STAR TREK SANS LIMITES de Justin Lin [Critique Ciné]

 

Star Trek Sans Limites

 

Malgré le départ de J.J. Abrams vers une galaxie lointaine, Paramount n’allait certainement pas lâcher l’excellent travail qu’il avait fait spour rebooter Star Trek.  Reste à  savoir si sans son réalisateur initial, ce troisième volet baptisé Star Trek Sans Limites tiendra t’il encore la route ?

 

 

SYNOPSIS : l’Enterprise est réquisitionné pour  une mission de secours afin de retrouver l’équipage d’un vaisseau qui s’est écrasé sur une planète lointaine. Arrivé à destination, ils sont subitement attaqués par une menace inconnue qui anéanti complètement l’Enterprise. Alors que le Capitaine Kirk, Spock, Bones, Checkov et Scotty arrivent à s’échapper tant bien que mal, le reste de l’équipage est fait prisonnier.

Si J.J. Abrams n’a pas su résister à l’appel de Lucasfilm et Disney pour réaliser l’Episode VII de Star Wars, il n’a cependant pas tout à fait lâcher le reboot de Star Trek. Il reste en effet producteur de ce troisième épisode qui garde indéniablement sa patte. La réalisation a en revanche était confié à Justin Lin, célèbre pour avoir mis en boite les épisodes 3 à 6 de Fast & Furious. Autre changement, les scénaristes Roberto Orci et Alex Kurtzman ont également quitté le navire. Il sont remplacé par Simon Pegg et Doug Jung. Il y aurait de quoi légitiment emmètre quelques craintes mais fort heureusement ce nouvel épisode limite la casse.

 

Star Trek Sans Limites

 

Star Trek Into Darkness commençait directement par une scène d’action particulièrement intense. Pour Star Trek Sans Limites, c’est par une scène pleine d’humour que Justin Lin a décidé d’ouvrir son film. On sent donc bien que l’empreinte de Simon Pegg, a qui l’on doit notamment Shaun Of The Dead, promet donc un film plus drôle que d’habitude. Cependant le film reste très fidéle à l’univers de Star Trek plus bavard et peut être moins centré sur l’action que peut l’être Star Wars. L’acteur est en effet un grand fan de l’univers créé par Gene Roddenberry contrairement à ces prédécesseurs.

Rassurez-vous Star Trek Sans Limites ne manque cependant pas de scènes d’actions éblouissantes. malgré tout elles ne seront pas toutes à la hauteur de celle des précédents épisodes. A plusieurs reprises, Justin Lin a choisi de tourner des scènes d’action dans le noir laissant à peine distinguer ce qu’il se passe. Cela gâche clairement l’intérêt de ses combats. La scène en motocross, même si elle colle à l’esprit casse-cou de Kirk, laisse à penser qu’elle est rajoutée en clin d’œil à Fast & Furious. Heureusement les scènes dans l’espace mérite à elle seule largement le déplacement.

 

Star Trek Sans Limites

 

Question scénario, on ne peut pas dire que l’on remarque vraiment de différence. L’histoire en elle même n’est pas franchement profonde et même parfois confuse notamment dans sa révélation finale mais celui de Star Trek Into Darkness n’était pas franchement parfait non plus. Simon Pegg en a en tout cas profité pour mettre un peu plus en avant son personnage de Scotty. Curieusement il laisse Kirk souvent seul de son coté et associe en permanence McCoy et un Spock mis plus en retrait. Les Trekkies risquent en revanche d’être surpris par ce que Simon Pegg a prévu pour le personnage de Sulu.

On retrouve bien sur l’ensemble de l’équipage de L’Enterprise présent depuis les premier film de J.J. Abrams. L’occasion de voir une dernière fois le malheureux Anton Yelchin dans le rôle de Chekov. En hommage à Leonard Nimoy, sa mort a été intégré à cette nouvelle histoire. Deux nouveaux acteurs marquent cette nouvelle distribution. Sofia Boutella, remarquée dans Kingsman : Agent Secret, qui joue ici Jaylah une extra-terrestre bien bad-ass et amusante. Idris Elba joue quand à lui le grand méchant de cette histoire. Véritablement inquiétant, il n’est cependant pas suffisamment bien exploité d’autant plus qu’il est méconnaissable sous son maquillage.

 

Star Trek Sans Limites

 

A vouloir renouer avec le véritable esprit de la saga de Gene Roddenberry, Star Trek Sans Limites commence déjà à nous faire ressentir comme un coup de mou dans le reboot de la saga. Avec la perte de son réalisateur et de ses scénaristes originaux, la production de ce troisième opus  a été probablement plus compliquée. Même si il est plein de bonnes idées et toujours aussi distrayant, le film souffre cependant d’important problèmes de réalisation et d’un scénario qui manque de surprises. Espérons que cet épisode de transition permettra de relancer la machine pour une quatrième aventure.

 

MON AVIS : 4/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Star Trek Beyond
  • RÉALISATEUR : Justin Lin
  • AVEC : Chris Pine, Zachary Quinto, Sofia Boutella et Idris Elba
  • SCÉNARISTES : Simon Pegg et Doug Jung
  • COMPOSITEUR : Michael Giacchino
  • GENRE : Science Fiction, Action
  • DURÉE : 2h03
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Paramount International France
  • SITE OFFICIELhttp://www.startrek-lefilm.fr/
  • DATE DE SORTIE : 20 août 2016

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *