FOO FIGHTERS, ACCORHOTELS ARENA, PARIS – 03/07/2017 [Chronique Concert]

 

Foo Fighters - Accorhotels Arena - Paris  - 03/07/2017

 

Six ans déjà que Foo Fighters n’était pas revenu à Paris ! Autant dire que la bande de Dave Grohl était attendue avec la plus grande impatience sur la scène de l’AccorHotels Arena en ce lundi 3 juillet 2017 par de nombreux fans toujours fidèles au rendez-vous mais aussi de nouveaux fans qui n’avaient encore jamais eu l’occasion de les voir.

 

 

Attendu initialement en novembre 2015, Foo Fighters avait été contraint d’annuler leurs concerts à Paris et à Lyon suite au tragiques attentats qui avait frappé Le Bataclan. Il aura fallu un peu plus d’un an et demi pour enfin voir le concert parisien reprogrammé ce lundi 3 juillet toujours dans la salle modernisé et agrandie de l’AccorHotels Arena, nouveau nom de l’ancien Palais Omnisports de Paris Bercy. Après six ans sans nous avoir rendu visite, Dave Grohl et ses acolytes avaient clairement du travail sur la planche pour rattraper leur retard et se faire pardonner cette trop longue absente durant laquelle le groupe a eu le temps de sortir l’album Sonic Highways ainsi que l’E.P. Saint Cecilia et s’apprête déjà à sortir à la rentrée son neuvième album Concrete And Gold.

Pas d’entrée tonitruante pour ce nouveau concert de Foo Fighters.  C’est seul avec sa guitare que Dave Grohl monte sur scène à 21h00 pour s’adresser au public français qu’il est visiblement bien content de retrouver.  Après nous avoir brièvement donné le programme de la soirée, il entame toujours seul le titre Time Like These rapidement rejoint par le restant des musiciens. Plutôt que de prendre son temps pour faire des blagues, Dave Grohl préféra ce coup-ci enchaîner au plus vite les morceaux afin d’être sur de pouvoir en caser un maximum dans le temps qui lui est imparti ce soir. Moins de blagues et d’interactions avec le public donc, mais il prendra tout de même le temps de nous expliquer que les seuls mots de français qu’il connait sont l’expression  « C’est La Vie, Mon Chéri ». Au bout de cinq chansons, le chanteur prendra cependant le temps de présenter les membres de Foo Fighters, laissant à chacun d’entre eux l’occasion de jouer un titre qui les représente où qu’ils affectionnent particulièrement comme Eruption de Van Halen, Heart Of The Sunrise de Rush et School’s Out d’Alice Coopper. Cette présentation se terminera sur le titre Cold Days In The Sun toujours chanté par le batteur Taylor Hawkins.

 

Foo Fighters - Accorhotels Arena - Paris  - 03/07/2017

 

Dave Grohl reprendra ensuite le chant pour enchaîner les meilleurs titres issus des neufs albums de Foo Fighters. Car comme promis au début du concert, le groupe nous a fait découvert deux titres de leur prochain album Concrete And Gold à paraître le 15 septembre 2017. Nous avons même carrément eu le droit à un scoop puisque le premier titre joué de cet album est le morceau Dirty Water qu’ils n’avaient encore jamais joué sur scène. L’autre est bien plus connu puisqu’il s’agit de Run, le premier single issu de cet album dont on a déjà pu découvrir le clip. Ce nouveau titre semble déjà bien fonctionner auprès du public de la fosse qui saute et pogotte dans tous les sens.

Le reste de la setlist est une sorte de véritable best of pour contenter tous les fans de Foo Fighters des plus anciens aux plus récents. D’ailleurs après un petit sondage fait par Dave Grohl, la fosse de l’Accorhotels Arena semblait pleine à craquer de fans qui n’avaient encore jamais eu l’occasion de voir le groupe sur scène. Curieusement, l’album Wasting Light est bien plus représenté que son successeur  Sonic Highways avec pas moins de quatre extraits (Rope, Arlandria, Walk et These Days)  contre seulement deux (Something For Nothing et Congregation). Au rang des surprises, le groupe nous offrira Skins & Bones issue du show acoustique du même nom et la ballade Wheels issue du best of. En revanche, l’impasse est totalement faite sur l’E.P. Saint Cecilia pourtant constitué d’excellentes chansons qu’on aurait bien aimé découvrir sur scène. Mais avec vingt deux ans de carrière, il n’est forcement pas possible de satisfaire tout le monde même en deux heures et vingt minutes de show.

 

Foo Fighters - Accorhotels Arena - Paris  - 03/07/2017

 

Question scène, le décor est assez sommaire par rapport à ce que Foo Fighters nous avait proposé au Zénith en 2006. C’est un peu une scène de festival qu’ils nous présentent aujourd’hui avec deux écrans géants principaux l’un pour montrer le groupe et l’autre plus petit en dessous pour diffuser des animations. Cela ne sera pourtant utile que sur certains titres qui bénéficieront de beaux effets visuels tandis que les autres, peut être joués plus rarements, ne bénéficieront que du strict minimum.

Mais peut importe le décor tant Dave Grohl assure toujours aussi bien le show. Le chanteur n’a rien perdu de sa voix incroyable capable de passer d’une voix claire et puissante a des cris suraiguës voir même ce coup ci brièvement à du growl. C’est aussi lui qui tient les morceaux à la guitare en jouant la plupart des mélodies parfois même seul. Seul le batteur Taylor Hawkins se démarquera également parmi les musiciens qui l’accompagnent grâce  à son jeu digne du batteur du Muppets Show. En revanche les deux guitaristes et le bassiste restent toujours aussi discrets sur scène, si il contribuent au gros son voulu par Dave Grohl, ils n’auront pas franchement  l’occasion de se démarquer individuellement lors du concert. Maintenant qu’il a été officiellement intronisé comme sixième membre de Foo Fighters, le claviériste Rami Jaffe est obligé de rester sur scène même pour les titres plus anciens où il ne joue normalement pas. La cohésion entre les musiciens est en tout cas parfaite et nous offrira de vrais moment de prouesses avec de très bonnes surprises dans les arrangements de certains morceaux et parfois des finals totalement apocalyptiques.

 

Foo Fighters - Accorhotels Arena - Paris  - 03/07/2017

 

Malgré les années passées, il faut reconnaître que Foo Fighters n’a rien perdu de sa superbe et principalement son leader Dave Grohl qui pourrait certainement assurer à lui seul le show tant il monopolise notre attention. Avec une setlist aussi solide remplie quasiment intégralement de véritables tubes, Foo Fighters démontre qu’il est vraiment le plus grand groupe de rock / grunge encore en activité. Et ce ne sont pas les deux nouveaux titres joués ce soir qui risquent de faire changer la donne tant ils se marient déjà si bien avec le reste des chansons. Vivement la prochaine tournée pour en découvrir plus !

 

MON AVIS : 5/5

 

 

SETLIST :

  • 01. Time Like These
  • 02. All My Life
  • 03. Learn To Fly
  • 04. Something From Nothing
  • 05. The Pretender
  • 06. Eruption / Keyboard Solo / Heart Of The Sunrise / School’s Out
  • 07. Cold Day In The Sun
  • 08. Congregation
  • 09. Walk
  • 10. These Days
  • 11. My Hero
  • 12. Dirty Water
  • 13. Skin And Bones
  • 14. Run
  • 15. This Is Call
  • 16. Arlandria
  • 17. Rope
  • 18. Wheels
  • 19. Monkey Wrench
  • 20. Best Of You
  • 21. Everlong