LES HEURES SOMBRES de Joe Wright [Critique Ciné]

 

Les Heures Sombres

 

En pleine première semaine d’exploitation, Les Heures Sombres vient d’être récompensé du Golden Globe du meilleur Acteur pour la prestation de Gary Oldman. Une raison supplémentaire d’aller découvrir le film de Joe Wright.

 

 

SYNOPSIS : Poussé à la démission par le Parlement, Neville Chamberlain choisi Winston Churchill comme successeur même si ses nombreux échecs dans de grandes  batailles n’en fait pas le favori en ces temps de guerre. Pourtant, en l’espace de quatre semaines intenses alors que l’Angleterre craint d’être à son tour envahie par l’Allemagne Nazi, il va réussir à convaincre son Etat Major et l’ensemble du Parlement q’il ne faut pas entamer de pourparlers avec Adolph Hitler mais se battre contre lui jusqu’au bout.

 

Encore un film sur Churchill ? Oui mais ce n’est la même histoire ! Alors que le Churchill de Jonathan Teplitzky nous racontait les trois jours qui ont précédé le débarquement, Les Heures Sombres pourrait être considéré comme un prequel involontaire puisqu’il commence à la veille de la nomination de Churchill au poste de Premier Ministre. Sans le savoir à l’époque Joe Wright a aussi réalisé un parfait complément au Dunkerque de Christopher Nolan puisqu’il nous montre ce qui manquait à savoir le point de vue des têtes pensantes de l’Armée anglaise restées à Londres. Il faut donc voir ce nouveau long métrage comme une pièce de puzzle se rajoutant aux nombreux films anglais qui racontent la grande Histoire du Pays.

 

Les Heures Sombres

 

En sortant cinq mois après Churchill, Les Heures Sombres n’a pas pu s’inspirer du film de Jonathan Teplitzky mais pourtant les deux films se ressemblent beaucoup et la comparaison est inévitable. Que l’on soit en 1940 ou 1944, Winston Churchill ne peut pas être bien différent et pour montrer son caractère explosif, ses manières particulières et sa relation avec sa femme de manière fidéle, il n’y a pas beaucoup de manière de le faire. Mais plus étonnamment les deux films rajoutent à l’intrigue une petite secrétaire comme l’un des personnages important dans le film. Dans Les Heures Sombres, il s’agit d’Elizabeth Layton qui a réellement existé et a même raconté ses années de travail avec le Premier Ministre dans un livre alors que celle du film de Jonathan Teplitzky n’était qu’un personnage fictionnel clairement inspirée par cette même secrétaire. Un peu de douceur dans ce monde de brut où les femmes n’avaient pas trop leur place.

Les deux films nous montrent comme Winston Churchill a passé toutes ses années en tant que Premier Ministre à lutter d’abord contre les hommes de son propre camp et principalement le Vicomte Halifax car il n’était rarement du même avis que tout le monde. Il y a un petit coté House Of Cards quand on voit que même en temps de guerre, ces hommes politiques étaient encore à penser à leur évolution de carrière plutôt qu’au sort de la nation. Si le film se veut historique, Joe Wright n’oublie pas qu’il s’agit de cinéma et se permet quelques libertés avec les véritables faits. il invente notamment de toute pièce une scène où Churchill prend le métro pour la première fois pour aller au contact des citoyens. Probablement la scène la plus émouvante du film mais qui laisse planer un doute sur la véracité du reste du film en dehors des grands moments clés réellement historiques.

 

Les Heures Sombres

 

Habitué à se métamorphoser dans la majorité de ses films, Gary Oldman est pour le coup quasiment méconnaissable en Winston Churchill. Il n’y a que sous quelques angles que l’on se rendra compte qu’il s’agit bien de lui. Si le physique et la voix ne sont pas des plus fidèles, l’acteur n’a pas volé son Golden Globe tant il a su capter le caractère du personnage. il faut voit le film en version originale pour profiter pleinement de son interprétation dont les marmonnements sont une partie importante du personnage.  Forcement, on ne peut s’empêcher de le comparer à Brian Cox qui avait plus le physique et la voix et dont la prestation était tout aussi impeccable. Peut être aurons nous le droit à un duel entre les deux à la prochaine cérémonie des Bafta, les Oscars anglais.

Dans le rôle de son épouse si importante à son équilibre on trouve Kristin Scott Thomas qui est vraiment amusante et souvent touchante dans sa relation avec son époux. On sent que Joe Wright a voulu profiter de son talent au maximum même si le personnage n’est que secondaire dans l’intrigue. La petite secrétaire est jouée par la mignonne Lily James de la série Downton Abbey qui apporte la petite touche sensible et émouvante au film. Dans le rôle du Roi Georges V on trouve Ben Mendelsohn, désormais célèbre pour son rôle dans Rogue One, qui n’a visiblement pas trop voulu jouer sur son célèbre bégaiement.

 

Les Heures Sombres

 

Parce qu’il souffre forcement de la comparaison avec le film  Churchill, Les Heures Sombres est dominé par une impression de déjà vu en sortant si peu de temps après.  Nous serons cependant rapidement happé par cette histoire pleine de manigances politiques qui montrent bien la futilité de la Guerre qui est décidé par une poignée d’homme qui pourraient trouver un terrain d’entente entre eux sans que des millions de vies innocentes payent pour leurs décision. Magnifiquement mis en scène et formidablement interprété par un Gary Oldman méconnaissable et des seconds rôles tout aussi remarquables, Les Heures Sombres devraient largement séduire les fans de films historiques entre Le Discours D’Un Roi et Dunkerque.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Darkest Hours
  • RÉALISATEUR  : Joe Wright
  • AVEC : Gary Oldman, Kristin Scott Thomas, Lily James & Ben Mendelsohn
  • SCÉNARISTE : Anthony McCarten
  • COMPOSITEUR : Dario Marianelli
  • GENRE : Biopic, Historique, Drame
  • DURÉE : 2h06
  • NATIONALITÉ : Britannique
  • DISTRIBUTEUR : Universal Picture France
  • SITE OFFICIELhttp://www.lesheuressombres-lefilm.com/
  • DATE DE SORTIE : 03 janvier 2018