INVASION de Kiyoshi Kurosawa [Critique Ciné]

 

Invasion

 

Poursuivant dans la science fiction, le réalisateur Kiyoshi Kurosawa transforme sa mini-série télé  Yochô: Sanpo Suru Shinryakusha en un long métrage qui sort en France sous le titre Invasion.

 

 

SYNOPSIS : Etsuko n’est pas dupe, il se passe actuellement quelque chose dans le monde qui transforme les humains. Entre sa collègue qui a peur de son propre père, son mari dont le comportement est de plus en plus bizarre et son patron aux réactions étranges, il se trame vraiment un truc étrange. Sa rencontre avec le Docteur Makabe va rapidement confirmer ses doutes.

 

Même si cela y ressemble beaucoup Invasion n’est pas un remake de Avant Que Nous Disparaissions mais un spin off. Conçu à l’origine comme une mini-série de cinq heures, ce nouveau projet du réalisateur Kiyoshi Kurosawa était destiné à approfondir l’adaptation de la pièce de théâtre écrite par Tomohiro Maekawa en racontant sensiblement la même histoire vu par le prisme de nouveaux personnages. Au lieu de pouvoir découvrir cette mini-série, c’est sous la forme d’un long métrage de 2h20 que le projet quitte l’archipel nippone pour sa distribution internationale. Forcement, l’impression de déjà-vu aura du mal à nous quitter  et l’intérêt d’une telle démarche reste encore incertain.

 

Invasion

 

Si Avant Que Nous Disparaissions était déjà loin d’être ce que le réalisateur Kiyoshi Kurosawa nous a proposé de mieux même si il restait très sympathique, l’ennui ne tardera pas à nous gagner devant Invasion tant ce nouveau film nous donne l’impression de revoir la même chose sans rien y apporter de neuf. On dirait même l’adaptation au rabais de ce qu’on avait vu précédemment avec moins d’acteurs, des effets spéciaux très limités et surtout la disparition complète de l’humour quasi omni-présent précédemment. Là où le premier film mettait en scène plusieurs extra-terrestres qui cherchaient à se regrouper. Ici le film se focalise principalement sur un seul d’entre eux qui a pris le corps du docteur Makabe, ce qui en français donne un air encore plus inquiétant à ce personnage sans que cela soit fait pour. Il est toujours sur Terre pour venir voler aux humains les concepts qui font ce que nous sommes. Histoire de varier, ce ne sont pas exactement les mêmes qui seront volés dans ce nouveau film, le but étant pour le spectateur de s’interroger sur ce que  ces concepts représentent pour nous.

Mais Invasion, c’est avant tout l’histoire d’Estsuko, une jeune femme tout à fait normal qui travaille dans une usine de textile qui va se rendre compte de différents changements de comportements chez les gens qui l’entourent. C’est elle que l’on va suivre principalement alors qu’elle cherche à comprendre ce qu’il se passe en prenant tout son temps. Elle est particulièrement inquiète par le comportement de son mari qui a tendance à disparaître. Si les japonais semblent avoir toujours une relation distante même dans les couples, c’est encore pire au début du film entre Etsuko et son époux qui semble  être toujours dans la lune.

 

Invasion

 

Le travail de montage pour réduire la mini série en un film deux fois moins long est vraiment remarquable tant il paraît invisible. L’histoire reste parfaitement compréhensible comme si tout ce qui a été laissé dans la salle de montage n’était au fond que très accessoire. Mais même avec quatre heures de moins,  cela n’empêchera pas de trouver parfois le temps long devant Invasion surtout si vous avez déjà vu Avant Que Nous Disparaissions. Il n’y a que dans quelques moments de fulgurance que le film devient par moment vraiment angoissant mais cela ne dure malheureusement jamais très longtemps. On appréciera les codes que met en place le réalisateur comme ces rayons de soleil qui semblent vouloir souligner chaque moment clé de l’intrigue. On se demande cependant si ce n’est pas la fin qui a pâtit de ce nouveau montage tant elle se montre abrupt et nous laissera sur notre faim sans qu’aucune suite ne semble être prévue.

On aura un avis mitigé sur la performance du trio de tête d’Invasion qui donne parfois l’impression de surjouer certaines expressions dans quelques scènes. Fort heureusement dans l’ensemble, ils s’en sortent tout de même très bien. Pas franchement connus par chez nous, nous avions cependant déjà pu voir l’idol Kaho qui joue Etsuko dans Notre Petite Sœur. Son époux est joué par Shōta Sometani vu dans l’adaptation live du manga Parasite. Enfin le rôle du  flippant docteur Makabe, on trouve Masahiro Higashide qui jouait un tout autre rôle dans Avant Que Nous Disparaissions.

 

Invasion

 

Le titre Invasion est un peu trompeur car il ne faut pas s’attendre à un film à la Independence Day. Ceux qui ont déjà vu Avant Que Nous Disparaissions savent déjà ce que leur réserve le réalisateur Kiyoshi Kurosawa, un film d’extra-terrestre qui repose sur le suspense et qui interroge sur la condition humaine avec la particularité pour ce nouveau film de ne compter quasiment aucun effets spéciaux. Dans l’ensemble, ce nouveau film souffre vraiment de la comparaison avec le précédent mais ceux qui iront voir Invasion sans avoir vu l’autre devraient être séduit par l’originalité de l’intrigue.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINALYochô: Sanpo Suru Shinryakusha
  • RÉALISATEUR : Kiyoshi Kurosawa
  • AVEC : Kaho, Shōta Sometani & Masahiro Higashide
  • SCÉNARISTE Kiyoshi Kurosawa d’après la pièce de Tomohiro Maekawa
  • COMPOSITEUR : Yûsuke Hayashi
  • GENRE : Science Fiction
  • DURÉE : 2h20
  • NATIONALITÉ : Japonais
  • DISTRIBUTEUR : Art House
  • SITE OFFICIEL : http://yocho-movie.jp/
  • DATE DE SORTIE : 5 septembre 2018