METALLICA, ACCORHOTELS ARENA – PARIS, 08/09/2017 [Chronique Concert]

 

Metallica, AccorHotels Arena - Paris - 08/09/2017

 

Cinq ans après leur concert au Stade De France, Metallica est enfin de retour à Paris pour la première tournée Européenne du Worldwired Tour pour deux concerts à l’Accorhotels Arena qui commencent de manière explosive ce vendredi 08 septembre 2017.

 

 

Les plus chanceux ont pu voir Metallica en concert privé en novembre dernier sur le plateau de l’émission Le Grand Journal mais pour la plupart des fans cela fait cinq ans que l’on avait pas revu Metallica en France et même déjà huit ans qu’ils n’avaient pas remis les pieds au Palais Omnisport de Bercy désormais baptisé Accorhotels Arena depuis son agrandissement. Il fallait bien rajouter ces gradins supplémentaires pour accueillir les fans de plus en plus nombreux de Metallica. Malgré le prix des places fixé à 99€ la salle était une nouvelle fois pleine à craquer pour accueillir James Hetfield et ses Acolytes.

20h45, l’album de Korn laisse la place à Long Way To The Top d’AC/DC, c’est le signe que le concert est sur le point de commencer. 20h50 le thème de Le Bon, La Brute Et Le Truand de Ennio Morricone résonne enfin dans la salle et c’est en courant que les membres de Metallica rejoignent leur nouvelle scène centrale sur l’intro de Hardwired. Après les cercueils du World Magnetic Tour, cette nouvelle scène est surplombée de dizaines de cubes avec des écrans sur leurs quatre faces qui ne cesseront de prendre des configurations différentes sur chacune des chansons. Autant dire que c’est vraiment dans les gradins que l’on profitait le mieux de ce spectacle mais pour voir le groupe autrement qu’en miniature les premiers rangs de la fosse restaient les meilleures places.

 

Metallica, AccorHotels Arena - Paris - 08/09/2017

 

Metallica étant en tournée pour promouvoir son nouvel album Hardwired… To Self Destruct, c’est tout naturellement que le disque est au cœur de la setlist avec pas moins de six extraits. Après Hardwired, Metallica enchaîne directement avec Atlas Rise. le temps de trois classiques et ils continueront avec Now That We’re Dead, probablement le titre le plus faible de l’album mais qui semble tenir particulièrement à cœur au groupe dont tous les membres se transforment en percussionnistes le temps d’une interlude inédite qui sort de l’ordinaire mais qui étonne de la part de Metallica. Ils poursuivent directement avec le plus rare Dream No More, la suite très heavy de The Thing That Should Not BePlus tard, c’est Halo On Fire que l’on peut découvrir avec une nouvelle intro composée pour la tournée puis Moth Into Flames viendra terminer les extraits de ce nouvel album heureusement sans Lady Gaga mais avec de curieux mini drones lumineux qui feront un étrange ballet au dessus de la scène durant toute la chanson. C’est en fait l’intégralité du premier disque du double album dans le désordre qu’ils nous ont proposé ce soir. Est-ce qu’ils nous réserve la suite pour dimanche où faudra-t’il attendre leur retour en 2018 ?

 

Metallica, AccorHotels Arena - Paris - 08/09/2017

 

C’est Seek & Destroy qui débutera les grands classiques du groupe dès le troisième titre alors que la chanson était jouée en rappel dans la tournée de Death Magnetic. Ils enchaînent après avec un Leper Messiah pas si souvent joué puis The Day That Never Comes seul rescapé du précédent album. Alors que le dernier concert à Bercy avait fait l’impasse sur le second album Ride The Lightning nous aurons le droit cette fois ci aux incontournables For Whom The Bell Tolls et Creeping Death avec entre les deux l’excellente reprise de Last Caress issue de l’E.P. Garage Days. Il faudra attendre le treizième titre pour entendre le premier extrait du Black Album, il s’agit de Sad But True. S’en suit l’incontournable One dont l’intro généralement explosive est maintenant remplacée par des extraits du film Johnny Got His Gun jouant sur l’émotion comme un hommage aux soldats des guerres mondiales. Master Of Puppets viendra terminer le set principal avec une nouvelle conclusion à ce show d’une durée de deux heures. Il n’aura fallu attendre que deux minutes pour voir Metallica de retour sur scène pour les rappels qui commenceront par Blackened et s’achèveront par le dyptique Nothing Else Matters / Enter Sandman dont l’enchaînement n’est plus une surprise pour les fidèles du groupe. Au final Metallica aura fait l’impasse que sur les injustement décriés Load, Reload et St. Anger mais une fois de plus rien ne dit que nous n’aurons pas le droit à un  Fuel ou The Memory Remains dimanche soir.

 

Metallica, AccorHotels Arena - Paris - 08/09/2017

 

Alors qu’ils sortent tout droit d’une tournée des stades américains, c’est un Metallica très en forme que l’on a pu retrouver sur la scène de L’AccorHotels Arena ce vendredi avec un son impeccable. Fidèles à leurs habitudes c’est un show de deux heures quinze minutes et de dix huit titres que nous a encore offert le groupe. Bien sur on ne pourra toujours pas empêcher Lars Ulrich de se planter dans quelques Breaks et Kirk Hammet ne restera pas forcement fidèle à ses solos mais dans l’ensemble les chansons restent très bien interprétées avec une complicité bien visible entre les musiciens. Kirk Hammett et Robert Trujillo nous gratifieront en impro d’une reprise instrumentale d’Antisocial de Trust un peu approximative mais bien sympathique même si le public ne semblait pas tous l’avoir reconnue. Robert Trujillo rendre aussi hommage au regretté Cliff Burton en reprenant la première partie de  (Anesthesia) Pulling Teeth. James Hetfield nous a vraiment régalé et semble même chanter de mieux en mieux. Il n’a en revanche pas été très bavard pour laisser plus de temps pour la musique. En dehors de Robert Trujillo, on pourra regretter que les musiciens ne semblent toujours pas vouloir faire d’effort pour tenter de nous parler en Français malgré les années et l’amour qu’ils semblent avoir pour notre pays.

 

Metallica, AccorHotels Arena - Paris - 08/09/2017

 

Une fois de plus Metallica frappe fort au niveau de la mise en scène. C’est toujours dans leur concert indoor que l’on profite le mieux du talent des Four Horsemen pour assurer le show et cette tournée Worldwired Tour nous en met plein la vue. Privilégiant le dernier album Hardwired… To Self Destruct et zappant totalement les albums les plus controversés, ce premier concert à l’AccorHotels Arena est une vraie réussite. Reste à voir ce que Metallica nous réserve pour leur second concert dimanche.

 

MON AVIS : 5/5

 

 

SETLIST :

  • 01. Hardwired
  • 02. Atlas Rise
  • 03. Seek & Destroy
  • 04. Leper Messiah
  • 05. The Day That Never Comes
  • 06. Now That We’re Dead
  • 07. Dream No More
  • 08. For Whom The Bell Tolls
  • 09. Halo On Fire
  • 10. Last Caress
  • 11. Creeping Death
  • 12. Moth Into Flames
  • 13. Sad But True
  • 14. One
  • 15. Master Of Puppets

Rappel :

  • 16. Blackened
  • 17. Nothing Else Matters
  • 18. Enter Sandman

 

 

  • roidespupush

    Mon 3ème concert de Metallica (après Arras 2008 et Bercy 2009)…Et le meilleur. Son et mise en scène superbes…Musiciens au diapason avec le public…Hetfield qui retrouve sa voix..Vraiment excellent…En live, ce sont des monstres ! MASTERRRRR!!!!