LE GRAND MÉCHANT RENARD ET AUTRES CONTES de Benjamin Renner et Patrick Imbert [Critique Ciné]

 

Le Grand Méchant Renard Et Autres Contes

 

Benjamin Renner et Patrick Imbert, les scénaristes du multi-récompensé Ernest et Célestine font leur retour avec Le Grand Méchant Renard et Autres Contes. Une adaptation tout public de la bande dessinée de Benjamin Renner qui plaira cependant peut être plus aux tout petits.

 

 

SYNOPSIS : Renard aimerait bien être aussi effrayant que le Loup mais jusqu’ici toutes ses tentatives pour effrayer les poules de la ferme voisine ce sont soldées par un échec. C’est alors qu’il a l’idée d’au lieu de s’en prendre directement aux poules, il n’a qu’a voler des œufs et attendre qu’ils éclosent pour pouvoir se régaler mais une fois de plus rien ne va se passer comme prévu pour lui. Pendant ce temps Canard, Lapin et Cochon vont devoir remplacer au pied levé une cigogne pour la livraison d’un bébé et prendre la place du Père Noël qu’ils pensaient avoir coupés en deux…

 

Sorti en 2015, la bande dessinée Le Grand Méchant Renard de Benjamin Renner a remporté de nombreuses récompenses dont le Fauve du Festival de la bande dessinée d’Angoulême et le prix BD Fnac. Après le carton d’Ernest Et Celestine qui a été récompensé du Magritte et du César du meilleur film d’animation et qui a été nommé aux Oscars en 2012, il était logique de miser sur la réussite de cette nouvelle bande dessiné pour en faire son prochain long métrage ! Mais une telle évidence ne rend pas forcement le travail plus facile car le format de la bande dessinée n’avait rien de vraiment cinématographique.

 

Le Grand Méchant Renard Et Autres Contes

 

Délaissant le style de la BD traditionnelle avec ces cases habituelles, elle prend en effet la forme d’images sans bords façon blog BD. Conscient qu’il aurait du bien du mal à transformer les mésaventures de son Renard en un long métrage, Benjamin Renner a opté pour un film à sketches. Sur le fil rouge d’une pièce de théâtre joué par les animaux de la ferme, il a imaginé trois histoires dont curieusement une seule met en fait en scène le fameux Renard. Il sera curieusement totalement absent des deux autres segments mettant en scène un Canard et un Lapin pas franchement futé et un Cochon qui se croit plus malin mais qui ne l’est pas vraiment.

Ces trois histoires de basse-cour ne sont pas sans rappeler les délires des Studios Aardman avec Chicken Run et Shaun Le Mouton mais sans arriver cependant au même niveau d’humour. Il y a de fortes chances que les gags de Le Grand Méchant Renard Et Autres Contes fassent avant tout rire les plus petits car les plus grands réaliseront vite que Benjamin Renner et son scénariste Jean Regnaud ne font que recycler des gags typiques des cartoons sans apporter la moindre originalité. Le film se révèle au final bien trop sage alors que la bêtise de ces personnages auraient pu permettre facilement au film un petit grain de folie supplémentaire.

 

Le Grand Méchant Renard Et Autres Contes

 

Mais le plus décevant, c’est que le segment avec le fameux Grand Méchant Renard est peut être le moins réussi de tous. Si il démarre de façon amusante dans ses tentatives d’effrayer les poules et sa relation avec le loup, l’arrivée des poussins n’a pas grand intérêt et la conclusion de ce sketch semble montrer un manque flagrant d’inspiration. Le troisième sketch avec le Père Noel, n’aura que pour seul intérêt de nous permettre de retrouver l’amusant trio Canard, Cochon et Lapin mais l’histoire est une nouvelle fois mal ficelée. Le long métrage souffre en fait du même problème que la majorité des films à sketchs qui n’ont jamais le temps d’aller au bout de leur histoire et finissent bien souvent par décevoir. Il aurait été sans aucun doute beaucoup plus  intéressant d’imaginer une histoire unique capable de mélanger tous les personnages.

Fort heureusement, Le Grand Méchant Renard Et Autres Contes à pour lui la beauté de ces images. Le film reste très proche du style de la bande dessiné mais dans une version bien plus soigné. Le design de chaque personnage est un vrai régal et il dégage tous quelque chose de naturellement comique même sans rien faire. Ils auraient cependant gagné là aussi avec de meilleures voix car elles ne collent pas toujours à leur apparence. Plutôt que de faire appel à des vedettes, le casting vocal repose sur des spécialistes du doublage que les amateurs de V.F. auront plaisir à retrouver mais qui ne sont pas toujours le choix le plus idéal.

 

Le Grand Méchant Renard Et Autres Contes

 

Pas aussi déjanté que ce qu’on avait pu s’imaginer à la vue de la bande annonce, Le Grand Méchant Renard Et Autres Contes se révèle être une déception en plusieurs point. A commencer par sa construction en film à sketchs avec tous ses défauts inhérents plutôt que d’avoir chercher à réunir tous les personnages dans une grande aventure. Question humour nous sommes avant tout dans le recyclage de gags typiques des vieux cartoons sans originalité et sans réelle folie. On retiendra cependant la beauté de graphismes et le soin porté à l’animation mais cela ne suffira pas à compenser les défauts. Au final, le film semble s’adresser aux tout petits et laissera les plus grands sur la touche.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEURS : Benjamin Renner & Patrick Imbert
  • AVEC LES VOIX DE : Guillaume Darnault, Boris Rehlinger et Céline Ronte
  • SCENARISTES : Benjamin Renner et Jean Regnaud
  • COMPOSITEUR : Robert Marcel Lepage
  • GENRE : Animation
  • DURÉE : 1h20
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISTRIBUTEUR : Studio Canal
  • SITE OFFICIELhttp://www.editions-delcourt.fr/special/grandmechantrenard/turbomedia.php
  • DATE DE SORTIE : 21 juin 2017