GEORGE A. ROMERO, disparition du père du film de zombies

 

Ce week end a été endeuillé par l’annonce de la mort du réalisateur George A. Romero, le célèbre réalisateur de La Nuit Des Morts Vivants.

 

George A. Romero

GEORGE A. ROMERO
1940 – 2017

 

C’est dimanche soir que nous avons appris la triste nouvelle de la mort du réalisateur George A. Romero, célèbre pour ses nombreux films d’horreur mais surtout pour avoir imposer les codes du bon film de morts vivants. Âgé de 77 ans, le cinéaste est mort paisiblement durant son sommeil chez lui entouré des siens en écoutant la bande originale de son film préféré L’Homme Tranquille de John Ford après avoir brièvement combattu un cancer des poumons.

A jamais George A. Romero restera le célèbre réalisateur de La Nuit Des Morts Vivants qui en 1968 a carrément inventé un genre aujourd’hui plus vivace que jamais. Plus qu’un simple film d’horreur, le cinéaste souhaitait que de véritables messages politiques se dégagent de ses différents films. Ainsi La Nuit Des Morts Vivants évoquait le racisme en offrant un des rôles principaux à l’acteur noir Duane Jones. Sa suite baptisée Dawn Of The Dead sorti en France sous le titre Zombie dénonçait le consumérisme et le troisième volet Le Jour Des Morts Vivants se moquait des militaires. La saga s’est poursuivie plus tard avec Land Of The Dead où les zombie redevenaient plus intelligents et dans deux films à plus petit budget Diary Of The Dead et Survival Of The Dead. Mais le réalisateur n’a pas fait que dans le film de morts vivants puisqu’on lui doit aussi d’autres classiques comme The Crazies et le film à sketchs Creepshow.

 

 

On ne compte plus aujourd’hui les œuvres inspirées par le travail de George A. Romero qui a suscité de nombreuses vocations et donner naissance à d’autre très grandes réussites. C’est par son remake de Dawn Of The Dead que l’on a ainsi pu faire la découverte du réalisateur Zack Snyder, la comédie Shaun Of The Dead d’Edgar Wright n’aurait certainement jamais vue le jour ni même le jeu vidéo Resident Evil et tous ceux qui ont suivis dans la lignée. Enfin comment ne pas citer le comic book The Walking Dead et la série qui en a  été adapté qui ont su remettre en avant le genre même si George A. Romero s’était déclaré pas franchement fan du traitement de l’histoire qui manquait d’un message politique aussi fort que ses films.

Il est vrai que depuis la sortie du show, le réalisateur a eu toutes les peines du monde à convaincre les producteurs de financer ses longs métrages. Il avait même tenter de concurrencer la série en travaillant sur l’adaptation de son comic book Empire Of The Dead, sorti chez Marvel, sous la forme d’une série dont le développement semble être aujourd’hui au point mort. Il a aussi écrit le scénario du film Road Of The Dead dont la production semble aussi être malheureusement assez compliquée. On se consolera en attendant en revoyant tous les chefs d’œuvres qu’il nous a laissé et qui sait, peut être trouvera-t-il le moyen de revenir un jour lui aussi d’entre les morts à l’image de ses créatures ?

 

George A. Romero : Night Of The Living Dead