SEX EDUCATION de Laurie Nunn [Critique Séries TV]

 

 

Sex Education, c’est la nouvelle grande série lycéene de Netflix sur les traces de Freaks & Geeks, 13 Reasons Why ou Everything Sucks ! Alors qu’attendez-vous pour la découvrir ?

 

 

SYNOPSIS : En fils d’une sexothérapeute, Otis en connait des tonnes sur le sexe même si en réalité il est encore puceau. Parce qu’elle a besoin d’argent, la belle et rebelle Maeve va lui proposer de profiter de ses connaissances pour tenir des séances de thérapies sexuelles clandestines pour aider les lycéens. Ne pouvant résister aux charmes de sa camarade de classe, Otis va accepter le challenge apportant de précieux conseils à certains mais sans forcement penser aux conséquences…

 

Ne vous fiez pas au titre  ni même à la première scène très aguicheuse de cette série car Sex Education ne parle pas que de sexe. Il s’agit en réalité de la nouvelle série lycéenne produite par Netflix après les récents 13 Reasons Why et Everything Sucks. Cette éducation sexuelle n’est que le prétexte pour nous parler de toutes les préoccupations quotidiennes de jeunes lycéens avec beaucoup d’humour mais aussi parfois avec des moments plus graves. La différence c’est que cette série ne se déroule pas cette fois ci aux Etats Unis mais en Angleterre. Il s’agit d’une création originale de la scénariste Laurie Nunn qu risque fort désormais de faire parler d’elle.

 

Sex Education

 

Le héros de Sex Education s’appelle Otis, il est joué par l’éternel adolescent Asa Butterfield héros de Miss Peregrine Et Les Enfants Particuliers et Hugo Cabret qui du haut de ses 21 ans arrive encore très bien à nous faire croire qu’il est encore un puceau de 16 ans. Visiblement traumatisé par la vie sexuelle débordante de sa mère sexothérapeute qui multiplie chaque soir les conquêtes, il a bien du mal avec sa propre sexualité, n’arrivant même pas à se masturber. Un comble pour un garçon de cet age ! Comme son meilleur ami Eric, ils sont tous deux assez peu surs d’eux face aux élèves les plus populaires de leurs lycées à qui ils n’osent à peine s’adresser. C’est pourquoi lorsque la belle et inaccessible Maeve va lui proposer de faire équipe pour organiser des séances de thérapies sexuelles, Otis va y voir surtout l’occasion de se rapprocher d’elle. Mais celle-ci fréquente déjà l’athlétique Jackson compliquant forcement les chances du jeune homme pour la séduire.

C’est donc bien d’amour plus de sexe que parle Sex Education. Toutes sortes d’amour même puisque les questions de l’homosexualité masculine comme féminine seront aussi bien abordé que les relations hétéro. La série répondra certainement à de nombreuses questions que peuvent se poser les adolescents mais peut aussi très bien être suivie par un public plus âgé qui trouvera forcement dans ces sujets très universels de quoi se reconnaître aussi. Et pour ceux qui tout roule déjà sentimentalement, la série peut aussi s’apprécier si vous êtes parents d’adolescents pour mieux les connaitre dans cette période délicate. Question sexe en dehors de la première scène quasiment digne d’un film érotique, les personnages resteront par la suite bien plus couverts même dans les scènes sexuelles. Une habitude de la part de Netflix de nous aguicher comme ils l’avaient déjà fait avec les séries Glow ou Sabrina qui dévoilaient leurs héroïnes que dans le premier épisode.

 

Sex Education

 

Avec seulement huit épisodes pour cette première saison, nous ne verrons pas le temps passer. Il n’y a jamais de temps morts ni d’impression de remplissage dans l’ensemble des épisodes car avec la petite bande qui gravite autour du trio Otis, Eric et Maeve, il y a de quoi aborder de nombreux autres sujets. Il est bien sur également sujet de l’inévitable harcèlement scolaire que ce soit à travers les brutes qui menacent dans les couloirs où même le cyber harcèlement. Les raisons de s’émouvoir seront vraiment nombreuses dans cette série mais seront bien souvent rapidement compensé par un moment vraiment drôle. Ce qui est frappant, c’est que les années ont beau passé, les histoires de lycées restent toujours quasiment les mêmes dans le fond depuis des séries comme Les Années Coup de Coeur ou Freaks And Geeks jusqu’à aujourd’hui même si on ose parler désormais de sujets qui seraient rester tabous auparavant et de le faire avec bien plus de liberté sur Netflix que cela aurait été possible si la série était destinée pour la télévision.

Si le talent d’Asa Butterfield n’est plus à prouver, la série Sex Education aura aussi le mérite de nous faire découvrir de jeunes acteurs encore inconnus ou trop peu connus. Celle qui va certainement faire beaucoup parler d’elle est Emma Mackey qui joue Maeve. Avec ses airs de Margot Robbie, elle est absolument irrésistible et démontre aussi qu’elle est une jeune actrice vraiment prometteuse. Drôle et émouvant Ncuti Gatwa pourrait bien profiter de la place de plus en plus importante faite enfin aux acteurs noirs pour percer également tellement il se montre attachant. L’autre véritable star de la série est sans aucun doute Gillian Anderson, l’héroïne de la série X Files, méconnaissable en mère d’Otis aux antipodes de la coincée Dana Scully dans le look et l’attitude.

 

Sex Education

 

Décidément, lorsque Netflix produit des séries lycéennes, ce sont bien souvent de véritables réussites.  En digne remplaçant de la défunte Everything Sucks ! on  souhaite une grande vie à cette nouvelle série aussi drôle qu’émouvante qui ne manquera pas de parler à tous les lycéens ou aux nostalgiques de cette période ainsi qu’aux parents. Une série universelle osée et rock absolument immanquable en ce début d’année.

 

MON AVIS : 5/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • SHOWRUNNER : Laurie Nunn
  • REALISATEURS : Kate Herron & Ben Taylor
  • AVEC : Asa Butterfield, Emma Mackey, Ncuti Gatwa, Gillian Anderson, Aimee Lou Wood et Connor Swindells
  • SCÉNARISTES : Laurie Nunn, Sophie Goodhart, Biska K. Ali, Laura Hunter, Laura Neal & Freddy Syborn
  • COMPOSITEUR : Oli Julian
  • GENRE :  Comédie
  • DURÉE : 8 x 50 minutes
  • NATIONALITÉ : Britannique 
  • DIFFUSEUR : Netflix
  • SITE OFFICIEL :  https://www.netflix.com/title/80197526
  • DATE DE SORTIE : 11 janvier 2019