PARADISE LOST, réédition de l’album Host [Actus Metal]

 

Paradise Lost continue la réédition de ses albums avec le décrié Host qui avait vu le groupe prendre une nouvelle direction musicale surprenante.

 

 

Après One Second qui amorçait le virage, Paradise Lost avait définitivement choisi d’abandonner ses racines doom et death metal pour s’orienter vers un style Electro Pop à la Depeche mode avec l’album Host qui leur avait faire perdre une bonne partie de leurs fans des débuts toute en leur faisant gagner des nouveaux. Dix neuf ans plus tard, le label Nuclear Blast semble espérer que les rancœurs soient oubliés en rééditant l’album dans la suite des ressorties de tous les albums du groupe.

C’est le 16 mars 2018 que les fans les plus fidèles de Paradise Lost pourront se procurer cette réédition de Host avec au choix une édition limitée en CD Digipack ou pour la toute première fois en double Vinyle Noir, Mint ou Transparent. Contrairement aux réédition des précédents albums aucun bonus ne viendront compléter cette réédition destinée avant tout à ceux qui n’avaient pas osé se procurer l’album à l’époque où qui ne connaissaient pas encore Paradise Lost. C’est encore Jaime Gomez Arellano qui s’est chargé de la remasterisation de cette nouvelle édition à laquelle il a tenté d’apporter un son plus chaud et plus rempli qu’à l’origine.

 

 

Sorti initialement le 28 avril 1999, Host est le septième album de Paradise Lost. Il avait été enregistré entre septembre 1998 et février 1998 dans deux manoirs anglais avant d’être finalement mixé à Londres dans les studios Matrix. Steve Lyon avait été chargé de l’enregistrement et du mixage et Howie Weinberg du mastering. La pochette avait été photographié par Paul Postle.

Revenu désormais au Death Metal de leurs origines, Paradise Lost a sorti le 1er septembre 2017 leur quinzième album baptisé Medusa. Ils sont actuellement au cœur d’une tournée anglaise qui a commencé le 15 février 2018 à Colchester et s’achèvera le 23 février à Manchester. D’autres dates sont prévues en Europe cet été mais curieusement le groupe ne compte visiblement pas participer cette année aux différents festivals metal européen en dehors du Ressurection Fest en Espagne le 13 juillet 2018. La dernière venue de Paradise Lost en France n’est pas si vielle puisqu’ils ont fait trois dates en octobre et novembre 2017 en France pour défendre leur nouvel album.

 

Paradise Lost : Host

01. So Much Is Lost
02. Nothing Sacred
03. In All Honesty
04. Harbour
05. Ordinary Days
06. It’s Not Too Late
07. Permanent Solution
08. Behind The Grey
09. Wreck
10. Made The Same
11. Deep
12. Year Of Summer
13. Host