ISAO TAKAHATA, disparition du réalisateur du Tombeau Des Lucioles [Hommage]

 

C’est avec la plus grande tristesse que nous avons appris ce matin la mort d’Isao Takahata, célèbre réalisateur du Tombeau Des Lucioles et co-fondateur du Studio Ghibli.

 

 

En ce vendredi 6 avril 2018, tous les fans d’animation japonaise sont en deuil car nous avons perdu aujourd’hui l’un des plus grands maîtres du genre. À peine cinq ans après la sortie de son dernier film Le Conte De La Princesse Kaguya et son départ à la retraite plus que mérité, le réalisateur Isao Takahata s’est éteint durant la nuit du 5 au 6 avril 2018 à l’age de 82 ans. Ce serait un cancer du poumon qui aurait emporté le cinéaste japonais que tout le monde connait pour son plus grand film Le Tombeau Des Lucioles.

Né le 29 octobre 1935, Isao Takahata a commencé sa carrière en 1959 dans les prestigieux studios de la Toei Animation. C’est là qu’il a fait la rencontre de Hayao Miyazaki avec lequel il réalise en 1968 son tout premier long métrage Horus, Prince Du Soleil. Entre 1974 et 1979, ils ont travaillé ensemble sur trois séries animées : Heidi que l’on connait très bien et deux autres moins connues Marco et Anne, La Maison Aux Pignons. Ce n’est qu’en 1981, qu’il réalise son second long métrage Kié La Petite Peste suivi en 1982 de Goshu Le Violoncelliste.

 

Le Conte De La Princesse Kaguya

 

En 1985, son ami Hayao Miyazaki lui propose de rejoindre le fraîchement créé Studio Ghibli. C’est là qu’il poursuivra sa carrière jusqu’à la fin sortant en 1988, le très remarqué chef d’oeuvre Le Tombeau Des Lucioles adapté du roman tragique et semi autobiographique de Akiyuki Nosaka qui restera à jamais son plus grand film. Il faudra attendre trois ans pour le voir revenir en 1991 avec le dessin animé nostalgique Omoide Poroporo, Souvenirs Goutte à Goutte, son oeuvre la moins célèbre en France car sortie très tardivement chez nous uniquement en DVD. En 1994, il sort la fable écologique Pompoko qui reçu le prix de la critique au Festival d’Annecy. En 1999, il surprendra ses fans avec Mes Voisins Les Yamada au style graphique très particulier car très fidèle au comic strip dont il est l’adaptation. Après quatorze ans sans rien sortir, Isao Takahata nous offrira un nouveau chef d’oeuvre en 2013 avec le sublime Le Conte De La Princesse Kaguya aux allures d’estampes japonaises animées en guise d’adieux.

Certainement moins connu que Hayao Miyazaki pour le grand public, Isao Takahata était pourtant une pièce essentiel du Studio Ghibli. C’est peut être parce qu’il ne dessinait pas lui même que son nom et ses œuvres n’ont pas laissé leur empreinte que ceelle du réalisateur de Mon Voisin Totoro. Nul doute que sa maîtrise de la narration et son immense talent pour changer de style à tous ses films ont certainement inspiré de nombreux autres réalisateurs de dessins animés japonais qui garderont dans leur tête et dans leur cœur cet héritage. Regarder Le Tombeau Des Lucioles sera désormais encore plus triste maintenant qu’il n’est plus là.

 

Le Tombeau Des Lucioles