PLANÉTARIUM de Rebecca Zlotowski [Critique Ciné]

 

Planétarium

 

Il aurait été franchement dommage de ne pas profiter d’avoir Natalie Portman en France sans lui proposer de tourner dans un film français. C’est Rebecca Zlotowski qui a réussi à la convaincre de tenir le rôle principal de son troisième film Planétarium.

 

 

SYNOPSIS : Les sœurs Laura et Kate Barlow forment un duo de médiums dont le spectacle a ébloui le monde entier. De passage à Paris avant de rentrer chez elles, le don des deux jeunes femmes va frapper le producteur de cinéma André Korben à la recherche d’un projet ambitieux pour concurrencer les avancées d’Hollywood. Totalement dans leur bulle, les deux sœurs et leur producteur ne réaliseront pas ce qui se trame à cette période.

 

Il ne faut que quelques minutes pour se rendre compte que Planétarium ne va pas être bon. Il suffit en effet de voir comment Rebecca Zlotwsky met en scène le spectacle de médium des sœurs  Barlow pour se dire qu’on est mal barré. Il ne se dégage aucune magie ni le moindre frisson de cette séquence paranormale. Ceux qui espérait un film fantastique comme il nous avait été un temps vendu risque bien d’être déçu car la médiumnité passera vite au second plan pour une toute autre histoire.

 

Planétarium

 

En fait il est même plutôt compliqué de comprendre ce qu’a voulu vraiment raconter Rebecca Zlotowski dans son nouveau long métrage car l’histoire part dans tous les sens. La grande sœur devient l’actrice d’une romance ridicule entre un peintre et une médium et semble tomber amoureuse de son producteur au point de développer une jalousie maladive assez inexplicable. Elle passe des plateau de cinéma aux soirées pompeuses sans qu’il ne se passe strictement rien. De l’autre coté sa sœur Kate devient cobaye d’expériences sur lesquelles on aura jamais d’explications. Ce n’est que dans le dernier quart d’heure que l’histoire connait des rebondissements tragiques mais ceux ci seront tellement traités rapidement qu’ils ne s’en dégagera aucune émotion.

Probablement par manque de moyens, tout le film se déroule dans des lieux fermés ou des jardins confinés pour éviter d’avoir à reconstituer à grande ampleur des rues de Paris durant les années 30. Il suffit de voir la vilaine maquette du train dans lequel les sœurs Barlow arrivent à Paris et l’absence d’effets spéciaux dans les séances de médium pour se dire que le budget n’a clairement pas été mis dans les décors et effets spéciaux. C’est d’autant plus dommage qu’on ne ressentirait du coup jamais vraiment cette montée du fascisme et l’approche de la Seconde Guerre Mondial en dehors que dans les lignes de dialogues.

 

Natalie Portman

 

Il était temps que Natalie Portman, découverte par Luc Besson pour Léon, revienne tourner en France. L’actrice se donne à fond pour tenter de porter son personnages avec des scènes en Français qu’elle a du apprendre en phonétique puisqu’elle ne parle pas du tout notre langue. On la voit se démener, donner de sa personne et même montrer ses fesses mais on se demande bien pourquoi au juste puisque le film enchaîne les scènes sans raconter d’histoire.

Quand à Lily-Rose Depp, fille de Vanessa Paradis et Johnny Depp remarquée il y a quelques semaines dans La Danseuse, elle n’a ici qu’un rôle très secondaire. Il y a bien quelques scènes où elle démontre son potentiel mais l’histoire ne lui rend pas justice. Elle fini presque par disparaître au profit de Natalie Portman et même lorsqu’il va lui arriver des choses dramatiques, on en saura toujours que le strict minimum.

 

Planétarium

 

Natalie Portman devait sérieusement s’ennuyer à Paris pour accepter de jouer dans Planétarium. Après le mauvais Jane Got A Gun, l’actrice a bien du mal à gérer son retour après son Oscar et son accouchement. Pour son premier véritable film français, elle ne pouvait certainement pas trouver pire que ce long métrage ennuyeux de la première à la dernière seconde. Même son charme naturel n’arrivera pas à sauver ce film au scénario et a à la réalisation catastrophique.

 

MON AVIS : 0/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Rebecca Zlotowski
  • AVEC : Natalie Portman, Lily-Rose Depp et Emmanuel Salinger
  • SCÉNARISTE : Rebecca Zlotowski et Robin Campillo
  • COMPOSITEUR :
  • GENRE : Drame
  • DURÉE : 1h48
  • NATIONALITÉ : Français
  • SITE OFFICIELhttp://www.advitamdistribution.com/planetarium/
  • DATE DE SORTIE : 16 novembre 2016

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *