RUPTURE de Steven Shainberg [Critique Blu-Ray]

 

Rupture

 

Noomi Rapace affronte ses peurs les plus profondes dans Rupture, le nouveau film de Steven Shainberg sorti directement en Blu-Ray et DVD le 2 mai 2017.

 

 

SYNOPSIS : Renée est une mère aimante qui essaye de prendre le plus grand soin de son fils qui semble mal vivre le divorce avec son père. Alors qu’elle comptait profiter d’un week end où il était chez son père pour aller faire du sky-diving, elle va être kidnappé en chemin par une étrange organisation. Mais dans quel but ?

Onze ans après l’étrange Fur, le réalisateur Steven Shainberg fait son retour au cinéma avec Rupture. Un nouveau film assez étrange tant il est difficile à vraiment classifier. En effet, alors que la bande annonce pouvait nous laisser espérer un film nerveux et violent aux allures de thriller horrifique dans un univers de science fiction, on sera moins convaincu en voyant le film en entier qui ne tient aucune de ses promesses.

 

Rupture

 

Pour tenter d’installer une intrigue pesante, Rupture met un temps fou à démarrer. Il commence par nous exposer la relation difficile entre Renée et son fils dont les résultats à l’école sont en chute libre depuis que ses parents ont divorcé. On se croirait alors presque dans un drame, si on ne se rendait pas subitement compte que des caméras espionnent la petite famille et que des personnes étranges rodent au tour de la maison. Puis vient enfin le kidnapping mais en tout, il faudra attendre plus de quarante minutes pour que le film rentre enfin dans le vif du sujet.

Enfermée dans une sorte d’entrepôt désaffecté où elle est maintenue attachée, Renée est questionné sur ses peurs. Ses tortionnaires vont alors les utiliser pour la torturer afin de déclencher en elle une rupture. Sous le choc, elle va tout tenter pour s’échapper, arrive à faire le tour de l’établissement par les conduits d’aération sans réussir à trouver la sortie. Assez bêtement, elle choisi alors de se rattacher à son brancard pour enfin avoir le droit à une séance d’explication sur ce qu’elle fait ici.

 

Rupture

 

Cet entrepôt désaffecté et le choix des couleurs donne à Rupture l’impression d’être un film fauché fait par de jeunes étudiants en cinéma plutôt que le travail d’un réalisateur chevronné. Il manque en tout cas clairement d’expérience en terme d’horreur car à faire traîner son intrigue c’est plus l’ennui que l’effroi qui s’installe chez le spectateur. Cette histoire d’atteinte de la rupture par le dépassement de soi rappelle un peu le film français Martyrs mais ici nous n’aurons pas le droit à la moindre scène gore, juste une attaque d’araignée qui n’effrayera que les plus atteints des arachnophobes. Si on peut voir d’autres victimes subir des tortures assez amusantes nous n’en verrons clairement pas assez pour pouvoir vraiment qualifier Rupture de véritable film d’horreur.

C’est presque étonnant de voir Noomi Rapace dans le rôle principal d’une production visiblement si fauchée. Dans ce rôle de survivante, on retrouve un peu de son personnage de femme forte façon Ellen Ripley qu’elle tenait dans Prometheus. On a aussi l’impression d’un immense gâchis en voyant Michael Chiklis, célèbre héros de la série The Shield, tenir le simple rôle du tortionnaire costaud qui n’a rien à défendre à devoir jouer un personnage qui cache ses émotions. Les habitués de thrillers reconnaîtront peut être aussi parmi les « docteurs » l’acteur Peter Stomare vu dans The Big Lebowsky et John Wick. On appréciera en revanche la prestation de Kerry Bishé en « infirmière » d’une beauté glaciale.

 

Rupture

 

Intriguant cinq minutes, Rupture nous fait rapidement sombrer dans l’ennui tant le film donne en permanence l’impression qu’il ne se passe rien. Steven Shainberg n’est visiblement pas doué pour faire monter le suspense ni pour offrir d’images suffisamment dérangeantes pour faire un film d’horreur convaincant. C’est d’autant plus dommage que Noomi Rapace se donne sans compter pour tenter de donner du corps à ce personnage mais on a clairement l’impression qu’elle se démène dans le vide.

 

MON AVIS : 1/5

 

 

LE BLU-RAY : L’édition Blu-Ray de Rupture est proposé dans un très beau boitier steelbook doré avec un visuel cependant trompeur car il n’y aucune nudité dans le film. Question image, la réalisation fauchée du film et sa palette saturée entre jaune, orange et fushia, ne donnent pas une image très belle au long métrage. Question langue il y a le choix entre l’anglais avec sous titres français obligatoire ou le français, là encore rien dans le film ne nous fera vraiment profiter des pistes DTS. Question bonus on nous annonce un making of mais c’est en fait une featurette et des interviews étendues des acteurs qui sont proposés sans aucune image du tournage en lui-même.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Steven Shainberg
  • AVEC : Noomi Rapace, Michael Chiklis, Peter Stormare & Kerry Bishé
  • SCÉNARISTE : Brian Nelson
  • COMPOSITEUR : Nathan Larson
  • GENRE : Thriller, Horreur, Science Fiction
  • DURÉE : 1h41
  • NATIONALITÉ : Américain, Canadien
  • ÉDITEUR : TF1 Vidéo
  • DATE DE SORTIE : 02 mai 2017
  • BONUS : Making Of