HOW TO TALK TO GIRLS AT PARTIES de John Cameron Mitchell [Critique Ciné]

 

How To Talk To Girls At Parties

 

En adaptant une nouvelle de Neil Gaiman, le réalisateur John Cameron Mitchell trouve l’occasion de renouer avec le Punk de ses débuts avec How To Talk To Girls At Parties.

 

 

SYNOPSIS : En 1977 à Croydon trois jeunes fans de punk rock sont à la recherche de l’after party organisée par Boadicea. Ils finiront dans une maison sans savoir qu’elle est peuplée d’extra-terrestres aux coutumes étranges. Parmi eux, une jeune fille prénommée Zan refuse les règles et la conformité, de quoi faire tomber immédiatement sous le charme le jeune Enn qui va l’initier à la culture punk et tenter de la sauver de ce qu’il croit être une secte.

 

Après l’avoir créé et joué sur scène Off-Broadway, le réalisateur John Cameron Mitchell portait lui même sur le grand écran sa comédie musicale Hedwig & The Angry Inch. Sortie en 2001, le long métrage fût rapidement considéré comme le Rocky Horror Picture Show des années 2000 pour son mélange de glam rock et de transsexuels. En se voyant proposé d’adapter la nouvelle punk semi autobiographique de Neil Gaiman, How To Talk To Girl At Parties sur grand écran, le réalisateur qui n’était pas revenu au cinéma depuis White Rabbit en 2010 a du voir immédiatement l’occasion de renouer avec le même univers en y ajoutant la touche de science fiction qu’il manquait à son premier film pour en faire l’hommage ultime au Rocky Horror Picture Show. Projeté hors compétition il y a déjà un an au Festival de Cannes, ce surprenant long métrage arrive enfin les salles en ce mois de juin 2018.

 

How To Talk To Girls At Parties

 

Ne vous fiez pas trop au titre How To Talk To Girls At Parties, car si vous vouliez trouver des conseils pour draguer en soirée, le film de John Cameron Mitchell risque de vous décevoir. D’ailleurs, iI vaut  mieux savoir à quoi s’attendre avant de s’installer devant ce long métrage car il est vraiment inqualifiable et ne cessera de nous surprendre. Dès les premières minutes le film nous replonge de manière ultra nostalgique dans les années 70 en Angleterre à la grande époque du Punk grâce à un très beau travail sur l’image. C’est avec un vrai plaisir que l’on suivra Enn et ses deux copains dans la petite ville de Croydon jusqu’à un concert endiablé d’un célèbre groupe local. Poursuivant la soirée dans une after, le film fait ici un hommage flagrant au Rocky Horrror Picture Show dès l’ouverture de la porte de la maison et dans sa confrontation inattendue entre les trois jeunes garçons innocents et le groupe d’extra-terrestres qui habitent là. Comme dans la comédie musicale culte, l’influence d’Andy Warhol et de sa Factory sont particulièrement évidente dans cette partie.

Si il est assez difficile de classer How To Talk To Girls At Parties, on peut cependant y voir avant tout une véritable comédie romantique entre Enn et Zan, une extra-terrestre qui avait déjà développé un comportement punk sans même le savoir. En mélangeant musique et romance dans une petite ville anglaise, le film nous rappelle aussi le récent Sing Street. Jouée par Elle Fanning, la jeune extra-terrestre devrait faire sans peine craquer le public masculin comme elle le fait dans quasiment tous ses films. La jeune actrice est excellente pour incarner toute la naïveté et la beauté de cette extra-terrestre au coutumes étranges. C’est à se demander d’ailleurs si elle ne vient pas elle même d’une autre planète tant elle semble ne pas changer.

 

How To Talk To Girls At Parties

 

Il ne faudra pas vraiment tenter de comprendre ce qui va se passer dans la seconde partie du  film alors que les extra-terrestres se préparent pour leur départ et menace de dévorer tout le monde dans un dernier repas. Nous assistons à un enchaînement de scènes amusantes,  étranges et un peu foutraque qui ne donnent plus vraiment l’impression de raconter une véritable histoire et se déroulent sur un rythme lent sans jamais être pour autant ennuyeux. Malgré la folie apparente des images, le film semble cependant bien plus sage que les premières œuvres de John Cameron Mitchell. Il y a heureusement une excellente scène de concert avec une chanson composée par le réalisateur qui renouera un temps avec les sublimes chansons de Hedwig & The Angry Inch. S’en suit une superbe scène psychédélique digne de faire planer les spectateurs sans même utiliser de substances hallucinogènes. Si l’épilogue du film est pleine d’émotion, la scène fianle est un peu trop expéditive pour la plupart des personnages et pourrait semer la confusion chez le spectateur qui voudrait tout comprendre.

Enn le jeune héros punk de How To Talk To Girls At Parties est incarné par Alex Sharp plus connu pour ses rôles à Broadway qu’au  cinéma qui se défend plutôt bien sans être pour autant transcendant face au naturel d’Elle Fanning. John Cameron Mitchell a réussi à convaincre Nicole Kidman qu’il avait dirigé dans White Rabbit d’incarner le petit rôle étonnant de Boadicea, papesse du punk mélange de Vivienne Westwood et Andy Warhol. C’est avec la même surprise que l’on verra Ruth Wilson l’héroïne de la série The Affair dans le  rôle de  la sexy Stella toute de latex vêtue.

 

How To Talk To Girls At Parties

Comme une sorte de nouvel hommage au Rocky Horror Picture Show, How To Talk To Girls At Parties n’est clairement pas destiné au grand public. Ce grand délire foutraque s’adresse clairement avant tout aux nostalgiques du punk et aux amateurs d’images psychédéliques et bien sur aux fans de John Cameron Mitchell. Sans atteindre la réussite et la folie de Hedwig And The Angry Inch, cette curiosité a tout pour devenir cultes dans les séances de minuit. Un nouveau phénomène qui devra cependant encore compter sur le bouche à oreille pour se faire connaître des amateurs. Si vous pensez faire parti d’entre eux ne tardez pas plus pour découvrir ce nouveau film brillamment porté par Elle Fanning.

 

MON AVIS : 4/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : John Cameron Mitchell
  • AVEC : Alex Sharp, Elle Fanning, Nicole Kidman & Ruth Wilson
  • SCÉNARISTES : John Cameron Mitchell et Philippa Goslett d’après l’oeuvre de Neil Gaiman
  • COMPOSITEUR : Nico Muhly & Jamie Stewart
  • GENRE : Comédie, Science Fiction, Romance, Film Musical
  • DURÉE : 1h42
  • NATIONALITÉ : Britannique
  • DISTRIBUTEUR : ARP Selection
  • SITE OFFICIELhttps://a24films.com/films/how-to-talk-to-girls-at-parties
  • DATE DE SORTIE : 20 juin 2018