SUPERMAN RETURNS de Bryan Singer [Critique Ciné]

 

Il aura fallu près de dix ans pour que Superman reviennent sur nos écrans. Lancé en 1997 sous la direction de Tim Burton, la préproduction du sixième épisode cinématographique des aventures de l’homme d’acier est passé par les mains de trois réalisateurs et de nombreux scénaristes, dont Kevin Smith, avant d’échouer dans les mains de Bryan Singer grand fan de la saga qui n’a pas hésité une seconde à lâcher les X-Men pour réaliser son rêve de gosse.

 

SYNOPSIS : Parti à la recherche des restes de la planète Krypton que des scientifiques pensaient avoir découverts, Superman avait disparu depuis cinq ans. Lorsqu’il revient sur Terre, les habitants ont pris l’habitude de vivre sans lui ; son grand amour Loïs Lane a refait sa vie et elle est désormais mère d’un jeune garçon. Mais Le nouveau coup du génie criminel Lex Luthor va permettre au super-héros de retrouver sa place dans le cœur des humains.

 

Pour atteindre son but, le metteur en scène s’est entouré de son équipe habituelle des scénaristes Dan Harris et Michael Dougherty au compositeur John Ottman en passant par le directeur de la photo Newton Thomas Sigel et le décorateur Guy Hendrix Dyas.

Le scénario de ce nouvel opus situe le film chronologiquement après le Superman II de Richard Lester car Bryan Singer et ses deux scénaristes sont totalement fan des deux premier films avec Christopher Reeves alors que les 3ème et 4ème laissent bien souvent les gens assez décus. Ici pas de déception avec ce nouvel épisode qui reprend la recette qui a fait le succès des films de Richard Donner et Richard Lester. Une galerie de personnage attachant, de l’action, une intrigue bien  construite et  une bonne dose d’humour.

Sur le plan technique le film est une pure merveille. Filmé avec la dernière génération de caméra numérique, le long métrage propose des effets spéciaux tout simplement hallucinants. On a pas de mal à comprendre pourquoi le film a coûté si cher. Le budget estimé a 220 millions de Dollars est loin d’avoir été gaspillé tant la richesse des décors et la beauté des images nous laissent bien souvent sans voix. On est bien loin des bouts de ficelles des précédents épisodes.

Le casting du film est composé majoritairement d’acteurs encore peu connu malgré la valse des rumeurs qui gravitaient autour de la production. Plus de Nicolas Cage pour incarner Clark Kent mais un jeune débutant, Brandon Routh, vu dans quelques séries télé pour incarner le héros. Il faut reconnaître que le choix de Bryan Singer est vraiment réussi car l’acteur incarne à la perfection l’homme d’acier avec un bel hommage au travail de Christopher Reeves. Il est accompagné par la sublime Kate Bosworth qui incarne une nouvelle version de l’héroïne Loïs Lane, toujours nulle en orthographe mais désormais mère de famille. Pour incarner Lex Luthor c’est Kevin Spacey qui joue à merveille la balance entre le génie sadique et le coté cinglé du personnage. Il retrouve le metteur en scène pour la seconde fois après le succès d’Usual Suspects.

Une réussite totale pour le nouveau film de Bryan Singer qui rend un bel hommage aux réalisations précédentes avec ce nouveau chapitre qui préserve le même esprit et le même humour que le film de Richard Donner dans une version reboostée. Les 2h34 du long métrage passe presque trop vite et on en redemanderais bien à la fin , heureusement deux suites sont déja programmées. Ne passez surtout pas à coté de ce film qui se classera certainement très haut dans le top des meilleurs films de l’année.
NOTE : 5/5

FICHE TECHNIQUE :

  • REALISATEUR : Bryan Singer
  • AVEC : Brandon Routh, Kevin Spacey & Kate Bosworth
  • GENRE : Science Fiction
  • DUREE : 2h34
  • DATE DE SORTIE : 12 juillet 2006