LE SENS DE LA FÊTE de Eric Toledano et Olivier Nakache [Critique Ciné]

 

Le Sens De La Fête

 

Après les enterrements dans Grand Froid, c’est de mariages que s’occupe désormais Jean-Pierre Bacri dans Le Sens De La Fête, la nouvelle comédie d’Eric Toledano et Olivier Nakache qui a tout pour faire un nouveau carton au box office.

 

 

SYNOPSIS : Après tente ans à organiser des réceptions, Max commence à être usé de tout ça. Ce n’est cependant pas le moment pour lui de se décourager car ce soir il doit encore assuré une grande fête de mariage dans un château. De midi à cinq heures du matin, il devra encore être prêt à affronter toutes les situations mêmes les plus improbables et gérer les relations dans son équipe pour que la fête soit la plus réussie possible.

 

Sans quitter tout à fait le registre de la comédie, les réalisateurs  Olivier Nakache et Eric Toledano s’étaient engagé sur une voie plus politique et sociale il y trois ans avec Samba. Par son sujet clivant de l’immigration, ils n’ont pas réussi à reproduire le même succès au Box Office qu’avec Intouchables même si le film avait tout de même dépassé les trois millions d’entrées. Avec l’envie cette fois ci de faire un film plus léger inspirée en partie de leur vécu, Le Sens De La Fête est un retour au film chorale de leurs débuts façon Nos Jours Heureux ou Tellement Proches. De quoi certainement renouer avec un franc et massif succès même si Omar Sy n’est pas présent cette fois ci.

 

Le Sens De La Fête

 

Sans rien changer à son apparence où même à son costume, Jean-Pierre Bacri peut absolument tout jouer de l’instructeur au permis de conduire au croque-mort en passant par le V.R.P. ou l’agent sportif et bien d’autres encore. C’est avec la même facilité qu’il devient organisateur de cérémonies dans Le Sens De La Fête. Même si nous sommes ici dans un film chorale, tout l’histoire repose cependant sur ses épaules et l’acteur délivre une nouvelle prestation qui devrait largement ravir ses admirateurs et tout ceux qui pourrait le découvrir pour la première fois. C’est toujours le mélange entre ce gars qui a un bon fond mais qui a aussi un fort caractère qui le rend toujours aussi drôle.

C’est une bande encore plus grande que dans leurs précédents films que le duo Eric Toledano et Olivier Nakache a réuni dans Le Sens De La Fête en mélangeant des acteurs bien établis et des valeurs montantes  à qui ils donnent l’occasion à tous de s’illustrer avec des rôles qui paraissent écrits sur mesure pour chacun d’entre eux. Le film marque les retrouvailles des réalisateurs avec Jean-Paul Rouve, héros de leurs deux premiers long métrages, qui joue ici un photographe déjà pas très motivé et qui se retrouve en concurrence avec tous les téléphones portables des invités. Gilles Lellouche joue le chanteur du groupe qui anime la fête, spécialiste du « yahourt » quand il s’agit de chanter en langue étrangère et Vincent Macaigne est le beau frère de Max, ancien prof de français dépressif qu’il a embauché comme serveur.

 

Le Sens De La Fête

 

Moins connu mais crucial à l’histoire, Benjamin Lavernhe joue le marié égocentrique et insupportable et Judith Chemla est la mariée très effacée. Un couple étrange qu’on ne voit pas durer bien longtemps.  Alban Ivanov plus connu pour le Jamel Comedy Club que pour ses rôles au cinéma pourrait changer la donne dans le rôle d’un serveur débutant. Eye Haidara est le bras droit de Max forte en gueule, William Lebghill joue un serveur apprenti magicien et Suzanne Clément est l’amante de Max qui aimerait voir leur situation clarifiée. Même les plus petits rôles sont excellents comme les plongeurs immigrés qui rappellent un peu l’histoire de Samba.

Même si la bande annonce montre quasiment tout le déroulé du film et les gags les plus réussis, Le Sens De La Fête reste cependant une des comédies françaises les plus drôles de cette année. Pas le temps de s’ennuyer, une seule seconde tant les péripéties s’enchaînent. On n’assistera certainement plus de la même manière à un mariage maintenant que l’on sait ce qui se déroule dans les coulisses et les cuisines et que cela parait si crédible. Et même si Olivier Nakache et Eric Toledano ont voulu faire un film plus léger, ils ont quand même laissé plusieurs messages sociaux sur les petits patrons en difficulté et les problèmes d’immigration qui passent toujours avec humour. Seul le dernier quart d’heure qui cherche à jouer dans l’émotion parait un peu artificiel mais ne gâchera pas le plaisir passé devant le film.

 

Le Sens De La Fête

 

Le Sens De La Fête est encore une grande réussite pour le duo Olivier Nakache et Eric Toledano. Finement écrit pour permettre à chacun des acteurs de donner le meilleur d’eux même des plus grands comme Jean-Pierre Bacri, Jean-Paul Rouve ou Gilles Lellouche toujours au top jusqu’aux plus petits rôles de plongeurs, le film enchaîne les scènes hilarantes sans aucun temps mort pour notre plus grand plaisir. Ce n’est que quand le film essaye de se faire plus émouvant qu’on pourra lui reprocher ce coté artificiel dont on aurait très bien pu se  passer. Cela n’empêchera pas Le Sens De La Fête d’être une des comédies françaises les plus réussies de l’année qui pourrait bien aller inquiéter R.A.I.D. Dingue en tête du box office de l’année.

 

MON AVIS : 4/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEURS : Eric Toledano et Olivier Nakache
  • AVEC : Jean-Pierre Bacri, Jean-Paul Rouve, Alban Ivanov, Gilles Lellouche, Vincent Macaigne et Eye Haidara
  • SCÉNARISTES : Eric Toledano et Olivier Nakache
  • COMPOSITEUR : Avishai Cohen
  • GENRE : Comédie
  • DURÉE : 1h57
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISTRIBUTEUR : Gaumont Distribution
  • SITE OFFICIEL : https://www.facebook.com/LeSensDeLaFete/
  • DATE DE SORTIE : 04 octobre 2017