LE SANCTUAIRE de Corin Hardy [Critique Ciné]

 

Le Sanctuaire

 

Après une année 2015 où tous les films d’horreur sortis sur nos écrans étaient tout au mieux de grosses déceptions, l’année 2016 s’annonce sous de bien meilleurs auspices. Après The Boy et en attendant The Witch, Conjuring 2 et Lights Out, voici Le Sanctuaire, nouveau long métrage de Corin Hardy.

 

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS AVEC AVERTISSEMENT

 

SYNOPSIS :  Contraint d’emménager dans un coin reculé d’Irlande avec sa femme et son bébé pour son travail, Adam Hitchens va très vite comprendre pourquoi les habitants du coin sont plutôt hostile au projet de déforestation. Une légende parle de créatures, voleuses de bébés, qui peuplent cette forêt. D’abord sceptique, le couple va pourtant vite se rendre compte qu’il ne s’agit pas que d’un mythe.

 

La sortie  au cinéma en France du long métrage Le Sanctuaire relève du véritable miracle ! Rares sont en effet les films d’horreur de cet acabit à sortir autrement que directement en DVD par chez nous. On doit remercier le distributeur Ocean Films d’oser ainsi tenter ce pari audacieux qui fera forcement plaisirs aux véritables fans de films d’horreur d’autant plus que le long métrage à petit budget de Corin Hardy n’a eu le droit qu’à une sortie très limitée aux Etats Unis en simultané de sa sortie en VOD.

 

Le Sanctuaire

 

A défaut de faire dans l’originalité, Corin Hardy a choisi de faire dans l’efficacité. L’histoire de Le Sanctuaire rappellera forcement énormément d’autres films d’horreur : une maison isolée dans la forêt, un parasite envahisseur capable de contrôler les esprits, des créatures voleuses d’enfants, on a déjà vu ça mille et une fois. Et pourtant on ne peut que laisser se prendre au jeu par l’ambiance qu’arrive à installer le réalisateur. Le Sanctuaire a beau être son premier long métrage, Corin Hardy s’est tout de même fait la main sur de nombreux courts métrages et clips musicaux notamment pour Prodigy.

Pas étonnant de trouver au casting d’un film anglo/irlandais des acteurs de la série Game Of Thrones. Le rôle principal d’Adam est interprété par Joseph Mawle qui tenait brièvement le rôle de Benjen Stark tandis que le voisin pas commode est joué par Michael McElhatton connu pour son rôle de l’infâme Roose Bolton qui s’est donc s’y faire pour se montrer détestable. La femme d’Adam est incarné par Bojana Novakovic déjà à l’affiche du catastrophique Devil. Tous se montre convaincant dans leurs rôles respectifs mais surtout Joseph Mawle dont le rôle se montre bien plus éprouvant.

 

Le Sanctuaire

 

Au crédit de ce film, il faut mettre les effets spéciaux pour la plupart très réussis et notamment dans tout ce qui concerne le maquillage et les effrayantes créatures légendaires. Le film ne souffre pas trop de se passer principalement de nuit grâce au travail du directeur photo Martijn Van Broekhuizen et des éclairages très esthétiques. La seule chose qui déçoit ce sont les scènes avec le bébé trop souvent caché dans sa capuche pour ne pas montrer qu’il s’agit d’une poupée.

Pour apprécier pleinement Le Sanctuaire, il faudra cependant fermer les yeux sur de nombreuses incohérences qu’on retrouve dans la majorité des films d’horreur. Des personnages qui n’ont jamais la bonne idée face au danger ou des objets qu’on retrouve à fin utile dans des pièces où on ne voit pas comment ils ont pu atterrir. Le plus dérangeant est l’impression d’erreurs de montage dû aux sacrifices de scènes avec les rôles secondaires. Cette intrigue de déforestation et la colère de leur voisin n’est pas assez expliquée. On ne comprendra pas vraiment ce qu’Adam est venu se faire dans cette région et pourquoi tout le monde n’apprécie pas son arrivée.

 

Le Sanctuaire

 

Loin des films d’horreurs formatés qui sortent d’habitude au cinéma en France, Le Sanctuaire est un pur film d’épouvante, certes pas forcement original, mais terriblement efficace. Son ambiance sombre et poisseuse restera ancré dans vos pensées de nombreuses heures après la fin de la projection. Si vous êtes vraiment férus de films d’horreur, vous ne devez absolument pas passer à coté du film de Corin Hardy afin d’encourager Océan Films à poursuivre la distribution d’œuvres de ce genre qui ont largement leur place sur grand écran.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : The Hallow
  • RÉALISATEUR : Corin Hardy
  • AVEC : Joseph Mawle, Bojana Novakovic & Michael McElhatton
  • SCÉNARISTES : Corin Hardy & Felipe Marino
  •  MUSIQUE : James Gosling
  • GENRE : Épouvante, Horreur
  • DURÉE : 1h37
  • NATIONALITÉ : Britannique, Irlandais
  • DISTRIBUTEUR : Océan Films
  • SITE OFFICIELhttp://www.ifcfilms.com/films/the-hallow
  • DATE DE SORTIE : 30 mars 2016