LOGAN LUCKY de Steven Soderbergh [Critique Ciné]

Logan Lucky

 

Malgré ses envies de retraite,  Steven Soderbergh revient au cinéma avec Logan Lucky, un nouveau film de braquage juste pour le plaisir bien loin de ses films d’auteurs.

 

 

SYNOPSIS : Les Frères Logan sont réputés pour ne pas avoir de chance. Blessé à la jambe, Jimmy n’a jamais pu avoir la grande carrière de footballeur américain à laquelle il était promis et Clyde s’est retrouvé avec une main en moins alors qu’il était soldat en Irak. Pour contrer ce mauvais sort les deux hommes décident d’aller faire un casse lors d’une course de Nascar mais pour réussir leur coup, ils vont avoir l’aide de Joe Bang qui est encore en prison.

 

Après le diptyque consacré à Che Guevara, le réalisateur Steven Soderbergh avait exprimé son envie d’arrêter le cinéma estimant qu’il n’avait plus rien à y raconter. En 2013, il confirmait son envie d’arrêter vraiment après la sortie d’Effets Secondaires. C’est ensuite vers la télé qu’il s’est tourné avec le téléfilm Ma Vie Avec Liberace et la série The Knick et d’autres comme The Girlfriend Experience dont il n’est que producteur. Mais en lisant le scénario de Logan Lucky, l’envie de réaliser un nouveau film de casse à l’opposé de la trilogie Ocean’s Eleven l’a finalement motivé à retourner au grand écran avec l’envie de tourner dans la plus grande indépendance sans la pression d’un grand studio.

 

Logan Lucky

 

Logan Lucky fait presque plus penser à un film des Frères Coen qu’à un film de Steven Soderbergh. Cette histoire de rednecks de l’Amérique profonde pas très futés et sans argent rappelle beaucoup plus les héros de Fargo, O’Brother ou autre The Big Lebowsky que les héros chics de Ocean’s Eleven ou des films d’auteurs du réalisateur. C’est clairement pour s’amuser qu’il a souhaiter faire ce film mais son plaisir n’est pas franchement pas communicatif tant le film semble se traîner en longueur et ne pas exploiter en profondeur le caractère de ces personnages et le comique de certaines situation. Il se dégage cependant de quelques scènes un humour vraiment absurde assez étonnant de la part du réalisateur.

Steven Soderbergh prend un temps fou pour présenter tous les personnages du film à commencer par Jimmy, sa fille Sadie, son ex-femme Bobbie, sa sœur Mellie, son frère Clyde et un ancien flirt dépeignant leur cadre de vie assez  austère et leurs galères. C’est à croire que c’est cet aspect de l’histoire qui plaisait le plus au réalisateur tant il prend son temps avant d’arriver véritablement au casse en lui-même. Celui-ci sera d’ailleurs assez vite expédié de manière bien trop facile où Steven Soderbergh préfère jouer la carte de l’humour plutôt que celle du suspense. Preuve que ce casse n’est pas le cœur de l’histoire, le film prend encore tout son temps pour s’achever une fois le méfait accompli. Cette dernière partie est d’ailleurs assez difficilement compréhensible malgré une explication en forme de twist dont on ne saisit pas vraiment l’utilité.

 

Logan Lucky

 

Si il n’était pas prévu à l’origine, Channing Tatum retrouve le réalisateur Steven Soderbergh pour la quatrième fois. Tant mieux puisque le personnage qu’il interprète est en parti inspiré de sa propre vie. L’acteur semble avoir pris un abonnement pour jouer l’américain moyen car son rôle rappelle sa petite participation à Kingsman : Le Cercle d’Or. Son frère est joué par Adam Driver bien loin de son rôle de Kylo Ren mais plus proche de ses premières apparitions au cinéma et vraiment amusant. Daniel Craig n’hésite pas à jouer de son image pour incarner le spécialiste du casse.

Tout le monde semble se bousculer pour jouer avec Steven Soderberg avec dans de grands noms pour de tous petits rôles comme Katie Holmes qui joue l’ex-femme de Jimmy. Katherine Waterstone joue une infirmière dont le rôle ne sert pas à grand chose, Seth MacFarlane joue un rôle de pilote de Nascar très prétentieux, et Hilary Swank apparaîtra dans la dernière partie du film en inspectrice de police. Riley Keough sera  une nouvelle fois très sexy dans le rôle de la sœur de Jimmy.

 

Logan Lucky

 

Logan Lucky avait tout pour être une comédie déjantée et bien rythmée mais sous la  direction de Steven Soderbergh le film devient curieusement plombant avec un rythme au ralenti pour souligner la misère sociale des personnages, preuve que le réalisateur n’a pas perdu ses vieilles habitudes. Quelques scènes d’humour absurde et une distribution impeccable feront que le film reste plaisant mais aurait pu facilement être beaucoup mieux.
MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • REALISATEUR : Steven Soderbergh
  • AVEC : Channing Tatum, Adam Driver, Riley Keough, Daniel Craig & Katie Holmes
  • SCÉNARISTE : Rebecca Blunt
  • COMPOSITEUR : David Holmes
  • GENRE : Comédie, Action, Policier, Drame
  • DURÉE : 1h58
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : ARP Selection
  • SITE OFFICIELhttp://loganluckymovie.com/
  • DATE DE SORTIE : 25 octobre 2017