ROBOCOP de José Padilha [Critique Ciné]

 

Paul Verhoeven serait il en train de connaître le même sort que John Carpenter ? Alors qu’il a maintenant du mal à monter des films, Hollywood commence méchamment à piller ses oeuvres les plus cultes pour en faire des remakes. Après le ratage complet de celui de Total Recall en 2012, c’est avec beaucoup d’appréhension que l’on attend celui de Robocop qui n’inspire rien de bon.

 

 

Pour avoir découvert un trafic d’armes au sein de la police de Detroit, l’inspecteur Alex Murphy a failli perdre la vie dans un attentat à la voiture piégée. Il devient le cobaye parfait pour la société Omnicorp qui cherchait à transformer un humain en premier robot policier. L’expérience n’est pas franchement concluante car la conscience de l’homme dans la machine ne va pas tarder à mettre des batons dans les roues de ses concepteurs.

Film culte des années 80, le Robocop de Paul Verhoeven est un chef d’oeuvre de science fiction trash et violent bien ancré dans son époque. Si la réputation du film avait déjà été mise à rude épreuve par deux suites et une série télé vraiment pas au niveau, l’annonce d’un remake n’a donc pas susciter spécialement d’intérêt jusqu’à ce que Darren Aronofski en prenne les rennes. La faillite de MGM ayant finalement mis à mal la vision du réalisateur, c’est finalement José Padilha, réalisateur de Troupe d’Elite, qui s’est retrouvé à la tête de cette nouvelle version lorsque la MGM s’est remis à flot.

Remake ou reboot, on ne sait plus trop faire la différence entre ces termes devenus des arguments commerciaux pour les studios Hollywoodien. Quoi qu’il en soit ce nouveau Robocop n’a plus grand chose à voir avec l’original. En dehors du nom du héros et de son co-équipier (devenu un homme) ainsi que sa première armure, on ne retrouvera rien du film de Paul Verhoeven. Soit-disant trop respectueux de ce film culte, l’équipe de cette nouvelle version aurait préféré s’en éloigner au maximum. Du coup ce nouveau Robocop ne s’adresse clairement pas aux fans de la saga mais à une nouvelle génération qui serait passé à coté de cette oeuvre marquante des années 80.

En dehors de cela, les scénaristes et le réalisateur ont décidés que Murphy ne serait cette fois ci pas abattu sauvagement, qu’il garderait tout ses souvenirs, qu’il passerait son temps avec le visage découvert et surtout il changerait en cours de route d’armure pour un modèle plus high tech inspiré par Iron Man ou GI Joe. Ce n’est que quelques une des nombreuses digressions qui n’apportent rien de mieux à ce reboot. Alors que le film de Paul Verhoeven était interdit aux moins de 12 ans, celui ci est totalement aseptisé et se prend même trop au sérieux. Un tel sujet méritait pourtant un brin de dérision, ce sont aussi les scènes les plus violentes de l’original qui ont marqués les esprits encore aujourd’hui.

Le remplaçant de Peter Weller s’appelle Joe Kinnaman, un comédien suédois encore assez peu connu qui tenait le rôle principal de la série The Killing. Très inexpressif malgré de nombreuses heures d’entrainement avec un mime, il ne dégage strictement rien et on a du coup aucun empathie pour son personnage. Heureusement que de grands noms viennent completer le casting et apporter un peu d’intérêt au film. Gary Oldman en scientifique, Michael Keaton en PDG d’Omnicorp et Samuel L. Jackson en présentateur télé. Leur qualité de jeu n’a aucune peine à éclipser la pitoyable prestation de Joe Kinnaman.

Question scénario, on s’étonnera des similitudes avec RIPD Brigade Fantôme dont le début est le même : un flic zélé descendu par ses collègues corrompus qui fini dans un autre monde. Le reste de l’histoire s’attarde beaucoup sur la création du robot avant de torcher vite fait l’enquête et de finir n’importe comment. On se consolera avec des effets spéciaux heureusement mieux réussi que dans le film de 1987 même si les robots ne sont pas assez exploités et ne présente pas de sérieuses menaces.

 

 

MON AVIS

1/5

Comme à chaque remake, on plaint par avance cette nouvelle génération qui découvrira Robocop avec cette nouvelle version. Sachez tout de même que l’original passe encore régulièrement à la télé et vient aussi d’être réédité en blu-ray. Vous pouvez donc passer votre chemin sans beaucoup de regrets et aller plutôt voir ou revoir le classique de Paul Verhoeven.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  •  – REALISATEUR : José Padilha
  •  – AVEC : Joel Kinnaman, Gary Oldman & Michael Keaton
  •  – SCENARISTE : Joshua Zetumer & Nick Schenk
  •  – GENRE : Science Fiction
  •  – DUREE : 1h57
  •  – SITE OFFICIELhttp://www.robocop.com/site/
  •  – DATE DE SORTIE : 05 Février 2014