T2 TRAINSPOTTING de Danny Boyle [Critique Ciné]

 

T2 Trainspotting

 

Vingt ans après, voici enfin T2 Trainspotting, la suite attendue de longue date du film culte de Danny Boyle qui voit le retour de l’ensemble de tous ses acteurs. Un pari risqué mais pourtant irrésistible tant le film a marqué une génération.

 

 

SYNOPSIS : Après un accident cardiaque, Mark Renton décide de rentrer en Ecosse où il n’avait pas remis les pieds depuis qu’il avait trahi ses amis. Il découvrira que malgré les années, rien n’a vraiment changé et que malgré les rancœurs, on ne fait pas facilement une croix sur l’amitié.

 

Sorti en 1996, l’adaptation cinématographique du livre Trainspotting d’Irvine Welsh est rapidement devenue une oeuvre générationnel culte sur la jeunesse des années 90, fans de Brit Pop ou de House Music et prête à tous les excès. Il s’agissait alors du second film du réalisateur Danny Boyle qui s’était déjà illustré avec son premier film Petits Meurtres Entre Amis et qui confortait ici ce coup d’essai. Le long métrage et sa bande originale sont tellement devenus inséparables que l’équipe du film ne sait toujours pas si c’est le film qui a fait cartonner la bande originale ou bien l’inverse. en 2002, l’auteur Irvine Welsh avait sorti une suite de son livre intitulé Porno qui n’avait pas franchement séduit Danny Boyle. Le réalisateur a préféré attendre encore quatorze ans de plus pour enfin s’atteler une suite que les fans n’osaient plus espérer.

 

T2 Trainspotting

 

Vu la bande de bras cassés et de junkies que formait les héros de Trainspotting, personne ne pouvait imaginer que malgré tout leurs excès, les survivants du premier film soient quasiment tous encore là vingt ans plus tard ! S’inspirant des personnages créé par Irvine Welsh et de quelques idées piochées dans la suite, le scénariste John Hodge déjà à l’oeuvre sur le premier film et sur la majorité des œuvres de Danny Boyle, a imaginé une histoire originale sous l’œil du romancier qui reste producteur exécutif et reprend même son rôle de Mickey. Dans ce nouveau film, nos héros ne vont pas se lancer dans le porno comme dans le livre mais espère ouvrir un sauna qui déguiserait une maison close.

En fait cela n’est qu’une partie de cette histoire qui repose beaucoup sur la nostalgie du premier épisode avec de nombreux clins d’œil et flash-backs. En vingt ans nos héros n’ont pas beaucoup changé. Renton est en instance de divorce et après un accident cardiaque décide de revenir en Ecosse, Spud est resté un junkie qui ne se remet pas de ne plus pouvoir vivre avec Gail et leur fils,  Sick Boy continue les arnaques en jouant les maîtres chanteurs et Begbie, en prison depuis vingt ans, décide de s’échapper. On leur reprochait déjà dans le film de regarder toujours vers le passé et cela n’a pas changé comme si ils étaient les derniers piliers d’une époque révolue comme le montre le pub repris par Simon et l’immeuble de Spud qui tiennent encore debout au milieu des gravats des bâtiments aux alentours.

 

T2 Trainspotting

 

Même si leurs relations ont longtemps étés tendues depuis qu’il s’était vu voler le rôle principal de La Plage par Leonardo DiCaprio, Ewan McGregor et Danny Boyle ont fini par enterrer la hache de guerre pour T2 Trainspotting. Il faut dire que l’acteur doit beaucoup au réalisateur qui lui a offert ses trois premiers grands rôles qui lui ont ouvert les portes d’une grande carrière. Peut être un peu moins populaire désormais, revenir aux sources pourrait marquer un nouveau départ pour lui. Il reste cependant le plus populaire de la bande avec Robert Carlyle qui doit toute sa carrière au premier film et qu’on voit désormais plus dans des séries télé qu’au cinéma. Si Ewen Brenner (Spud) a souvent recroisé Ewan McGregor dans d’autres films, son nom reste encore assez peu connu quand à Jonny Lee Miller, il doit désormais sa reconnaissance à son rôle de Sherlock Holmes dans Elementary mais combien sont ceux qui avait reconnu l’interprète de Sick Boy ? Le film voit aussi le retour de nombreux seconds rôles mais plus en guise de clins d’œil comme la trop brève apparition de Kelly McDonald qui joue Diane.

Passé de jeunes sans avenir à vieux ratés pathétiques, nos héros sont devenus plus drôles. Si le film reste une comédie dramatique, il prête beaucoup plus à rire que le premier qui comptait grand nombre de scènes glauques. Les magouilles de Sick Boy, la detox de Spud et la quête de vengeance de Begbie sont autant de moments totalement délirants que traverse Renton. Cette nouvelle histoire qui peut paraître plus quelconque reflète bien ce nouveau siècle où on ne fait plus que recycler sans rien inventer. Cela s’entend aussi dans la bande originale très réussie mais qui semble moins emblématique et moins riche en tubes.  Plus coloré, T2 Trainspotting profite des expérimentations de Danny Boyle sur 127 Heures et reprises dans Trance et Steve Jobs mais ce nouveau film est sans aucun doute le meilleur qu’il est signé depuis 28 Jours Plus Tard.

 

T2 Trainspotting

 

Revenir sur une oeuvre culte est toujours casse gueule mais T2 Trainspotting ne décevra certainement pas les fans du premier film. Même si il donne parfois l’impression de ne pas raconter d’histoire, c’est un véritable plaisir de retrouver ces quatre personnages qui comme nous ont pris de la bouteille. Moins anxiogène, T2 Trainspotting a presque des allures de véritable comédie et profite de l’expérience de Danny Boyle qui nous offre une très belle image trés colorée et des plans toujours aussi imaginatifs. Une véritable réussite qui nous donne déjà envie d’une suite, vivement 2036 !

 

MON AVIS : 5/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEURDanny Boyle
  • AVEC : Ewan McGregor, Robert Carlyle, Ewen Bremmer & Jonny Lee Miller
  • SCÉNARISTE : John Hodge d’après l’oeuvre d’Irvine Welsh
  • GENRE : Comédie Dramatique
  • DURÉE : 1h57
  • NATIONALITÉ : Britannique
  • DISTRIBUTEUR : Sony Pictures Releasing France
  • SITE OFFICIELhttp://www.t2trainspotting.fr/
  • DATE DE SORTIE : 1er mars 2017