SECURITY de Alain Desrochers [Critique Blu-Ray]

 

Security

 

Antonio Banderas fait son grand retour dans le cinéma d’action avec Security qui sortira directement en Blu-Ray et DVD le 17 octobre 2017.

 

 

SYNOPSIS : Ancien militaire traumatisé par le temps passé sur le terrain, Eduardo Deacon se refuse à revenir auprès de sa femme et sa fille tant qu’il n’aura pas retrouvé un travail et un certain équilibre mental. Alors qu’il vient de commencer un travail de veilleur de nuit dans un centre commercial, il découvrira pendant sa ronde une jeune fille apeurée qui déclare être poursuivie par des tueurs. Cette fillette devait témoigner contre la mafia après l’assassinat de son père mais le convoi qui la transportait vers le tribunal a été attaqué par un commando très organisé qui ne tardera pas à retrouver sa trace et à vouloir pénétrer dans le centre commercial. Se jurant de la protéger, Eduardo devra retrouver ses réflexes de soldat pour survivre à cette nuit.

 

Autrefois connu pour ses grands rôles d’action notamment dans Desperado et Zorro, Antonio Banderas avait pu faire son retour dans le genre grâce aux producteurs de Millenium Films dans Expendables 3  la franchise des stars de l’action has-been. Bien conscient que son rôle n’était pas franchement flatteur, les producteurs lui permettent de faire son véritable grand retour à l’action avec Security. Ce n’est cependant pas en salles que l’on pourra découvrir ce nouveau long métrage mais directement en Blu-Ray et DVD le 17 octobre 2017

 

Security

 

Fièrement revendiqué par son réalisateur Alain Desrochers comme un Piège de Cristal dans un centre commercial, Security voudrait renouer avec l’esprit des films d’action des années 80. Effectivement très inspiré par le film culte de John McTiernan, Security met en scène un père de famille à la situation familiale compliquée qui va rapidement se retrouver seul à gérer l’attaque d’un lieu par un commando surarmé mené par un redoutable mafieux. Le personnage ne tardera d’ailleurs pas à quitter son uniforme de vigile pour se retrouver en t-shirt afin de lui donner un look proche de John McLane. Si Ben Kingsley voit ici une histoire à plusieurs couches dramatiques abordant le thème des difficultés familiales, de l’abandon et du parcours d’un homme brisé par la guerre, nous ne sommes ici avant tout que dans une série B d’action à consommer cerveau débranché et pop corn à la main.

Security démarre franchement bien avec une belle direction photo et un première attaque qui nous laisse à penser que ce film aurait peut être eu ses chances au cinéma. On déchantera bien vite en découvrant le centre commercial où doit se passer la majorité du film. Fièrement,  Alain Desrochers nous en fait faire tout le tour dans une longue et très maladroite scène d’exposition dévoilant tous les détails à bien retenir pour le reste du film. Mais ce qu’on remarquera surtout, c’est à quelle point il est flagrant que l’on se ballade dans un décor de cinéma et non pas dans un vrai centre commercial tant il fait étriqué et comme les couleurs paraissent fausses. Pour cacher un peu le misère, le réalisateur aura la brillante idée d’éteindre la lumière mais le mal est déjà fait.

 

Security

 

Des Piège De Cristal dans un centre commercial, il y a en a en fait déjà eu avec la comédie Paul Blart Super Vigile, une version parodique qui avait ce qui manque le plus à Security, une touche d’humour. Ici, cette histoire est traitée malheureusement sans la moindre once de second degré qui fait pourtant le sel de la saga Die Hard et qui aurait permis de faire passer plus facilement la pilule de cette production fauchée tournée en Bulgarie mais censée se dérouler aux Etats Unis. Même si le film ne dure pas très longtemps, Alain Desrochers prend tout son temps avant de rentrer dans le vif de l’action et finira de nous décevoir avec des confrontations qui se montreront bien souvent assez peu spectaculaire avec une mise en scène clairement pas assez nerveuse. Si quelques affrontements se montreront bien chorégraphiés, il ne se dégage jamais la tension nécessaire pour faire du film le survival qu’il souhaiterait être.

N’est pas Bruce Willis qui veut et si Antonio Banderas semble mettre toute son énergie pour donner corps à son personnage d’ex militaire brisé par la guerre, la mise en scène trop molle d’Alain Desrochers ne rendra pas justice  à son travail. Habitué à cachetonner dans des rôles de mafieux, Ben Kingsley est ici en pilotage automatique et se montrera comme bien souvent assez peu convaincant. Le scénario n’offrira même un digne affrontement entre les deux acteurs alors qu’on attend que cela. Loin d’être attachante, la petite fille jouée par Katherine de la Rocha est plus souvent exaspérante et prétentieuse. En collègues vigiles, Liam McIntyre et Chad Lindberg sont des seconds rôles sympathiques qui auraient mérités d’être encore mieux exploités tout comme le rôle réservé à la pauvre Gabriella Wright qui semble avoir été embauchée que pour son physique tant ses apparitions sont anecdotiques et ridicules.

 

Security

 

Antonio Banderas méritait bien mieux pour son retour à l’action que ce Security. Le réalisateur Alain Desrochers n’avait clairement pas les épaules pour oser s’attaquer à un « Piège De Cristal dans un centre commercial ». Sa mise en scène se traîne en longueur pour masquer un scénario qui tient sur un timbre poste. Il aurait aussi fallu trouver un vrai centre commercial pour éviter au film cet aspect vraiment fauché. Pour ses acteurs et quelques belle chorégraphies de combat, le film devrait tout de même séduire les fans d’action pas trop regardant en terme de scénario.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

LE BLU-RAY : Les images du Blu-Ray font justice à la très belle photographie du film qui en est certainement un des aspects les plus réussis. Pour le son, les enceintes semblent être plus solicitées par la musique que par les scènes de fusillades qui aurait mérité un meilleur mixage. Question bonus le Regard En Coulisse permet de déceler la vision de l’équipe du film sur cette histoire dont il n’avait clairement pas vu le résultat final avant de parler.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • REALISATEUR : Alains Desrochers
  • AVEC : Antonio Banderas, Ben Kingsley, Katherine de la Rocha, Liam McInthyre, Chad Lindberg & Gabriella Wright
  • SCENARISTE : Tony Mosher & John Sullivan
  • COMPOSITEUR : FM  Le Sieur
  • GENRE : Action
  • DURÉE : 1h31
  • NATIONALITÉ : Américain
  • ÉDITEUR  : Metropolitan Filmexport
  • DATE DE SORTIE : 17 octobre 2017
  • SPÉCIFICITÉS DU BLU-RAY : BD-50 – 1080p – 16/9 – 2.35:1 – Couleurs – DTS-HD Master Audio 5.1 Anglais ou Français – Sous Titres Français
  • BONUS : Regard en coulisse