SOUS LE MÊME TOIT de Dominique Farrugia [Critique Ciné]

 

Sous Le Même Toit

 

Après le pas vraiment inspiré Bis, Dominique Farrugia revient à la comédie sentimentale avec Sous Le Même Toit mais cette fois-ci ce n’est plus pour parler du début d’une romance mais plutôt de la fin. Ce n’est pas pour autant qu’il fait vraiment dans l’originalité.

 

 

SYNOPSIS : Après près de quinze ans de mariage, Delphine demande le divorce mais Yvan qui enchaîne les projets foireux ne gagne pas sa vie. Sans possibilité de pouvoir se trouver un nouveau logement, il va profiter qu’il détient 20% de la maison pour s’y imposer. La cohabitation s’annonce pour le moins orageuse.

 

Dominique Farrugia et Joachim Lafosse sont visiblement tombé sur le même article selon lequel 60% des couples parisiens qui se séparent sont obligés de continuer malgré tout à vivre ensemble faute de moyens pour se reloger. De cet article, les deux réalisateurs ont eu exactement la même idée de synopsis mais si Joachim Lafosse a choisi d’en tirer un drame avec L’Economie Du Couple, Dominique Farrugia a, comme à son habitude, choisi plutôt d’en rire avec Sous Le Même Toit. Mais outre cette coïncidence bien involontaire, on ne peut pas dire que cette nouvelle comédie fasse vraiment dans l’originalité en traitant du divorce. Impossible en effet de surpasser La Guerre Des Roses et avec le succès récent des deux films Papa Ou Maman, on peut dire que le sujet est déjà bien éculé.

 

Sous Le Même Toit

 

Sous Le Même Toit commence curieusement par une scène filmé au ralenti où la famille réunie entre dans un hôtel de luxe comme si ils préparaient un gros coup. Mais pour savoir ce qu’ils vont y faire il faudra patienter puisque l’histoire repart alors des semaines auparavant  pour reprendre les événements dans l’ordre et nous raconter comment ils en sont arrivé là. Si les héros de cette nouvelle comédie s’appelle Yvan et Delphine ce ne sont pas les mêmes que dans Delphine : 1, Yvan : 0,  le tout premier film de Dominique Farrugia. Un film qui racontait déjà l’histoire d’un couple de la rencontre à la séparation commenté comme un match de foot. Dans ce nouveau film, il est bien encore question d’amour, de rupture et de football mais sans aucun rapport avec ce précédent film.

Plutôt que de raconter une véritable histoire, Sous Le Même Toit donne plutôt l’impression d’être une succession de scénettes plus où moins drôles sur ce que traverse un couple qui passe de l’amour à la haine. En tant que scénariste Dominique Farrugia épaulé par Laurent Turner semble poser des bribes d’intrigue sans jamais aller au bout des choses. Il y a encore visiblement des liens entre les deux ex qui ne peuvent s’empêcher d’être jaloux des nouvelles conquêtes de l’autre mais le film préférant ne pas jouer la carte de l’happy end trop téléphoné préfère nous laisser sans véritable conclusion. Quand à la scène teasé au tout début, elle est au final sans aucun intérêt et ne méritait clairement pas cette mise en avant.

 

Sous Le Même Toit

 

A moins que ce soit parce qu’ils tombent à plat, Sous Le Même Toit ne semble pas chercher à enchaîner les gags. On ressent encore bien les influences de comédies américaines comme c’était déjà le cas dans L’Amour C’est Mieux A Deux. Quoi de plus normal pour Dominique Farrugia qui a toujours été influencé par le Saturday Night Live depuis son passage chez Les Nuls. C’est le même genre d’humour que l’on retrouve maintenant chez Romain Levy et Manu Payet. Cela ne veut pas dire qu’on n’aura jamais d’éclat de rire mais le film se regarde la plupart du temps avec le sourire aux lèvres sans vraiment déclencher d’hilarité.

Sous Le Même Toit permet à Dominique Farrugia d’enfin pouvoir tourner avec Gilles Lellouche après  un rendez vous manqué sur son précédent film Bis. L’acteur ne semble pas avoir eu beaucoup à se forcer pour jouer ce rôle de gros lourd pas franchement sympathique auquel on aura un peu de mal à s’attacher. Dans le rôle de Delphine, Louise Bourgoin n’est pas non plus très convaincante car son personnage coincé et rabat joie n’est pas non plus très attachant. Les deux enfants joué par la YouTubeuse Adèle Castillon et par Kolia Abiteboul sont eux aussi trop cliché pour être amusant. En fait c’est encore Manu Payet qui vole la vedette à chaque apparition en étant clairement le plus drôle dans un rôle qui rappelle celui qu’il tenait déjà dans L’Amour C’est Mieux A Deux qui donnerait envie de le voir plus longuement.

 

Sous Le Même Toit

 

En tant que réalisateur, Dominique Farrugia n’a jamais vraiment réussi à retrouver l’esprit des Nuls et nous offrir un film vraiment convaincant. Ce n’est clairement pas avec Sous Le Même Toit que les choses vont changer. Drôle que quand il se lâche vraiment, ce nouveau film manque cruellement d’originalité dans son histoire et ses personnages pour nous convaincre pleinement. La faute aussi à un duo d’acteurs pas vraiment taillé pour la comédie qui se fait voler la vedette en un clin d’œil par Manu Payet au talent comique évident.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Dominique Farrugia
  • AVEC : Gilles Lellouche, Louise Bourgoin, Manu Payet et Adèle Castillon
  • SCÉNARISTES : Dominique Farrugia et Laurent Turner
  • COMPOSITEUR : Julien Jaouen
  • GENRE : Comédie
  • DURÉE : 1h33
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISTRIBUTEUR : EuropaCorp
  • SITE OFFICIELhttps://www.facebook.com/souslememetoit/
  • DATE DE SORTIE : 19 avril 2017