POCO’S UDON WORLD de Seiki Takuno [Critique Séries TV]

 

Poco's Udon World

 

Pour les fans d’animé poétique et enchanteur, la série adaptée du manga Poco’s Udon World est maintenant disponible en DVD et en Blu-Ray dans un très beau Anime Book depuis le 25 octobre 2017.

 

 

SYNOPSIS : A la mort de son père, le jeune web-designer Sôta est obligé de quitter Tokyo pour revenir dans sa ville natale de Kagawa afin de ranger la maison avant sa vente. Mais en faisant le ménage dans le restaurant d’udons tenu par son père, il va découvrir dans une marmite un étrange petit garçon dont il ne tardera pas à découvrir qu’il s’agit d’un tanuki transformé en humain. A son contact, Sôta va se découvrir une fibre paternelle qu’il ne soupçonnait pas encore et va devoir faire le point sur sa vie alors que les souvenirs de son enfance refont surface.

 

Diffusée au Japon entre octobre et décembre 2016, la série animé Poco’s Udon World arrive le 25 octobre 2017 en Blu-Ray et DVD via l’éditeur Kaze après sa première diffusion en France sur la plateforme ADN. Il s’agit de l’adaptation du manga Udon no Kuni no Kiniro Kemari première oeuvre de la mangaka Nodoka Shinomaru parue en 1992 et toujours en cours de publication puisqu’un dixième tome est encore prévu pour le mois de novembre 2017 au Japon. Ce manga reste en revanche encore inédit en France. On doit son adaptation au Studio Liden Films déjà à l’oeuvre sur Terra Formars dans un registre radicalement différent avec Seiki Takuno à la réalisation.

 

Poco's Udon World

 

Pour tous ceux qui pensent encore que les dessins animés japonais ne sont que des histoires ultra-violentes et idiotes, Poco’s Udon World pourrait bien leur prouver le contraire. Malgré son aspect tout mignon, la série ne s’adresse pas aux tous petits mais plutôt aux trentenaires à l’image de son héros Sôta, webdesigner de trente ans toujours célibataire et qui n’avait jamais songé jusque là à avoir des enfants. Cette série très nostalgique traite de cette paternité soudaine mais aussi de transmission entre parents et enfants et de deuil alors que Sôta qui avait perdu sa mère tout jeune doit maintenant retourner dans la maison familiale dans la préfecture de Kagawa après la mort de son père à qui il ne donnait plus de nouvelles depuis son déménagement à Tokyo après avoir refusé de reprendre le restaurant d’udons de son père.

C’est dans une marmite de ce restaurant que Sôta découvrira le jeune Poco qui sous ses allures de petit garçon est en fait un tanuki, une sorte de raton laveur que l’on trouve au Japon. Son nom Poco vient du bruit que fait son estomac lorsqu’il tape dessus dans les nombreuses légendes à son sujet. Impossible de ne pas craquer devant ce petit personnage tout mignon et très gourmand qui a l’apparence d’un garçon d’à peine trois / quatre ans. Sa façon de prononcer le nom de Sôta en permanence est irrésistible. Ayant du mal à garder tout le temps son apparence humaine, Poco laisse parfois ressortir ses oreilles ou sa longue queue de Tanuki alors que Sôta tente de cacher la vérité sur le petit garçon à son entourage ce qui provoquera des rebondissements parfois drôles où source parfois de situation plus dramatique.

 

Poco's Udon World

 

Il ne faut pas s’attendre à une histoire trépidante avec Poco’s Udon World, il s’agit d’une série très calme qui raconte simplement une tranche de vie. Les 12 épisodes de la série voit Sôta et Poco s’attacher l’un à l’autre dans leur vie quotidienne où le jeune homme fait visiter plusieurs lieux emblématiques de la région au petit garçon et lui fait découvrir tous les meilleurs plats de la région. Dans leurs promenades, ils retrouveront la grande sœur de Sôta, son meilleur ami, ses collègues de travail, sa vieille voisine, un bonze féru de tanukis avec sa sœur qui espère désespérément que Sôta ré-ouvre le restaurant de son père. Tout cela va réveiller chez le jeune homme des souvenirs enfouis et lui faire se poser beaucoup de questions. La série compte tout de même quelques rebondissements habituels dans la vie d’un petit garçon avec les bêtises et les peurs mais tout cela toujours dans la bonne humeur. C’est très lentement que Sôta va choisir sa nouvelle vie au fur et à mesure où la nostalgie le remplit. Tout se conclura uniquement avec les deux derniers épisodes qui laissent cependant une fin très ouverte d’autant plus que le manga n’a pas encore fini de paraître.

Visuellement l’adaptation animée de Poco’s Udon World est plus belle que le manga dont elle est tirée avec des personnages mieux dessinés. La série donne l’impression que les cases du manga ont simplement étés peintes à l’aquarelle et animées pour un rendu vraiment sublime. Les décors inspirés de lieux existants sont eux aussi vraiment magnifiques. Les doubleurs ont parfaitement été choisi pour donner vie à ces personnages accompagné par une très belle bande originale. Chaque épisode de la série s’achève par un mini épisode de Gao Gao, un extra-terrestre dont Poco est très fan. Dans un style très enfantin qui donne un peu l’impression que les personnages sont découpés dans du papier, cette mini-série fait toujours écho à ce qui s’est passé dans l’épisode. Proposée uniquement en version japonaise, la série ne pourra pas être regardé par les plus jeunes qui même si ils apprécieront le personnages de Poco n’auront pas vraiment d’intérêt pour la vie de Sôta. Pour les plus grands, cette histoire ne manquera pas de les faire se questionner eux aussi sur leurs désir d’avoir des enfants mais aussi peut être réveiller quelques souvenirs d’enfance et se poser des questions sur la relation avec leurs parents. Ce qui est certain c’est que personne ne pourra rester insensible aux aventures de Sôta et Poco.

 

 

Poco's Udon World

 

Il faudrait vraiment avoir un cœur de pierre pour ne pas s’émouvoir devant l’histoire de Poco’s Udon World. Le jeune Poco est absolument craquant et devrait réveiller l’envie d’avoir des enfants à de nombreux spectateurs. C’est avec beaucoup de plaisir mais aussi beaucoup d’émotion que l’on suivra ses péripéties avec Sôta avec ses promenades touristiques et la découverte de mets culinaires typiquement japonais portées par de magnifiques graphismes et une sublime bande son. Nul doute que vous aurez bien du mal à vous séparer de ces personnages après avoir découvert cette série.

 

MON AVIS : 5/5

 

 

LE BLU-RAY : Le blu-ray de Poco’s Udon World permet de profiter de la meilleure façon de ce très bel animé avec des très belles couleurs et aucun défaut sur l’image. Au niveau du son, seule la version originale japonaise en stéréo est disponible sur ce blu-ray avec des sous titres français imposés. Question bonus vidéo c’est le strict minimum avec seulement les deux génériques avec les paroles. C’est à l’intérieur de l’Anime Book qu’on en saura plus sur la série avec le guide des épisodes mais aussi une sorte de guide du routard de tous les lieux clés de la série avec toutes les adresses et tous les détails importants à connaitre. Le tout est très bien illustré avec différents artworks, photos des décors et croquis des personnages. On aurait cependant bien aimé y trouver aussi une interview de l’équipe de la série voir de l’auteur du manga pour en savoir plus sur les secrets de cette adaptation.

 

Poco's Udon World

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Udon No Kuni No Kiniro Kemari
  • REALISATEUR : Seiki Takuno
  • AVEC LES VOIX DE : Yûchi Nakamura, Shiho Kokido, Tomokazu Sugita, Mai Nakahara & Shinnosuke Tachibana
  • SCÉNARISTES : Natsuko Takahashi d’après le manga de Nodoka Shinomaru
  • COMPOSITEUR : Yukari Hashimoto
  • GENRE : Japanimation, comédie dramatique
  • DURÉE : 12 x 23 minutes
  • NATIONALITÉ : Japonais
  • ÉDITEUR : Kaze Animation
  • SITE OFFICIELhttp://animedigitalnetwork.fr/video/poco-s-udon-world
  • DATE DE SORTIE : 25 octobre 2017
  • SPÉCIFICITÉS DU BLU-RAY : BD-50 – 1080p – 16/9 – 1.78:1 – Couleurs – Linear PCM 2.0 : Japonais – Sous Titres Français
  • BONUS : Générique d’ouverture et de fin avec les paroles, anime book