MINUSCULE, LA VALLEE DES FOURMIS PERDUES de Thomas Szabo et Hélène Giraud [Critique Ciné]

 

Remarqué par un premier court métrage, Minuscule est par la suite devenue une série à succès désormais portée  sur grand écran. Un nouveau pari pour ses créateurs et réalisateurs Thomas Szabo et Hélène Giraud de passer d’un format de 4 à 7 minutes à un véritable long métrage d’une heure trente. L’occasion aussi de s’ouvrir à un plus large public qui découvrira pour la première fois cet univers.

 

A PARTIR DE 3 ANS  

 

Minuscule, La Vallée Des Fourmis Perdues c’est l’histoire d’une boite de sucre, abandonnée par un couple d’amoureux lors d’un picnic. Un véritable trésor qui va faire la convoitise de toutes les fourmis de la région jusqu’à déclencher une bataille sans précédent entre fourmis noires et fourmis rouges. Un conflit dans lequel une pauvre jeune coccinelle blessée et égarée va se trouver mêlée bien malgré elle…

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore Minuscule, l’idée de Thomas Szabo et Hélène Giraud était de filmer la vie quotidienne des insectes de façon documentaire et humoristique. De petits héros du quotidien auxquels ils se sont permis de greffer des yeux tout ronds très cartoon, seule disgression à la réalité. Des histoires sans dialogues ni voix off où l’on entend juste le bruit des ailes et quelques trompettages en guise de langage. Un film qui fait forcement penser au documentaire Microcosmos qui emprunte la poésie de Miyazaki et rappelle aussi le récent Epic dans sa façon de nous présenter ce petit monde invisible.

Pour sa version sur grand écran, le duo n’a quasiment rien changé à sa façon de travailler. L’image est juste passée du 16/9ème au format cinémascope post-converti en 3D. Histoire de meubler un peu plus, les deux réalisateurs ont apporté un soin particulier à la musique du film pour marquer la narration. Le résultat donne un film très réussi avec de nombreuses scènes épiques avec poursuites dans les airs trépidantes et une grande scène de bataille près d’une fourmilière assiégée qui ferait presque penser à la bataille du Gouffre de Helm dans Le Seigneur Des Anneaux.

Ceux qui en revanche connaissent bien la série, reconnaîtront forcement certains emprunts dans ce long métrage. Sans savoir si ce sont les mêmes personnages ou d’autres insectes, on reconnaîtra quelques situations déjà vues comme si le film se voulait une compilation des meilleurs moments de la série. Un des points faibles de cette histoire c’est bien justement qu’aucun de ces insectes ne portent de signes distinctifs qui permettrait de les identifier. C’est ainsi qu’à la fin du film on se demande si notre ami coccinelle a réussi à retrouver sa famille où bien fondé une autre.

 

 

MON AVIS

3/5

Avec cette version longue de Minuscule, les deux réalisateurs ont certainement réussi l’aboutissement de leur concept. Un long métrage ambitieux et très réussi qui n’aura rien à envier à certaines productions américaines. Un film à découvrir en famille qui séduira sans peine petits et grands.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  •  – REALISATEURS : Thomas Szabo & Hélène Giraud
  •  – SCENARISTES :  Thomas Szabo & Hélène Giraud
  •  – GENRE : Animation
  •  – DUREE : 1h29
  •  – MUSIQUE : Hervé Lavandier
  •  – SITE OFFICIELhttp://www.minuscule.com
  •  – DATE DE SORTIE : 29 Janvier 2014