I FEEL GOOD de Benoît Delépine et Gustave Kervern [Critique Ciné]

 

I Feel Good

 

Benoît Delépine et Gustave Kerven reviennent au cinéma social et militant avec I Feel Good et offre au passage un nouveau grand rôle à Jean Dujardin.

 

 

SYNOPSIS : En peignoir et en pantoufles, Jacques revient soudainement dans la vie de sa sœur Monique après n’avoir pas donné de nouvelles depuis plusieurs années.  Son rêve est de trouver la bonne idée qui le rendra riche comme Bill Gates ou Steve Jobs. En découvrant la communauté d’Emmaüs dans laquelle elle travaille, il va avoir l’idée de créer l’entreprise I Feel Good pour offrir aux plus démunis des opérations de chirurgie esthétique à bas prix…

 

Après deux films plus basés sur les sentiments humains Near Death Experiment et Saint Amour, Benoît Delépine et Gustave Kervern ont visiblement choisi  de revenir à une cinéma plus social et militant dans la lignée de Louise-Michel et Le Grand Soir avec I Feel Good. Pour leur huitième film ensemble, les réalisateurs grolandais ont choisi cette fois ci de nous faire découvrir la communauté d’Emmaüs de Lescar-Pau dans les Pyrénées-Atlantique et ses habitants en marge de la société qui se sont créé leur monde à eux. Un film essentiel pour découvrir une minorité invisible délaissé de tous mais qui garde tout de même l’humour totalement décalés des deux cinéastes.

 

I Feel Good

 

Depuis qu’ils s’étaient rencontrés à Cannes à l’occasion de la fête qui avait suivie la présentation de Le Grand Soir, les réalisateurs Benoît Delépine et Gustave Kervern et Jean Dujardin s’étaient promis de travailler un jour ensemble. Ils en ont enfin l’occasion avec I Feel Good où l’acteur Oscarisé pour The Artist trouve un rôle plus en retenu qu’à l’habitude mais toujours aussi drôle. Dans les premières minutes, on sera surpris de le retrouver dans le rôle de ce personnage qui semblait plus être taillé pour un Albert Dupontel déjà familier du cinéma des deux cinéastes. Il finira cependant rapidement par imposer son jeu avec un personnage qui partage la même assurance qu’un Brice De Nice ou qu’un  Hubert Bonisseur de la Bath d’O.S.S. 117 dans son obstination à vouloir devenir le prochain Bill Gates.

Les fans de Jean Dujardin qui ont le tort de n’avoir jamais vu les précédents longs métrages de Benoît Delépine et Gustave Kervern risquent d’être surpris car I Feel Good n’est clairement pas le même genre de comédies que celles où sont apparus précédemment l’acteur. Nous sommes ici dans l’humour grolandais qui nous fait rire le plus souvent par son coté absurde. Les deux réalisateurs ne changent rien à leur manière de mettre en scène toujours en  plan fixe et sans jamais aucun contre champs. Une habitude qui fait tout le charme de leurs films et donnent parfois lieux à des plans vraiment très drôles.

 

I Feel Good

 

Même si il ne parait pas raconter grand chose, I Feel Good est un vrai parcours initiatique. On suit le personnage de Jean Dujardin dans sa découverte de la communauté et sa recherche de l’idée qui fera de lui un homme riche à travers des situations toujours pleine d’humour dans lesquelles ils croisera tout un tas de personnages délirants ou touchants.  Si on peut parfois trouver le temps long, cela ne sera que de courte durée et on sortira vraiment de cette projection en se sentant bien mieux qu’en entrant car le film montre qu’il suffit d’un rien pour être heureux et que ce n’est pas forcement en suivant l’exemple des puissants que l’on peut s’épanouir dans la vie.

Si les stars se bousculent maintenant pour jouer dans les films du duo, ils ont choisi cette fois ci de mettre face à Jean Dujardin uniquement la brillante Yolande Moreau. Héroïne de Louise Michel et Mammuth, elle effectue ici son grand retour après n’avoir fait que de petites apparitions dans les films suivants. Il suffit parfois simplement de la regarder pour éclater de rire mais elle est sait aussi très bien nous émouvoir quasiment sans rien faire. Le reste de la distribution repose sur des acteurs amateurs voir carrément de vrais compagnons d’Emmaüs qui par leur naturel sont eux aussi bien souvent émouvants.

 

I Feel Good

 

I Feel Good (Je Me Sens Bien) c’est exactement le sentiment que l’on aura en sortant de cette projection. Entre les francs éclats de rire et les moments d’émotions, le film de Benoît Delépine et Gustave Kervern nous touche en mettant en lumière des gens simples mais heureux qui sont rarement montrés ailleurs et qui pourtant représente une bonne partie de la population française. Le film mérite aussi largement d’être vu par l’excellente prestation d’un Jean Dujardin qui s’essaye à un nouveau registre et une Yolande Moreau toujours aussi lunaire et attachante.

 

MON AVIS : 4/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEURS : Benoît Delépine et Gustave Kervern
  • AVEC : Jean Dujardin, Yolande Moreau, Lou Castel, Jana Bittnerova et Elsa Foucaud
  • SCÉNARISTESBenoît Delépine et Gustave Kervern
  • GENRE : Comédie
  • DURÉE : 1h43
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISTRIBUTEUR : Ad Vitam
  • SITE OFFICIELhttp://www.advitamdistribution.com/films/i-feel-good/
  • DATE DE SORTIE : 26 septembre 2018