POMPEI de Paul W.S. Anderson [Critique Ciné]

 

http://nsm08.casimages.com/img/2014/02/26/14022602300517207912016193.jpg

 

Entre deux épisodes de massacre de la saga Resident Evil, le réalisateur Paul W.S. Anderson semble vouloir faire une habitude de caler un film « historique ». Après avoir fait se retourner le nègre d’Alexandre Dumas dans sa tombe suite à sa relecture très personnelles des Trois Mousquetaires, il s’attaque cette fois ci à la tragédie de Pompéi. On craint déjà le pire…

       

 

AVERTISSEMENT

DES SCENES, DES PROPOS OU DES IMAGES PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITE DES SPECTATEURS

Puisqu’il faut toujours un héros à chaque tragédie, Paul W.S. Anderson est allé cherché au fin de fond de la Britannie le pauvre Milo dont la famille et le peuple a entièrement été massacré par les Romains. Retrouvé par un marchand d’esclave, le voici dix sept ans plus tard devenu un redoutable gladiateur à Londinium. Son succès lui vaut d’être transféré à Pompéi où il va croiser la route de la belle Cassia, fille d’un puissant marchand de la ville. Sa condition d’esclave l’empêche de rêver pouvoir un jour aimer la belle mais la jeune femme rebelle se refuse au consul de Rome et préférait elle aussi la compagnie de Milo. Le gladiateur ne vas pas tarder à découvrir que son rival en amour est aussi celui qui a massacré son peuple mais pendant ce temps le volcan se met à gronder.

Cette histoire ne vous rappelle rien ? Pompéi c’est un peu comme si on avait mélangé l’histoire de Gladiator et Titanic en saupoudrant le tout d’un peu de 300. Un pauvre type en quête de vengeance qui devient gladiateur et rêve de sortir avec une femme d’un rang supérieur avant qu’une tragédie incontrôlable n’intervienne, on sent bien que ces trois films ont étés passés au mixer par une équipe composée du réalisateur et de pas moins de trois scénaristes visiblement peu inspirés.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/02/26/14022602301117207912016194.jpg

On ne compte plus les nombreuses adaptations de cette tragédie historique que ce soit sous la forme de docu-fiction, long métrage de cinéma ou de téléfilms. Pourtant la sortie d’une nouvelle version en 2014 avait de quoi réellement susciter l’intérêt. Les effets spéciaux actuels permettant de reproduire sans problèmes cette catastrophe avec un rendu qui saurait lui donner toute son intensité. De ce coté là, le film ne déçoit pas, que ce soit l’éruption du volcan et le tsunami souvent oublié, le spectateur en aura pour son argent pour le coté spectaculaire.

Pourtant cette catastrophe est mise complètement au second plan par un Paul W.S. Anderson qui semble plus soucieux de mener à bien sa romance sur fond de vengeance. On aurait aimé pouvoir découvrir plus en profondeur la cité de Pompéi et découvrir ses habitants afin que la catastrophe n’en paraisse plus qu’effroyables. Lorsque l’éruption intervient toutes les victimes paraissent trop anonymes pour susciter la moindre compassion. C’est franchement dommage ! On ressort forcement frustré de ne pas avoir vu le film auquel on était en droit de s’attendre.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/02/26/14022602405517207912016207.jpg

Pompéi est le premier film en tête d’affiche de l’acteur Kit Harington, devenu célèbre grâce à son rôle dans la série Game Of Thrones. Il a fait un réel travail pour se transformer en gladiateur dans le style 300 avec abdos et muscles saillants et se montre vraiment convaincant dans cette performance très physique. Le rôle de la belle Cassia a été confié à Emily Browning, l’héroïne de Sucker Punch, son rôle de femme défiant l’autorité n’est pas sans rappeler la prestation de Natalie Portman dans Star Wars. En revanche celui qui n’a fait aucun effort c’est Kiefer Sutherland qui joue un consul romain avec sa tête de Jack Bauer, une prestation en pilotage automatique bien loin d’être convaincante.

Le film compte aussi pas mal d’acteurs réputés dans les seconds rôles. Jared Harris, le Moriarty de Sherlock Holmes : Jeux d’Ombres, et Carrie Ann Moss (Matrix) joue les parents de Cassia. Jessica Lucas (Cloverfield) est la servante de la maison. Moins connu Adewale Akinnuoye-Agbaje, vu dans Thor 2, est un redoutable gladiateur qui va donner du fil à retordre à Milo.  Tous ses acteurs talentueux nous font oublier le manque d’originalité de cette histoire et lui donne suffisamment d’intérêt pour nous faire patienter jusqu’à l’éruption qui arrive très tard dans le film.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/02/26/14022602301517207912016195.jpg

 

MON AVIS

 2/5 

Si ce Pompéi aurait été la copie rendu par Paul W.S. Anderson à un contrôle d’histoire, il aurait certainement écopé d’un gros hors sujet. Son histoire de gladiateur prend trop le pas sur la tragédie qu’on était venu voir comme si cela n’était finalement que la trame de fond de cette histoire de vengeance au lieu d’en être le sujet principal. A trop avoir voulu copier sur ces petits camarades réalisateurs, il se plante une nouvelle fois. Mais quand est ce que les producteurs font se rendre compte qu’il ne vaut définitivement rien ?

 

FICHE TECHNIQUE :

TITRE ORIGINAL : Pompeii

REALISATEUR : Paul W.S. Anderson

AVEC : Kit Harington, Emily Browning et Kiefer Sutherland

SCENARIO : Paul W.S. AndersonJanet Scott BatchlerLee Batchler & Michael Robert Johnson

GENRE : Péplum

DUREE : 1h44

MUSIQUE : Clinton Shorter

SITE OFFICIELhttp://pompeiimovie.tumblr.com/

DATE DE SORTIE : 19 Février 2014