EN EAUX TROUBLES de Jon Turteltaub [Critique Ciné]

 

En Eaux Troubles

 

Attendu depuis plus de dix ans, le film de requins En Eaux Troubles adapté du célèbre roman The Meg arrive dans les salles obscures pour les derniers jours de vacances.

 

 

SYNOPSIS : Bien qu’il ait choisi de raccrocher, le spécialiste du sauvetage en eaux profondes  Jonas Taylor est appelé au secours pour tenter de venir à la rescousse d’un sous marin coincé à une profondeur jamais atteinte par l’homme. Ce sauvetage lui donnera l’occasion de prouver ce qu’il avait compris des années auparavant sans jamais avoir été pris au sérieux : un mégalodon préhistorique règne au fond de l’océan et menace maintenant de s’en prendre aux touristes.

 

C’est sympathique de la part de Warner Bros d’avoir attendu que les vacances touchent presque à leur fin pour sortir En Eaux Troubles car cela aurait peut être pu en dissuader certains de partir à la mer cet été ! Nous n’étions d’ailleurs plus à quelques semaines près avant de pouvoir découvrir ce nouveau film de requins puisque cela fait onze ans que ce projet d’adaptation du roman The Meg de Steve Alten a été annoncé. Un temps confié à Eli Roth qui en aurait certainement fait une version bien plus horrifique, le long métrage voit finalement le jour sous la direction de Jon Turteltaub qui préfère en faire un pop-corn movie pour toute la famille En quadruplant la taille du requin, En Eaux Troubles arrivera-t-il à nous faire oublier Les Dents De La Mer, classique absolu du genre ? Pas si sur…

 

En Eaux Troubles

 

Dans le genre film de requins on n’a un peu déjà tout vu de toutes les tailles et de toutes les sortes y compris des plus intelligents, des requins à plusieurs têtes où même des requins fantômes ou d’autre se déplaçant dans des tornades. Autant dire qu’il est désormais difficile de faire dans l’originalité dans le genre. Au début du film, on pourrait croire que Jon Turteltaub a inventé le film de requins sans requins puisqu’il faudra attendre un bon quart d’heure avant de voir la bête en entier. Pourtant avec une taille aussi massive, il serait pourtant difficile de le manquer. Dans les premières minutes, le réalisateur préfère jouer avec la claustrophobie jusqu’à l’arrivé d’un Jason Statham qui se fait lui aussi attendre après une brève apparition dans le prologue. Lorsque enfin il entre en scène, ce n’est pas pour plaisanter et on voit que En Eaux Troubles mise plus sur l’action que le frisson au détriment même de toutes crédibilités.

Passer le premier sauvetage, En Eaux Troubles se transforme en film de chasse aux requins très standard. C’est là le plus gros défaut du film de ne jamais donner l’impression de jouer sur la taille de son énorme requin. On a en effet du mal à savoir quel taille fait effectivement le plus gros des Megalodons qui parait parfois réellement gigantesque à faire qu’une bouchée d’une baleine et d’autres fois bien plus petit. Un requin aussi énorme ne devrait pas être attiré par les humains et pourtant le film ne cesse de mettre en scène un homme ou une femme seul devant le requin comme si il avait réellement une chance de s’en sortir. Vous l’aurez compris, mieux vaut laisser le cerveau à la maison car le film n’aura vraiment rien de cohérent. Il y avait pourtant certainement une bien meilleure histoire à nous offrir à partir de la saga littéraire de Steve Alten que cette pale copie d’un Dents De La Mer sans aucune originalité. Le film ne joue pas plus de la super base sous marine high tech où il commence et que l’on pensait pourtant remplie de choses utiles  à la chasse au Megalodon.

 

En Eaux Troubles

 

Les fans de Jason Statham seront certainement aux anges de retrouver leur acteur préféré dans un nouveau rôle très similaire à tout ses précédents. Il joue encore ici un type risque tout qu’il ne vaut mieux pas contrarier, clairement pas un rôle à Oscars mais l’acteur assure encore le spectacle. Parce que le film n’aurait jamais vu le jour sans ses producteurs chinois, le casting intègre deux stars du Pays Winston Chao et BingBing Li qui joue le père et la fille scientifiques à la tête de la base sous marine bien là pour séduire les spectateurs chinois. Ils auront même le droit à une scène d’émotion dégoulinante de mièvrerie tout en chinois pour être certain d’en donner pour leur argent aux spectateurs.

On sera plus étonné de voir Rainn Wilson, connu d’une poignée de cinéphiles pour ses rôles dans La Maison Des 1000 Morts ou Super, trouver ici un plus grand rôle de millionnaire excentrique qui a financé la base et se verrait bien exploiter la bestiole. C’est au final, le seul qui semble vraiment àvoir un rôle à jouer même si il est très cliché dans ce genre de films. Le reste du casting semble avoir été puisé dans toutes les séries à succès avec entre autres Ruby Rose (Orange Is The New Black), Cliff Curtis (Fear The Walking Dead) ou Masi Oka (Heroes) qui servent tous strictement à rien tant ils n’ont pas une seule scène pour briller.

 

En Eaux Troubles

 

En Eaux Troubles, c’est vraiment le cliché typique du pop-corn movie aussi vite vu aussi vite oublié. Ce n’est pas qu’on s’ennuie devant le film avec un Jason Statham qui assure le job mais on aurait certainement aimé plus d’originalité et de dangers face à ce Megalodon qui arrive à tuer sans faire couler une goutte de sang. Quel dommage de voir une si impressionnante débauche d’argent et d’effets spéciaux au service d’une histoire si vaine et déjà vu. Steven Spielberg peut dormir tranquille, ce n’est pas encore aujourd’hui que son chef d’oeuvre sera détrôné.
MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : The Meg
  • RÉALISATEUR : Jon Turteltaub 
  • AVEC : Jason Statham, BingBingLi, Rainn Wilson, Ruby Rose & Winston Chao
  • SCÉNARISTES : Dean Georgaris, Jon Hoeber et Erich Hoeber d’après le roman de Steve Alten
  • COMPOSITEUR : Harry Gregson-Williams
  • GENRE : Action, Thriller
  • DURÉE : 1h54
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Warner Bros. France
  • SITE OFFICIELhttp://www.themeg.movie/
  • DATE DE SORTIE : 22 août 2018