PARIS GAMES WEEK 2017, Compte rendu du salon [Actus Jeux Vidéo]

 

La Paris Games Week donnait une nouvelle fois rendez-vous à tous les fans de jeux vidéo entre le 1er et le 5 novembre 2017 à la Porte De Versailles. Voici le compte rendu de cette nouvelle édition.

 

 

Ne nous le cachons pas cette édition 2017 de la Paris Games Week est une grosse déception. Alors que l’année dernière le grand salon des jeux vidéo français arrivait largement à égaler son rival de la Gamescom, prenant même de plus en plus le dessus sur le rendez vous allemand sur la scène internationale, cette édition semble marquer un immense saut en arrière. La faute à l’absence de véritables stands de certains grands éditeurs et surtout au manque de grosse exclusivités. On n’a vraiment l’impression que le salon n’est qu’une grande vitrine pour tous les jeux de Noël qui viennent de sortir ou seront disponibles dans le mois qu’un véritable événement destiné à nous faire baver sur les plus grosses exclusivités à venir. Mais à  quoi bon passer des heures à faire la queue pour jouer à Assassin’s Creed Origins, Call Of Duty World War II ou autres Gran Turismo Sports alors qu’il est déjà possible de  se les procurer pour jouer tranquillement chez soi ?

 

Paris Games Week 2017 - Stand Playstation

 

Comme d’habitude c’est le stand Playstation qui est au cœur de la Paris Games Week avec cette année une surface de 3700 m². Le constructeur triche un peu puisque son stand accueille en fait d’autres éditeurs qui n’ont pas pris la peine de créer leurs propres stands. C’est ainsi que l’on peut retrouver à l’intérieur de cet espace Fifa 18 et Star Wars Battlefront II d’Electronic Arts avec un X Wing géant surplombant le stand. Activision est aussi là avec ses deux blockbusters de la fin d’année Destiny II et surtout Call Of Duty World War II. Même Netflix s’est incrusté avec une expérience en réalité virtuelle autour de la série Stranger Things. Mais les exclusivités Sony étaient tout de même bien représentées avec en exclusivité une démo jouable du très attendu Detroit de Quantic Dream sur PS4 Pro qui devrait sans peine séduire les fans du studio. Sur le stand on pouvait même voir en trois androïdes en vitrine bien malmenéd par un public qui ne semble pas avoir compris qu’il s’agit de simples comédiens. Le remake PS4 de Shadow Of The Colossus vraiment très beau était lui aussi présenté en amont de sa sortie. En revanche il manquait beaucoup des nombreux jeux alléchants présenté à la veille du salon dans la nouvelle conférence. Difficile de croire que le nouveau God Of War arrivera bien en début d’année prochaine, si l’éditeur ne peut même pas proposer encore de démo jouable. Les nouveaux jeux casual Playlink jouables au smartphone étaient aussi bien présentés dans leur propre cabine. Le PS VR n’était pas non plus oublié avec son espace réservé et ses jeux exclusifs. On pouvait aussi s’essayer à Gran Turismo Sport dans les habituels cockpits avec volant. Le stand étant pris d’assaut, il était bien difficile de se trouver une place pour jouer à tous cela.

Cette édition 2017 de la Paris Games Week marquait le retour de Nintendo qui avait fait l’impasse l’année dernière par manque de grosses sorties. Cette année le paquet était mis sur la nouvelle console Switch avec une large place réservée aux locomotives de la console que sont le nouveau Super Mario Odyssey, Zelda Breath Of The Wild, Mario Kart 8 Deluxe et Splatoon 2 ainsi que le tout récent Pokkén Tournament DX. Une petite cabine à part permettait aussi de s’essayer à la version Switch de Doom.

 

Paris Games Week 2017 : Nintendo

 

Malgré la sortie de la Xbox One X, le stand Microsoft n’a pas semblé vraiment attiré les foules. C’était là bas qu’il était le plus facile d’accéder à une console pour tester Assassin’s Creed Origins. Il faut dire que Microsoft n’a pas grand chose d’alléchant à nous proposer en cette fin d’année et ce stand était bien morose à coté de celui de Playstation. Un corner était réservé au dernier Forza 7, un autre à Sea Of Thieves et un petit coin bien caché à Super Lucky’s Tale. L’attraction principale étant le dragon géant de La Terre Du Milieu : L’Ombre De La Guerre que l’on pouvait chevaucher pour se prendre en photo.

Du coté des éditeurs c’est probablement Bandai Namco qui a attiré le plus de monde avec la démo de Dragon Ball Fighter Z qui occupait une très large partie du stand et qui demandait du coup des heures de patience pour pouvoir s’y essayer. Un petit coin était aussi réservé au très attendu Ni No Kuni II. Il faudrait en revanche dire à l’éditeur de changer les tenues de leurs nombreuses « babes » qui sont toujours les mêmes d’année en année et qui doivent être difficile à porter face à la horde de sauvages qui fréquente le salon.

 

Paris Games Week 2017 : Bandaï Namco

 

Avec le plus grand stand éditeur, Ubisoft avait aussi de quoi attirer les foules avec Assassin’s Creed Origins et sa collection de véritables costumes d’assassins sous vitrine , South Park : L’Annale Du Destin présent pour la troisième année successive et surtout Far Cry 5. Plus discrètement on pouvait aussi trouver sur le stand des démos de The Crew 2, Mario + The Lapins Cretins et du prochain Steep.

Koch Media assurait encore le show avec notamment une démo de L’attaque Des Titans 2 mais aussi du nouveau Sonic Forces et Yakuza 6. Chez Square Enix, Final Fantasy  squattait la majorité du stand avec surtout la démo de Final Fantasy Dissidia mais aussi des parties de Final Fantasy XIV. Capcom est venu avec un tout petit stand cependant bien décoré pour présenter Monster Hunter World. Chez Focus, c’est encore Farm Simulator 18 qui revenait avec son joli décor tandis que Big Ben misait sur l’attractivité de vrais bolides pour attirer les joueurs vers WRC 7.

 

Paris Games Week 2017 : Ubisoft

 

Dans le hall 2.2 réservé en grande partie à la Paris Games Week Junior, on avait carrément l’impression que tout avait remis à l’identique par rapport à l’année dernière tant il tous les stands étaient les mêmes avec les jeux réservés aux plus jeunes sur Playstation 4 et Nintendo Switch, l’espace activité physique, et le retro-gaming. Même l’espace réservé aux jeux indépendant français ne présentait cette année guère d’intérêt.

Si vous n’êtes pas branché sur le E-Sport, ce n’était même pas la peine de mettre les pieds dans le hall2.3 réservé en grande partie à la compétition de l’ESWC avec quelques petits stands destinés aux joueurs PC. Il y aurait largement la place d’accueillir encore plus d’exposants dans ce qui était avant le hall principal de la Paris Games Week.

 

Paris Games Week 2017 : Square Enix

 

Cette nouvelle édition de la Paris Games Week donne l’impression que les organisateurs se sont endormis sur leurs lauriers depuis que le rendez vous a été reconnu comme un événement international. On ne ressent plus l’envie de faire mieux mais juste de faire comme d’habitude. Il y aurait pourtant beaucoup de choses à améliorer à commencer par limiter l’accès aux bandes de jeunes sauvages sans aucun respect qui mettent la zone à chaque distribution de cadeaux et au social corner. Il faudrait vraiment créer un hall avec les jeux interdits aux moins de seize ans avec interdiction strict d’y mettre les pieds pour tous ceux qui n’ont pas l’age où l’on pourrait vraiment être tranquille pour découvrir les jeux et mettre tous les jeux tout public dans un second hall. On espère qu’à la vue des nombreux débordements et de la saleté du salon, les organisateurs deviennent vraiment plus stricts pour discipliner les visiteurs irrespectueux qui vont finir par vraiment décourager ceux qui viennent vraiment pour découvrir les jeux.

 

Paris Games Week 2017 : Playstation