TOUS EN SCÈNE de Garth Jennings et Christophe Lourdelet [Critique Ciné]

 

Tous En Scène

 

Six mois à peine après la sortie de La Vie Secrète Des Animaux, Illumination Entertainment, les créateurs de Moi, Moche Et Méchant, reviennent déjà avec Tous En Scène. Un film musical qui dont l’univers semble tout droit inspiré par Zootopie.

 

 

SYNOPSIS : Buster Moon a réalisé son rêve d’enfance en devenant directeur d’un théâtre. Malheureusement aucun des spectacles qu’il a programmé n’ont été un succès et le théâtre est maintenant en grande difficulté financière. Se donnant une dernière chance, Buster décide d’organiser un grand concours de chant.

 

Souvenez-vous au début des années 2000 Pixar et Dreamworks se tirait la bourre en lançant régulièrement des films très similaires. Quand Pixar sortait 1001 Pattes, Dreamworks rétorquait avec Fourmiz puis quand le premier a sorti Le Monde De Némo, l’autre arrivait avec Gang De Requins. Depuis qu’ils ont su se faire chacun leur place aux sommet du box office, la hache de guerre semble être enterrée. Mais depuis l’année dernière, c’est Illumination Entertainment, qui semble chercher des noises à Disney / Pixar après avoir pris la confiance avec le succès de Moi, Moche Et Méchant et Les Minions. En juillet 2015, il sortait en effet Comme Des Bêtes, une sorte de Toy Story animalier et ce 25 janvier 2016, ils reviennent avec Tous En Scène qui se déroule dans un univers ressemblant énormément à celui de Zootopie. Difficile de croire à une coïncidence !

 

Tous En Scène

 

Tous En Scène est le premier film d’animation du réalisateur et scénariste Garth Jenkins a qui l’on doit avant cela l’adaptation cinématographique très délirante de H2G2 : Le Guide Du Voyageur Galactique et le film Le Fils De Rambow sorti directement en DVD. Il est épaulé dans cette tache par le français Christophe Lourdelet un  spécialiste de l’animation qui a travaillé avant cela sur de nombreux succès français dont Un Monstre A Paris et pour Dreamworks avant de rejoindre Illumination Entertainment.

On ne peut s’empêcher de penser qu’il y a un certain opportunisme chez Illumination Entertainment. Sortir un film qui se déroule dans un monde où les animaux remplacent les hommes, un an après Zootopie,  c’est assez culotté ! On a clairement l’impression que le studio cherche à semer le trouble chez les nombreux spectateurs qui n’ont jamais fait la différence entre les différents studios d’animation. Quand aux plus jeunes, allez leur faire comprendre que le film n’a rien à voir avec celui de Disney alors qu’ils se ressemblent tant ! C’est d’autant plus troublant que cette histoire ne nécessitait clairement pas l’emploi d’animaux et aurait pu tout aussi bien mettre en scène des humains.

Il faut le reconnaître, Tous En Scène est vraiment très beau mais en revanche le scénario est à nouveau une grosse déception comme c’est malheureusement le cas de tous les films du studio. Tout le monde a probablement eu envie d’aller voir Tous En Scène pour les auditions très amusantes que l’on peut voir dans la bande annonce, quelle déception de découvrir qu’il s’agissait en fait quasiment de la scène entière et que le film ne nous en proposera quasiment pas plus. La plupart des animaux seront très vite éliminé pour n’en garder que cinq, on découvrira alors que Tous En Scène n’est pas le film musical sur les coulisses d’un show musical auquel on pouvait s’attendre mais la chronique de vie d’animaux bien malheureux qui comptaient améliorer leur quotidien en participant au concours.

 

Tous En Scène

 

C’est avant tout l’histoire de Buster Moon, un koala directeur de théâtre qui se bat pour préserver son rêve un peu comme Edouard Baer dans Ouvert La Nuit. Il va engager dans son spectacle un jeune gorille dont le père est braqueur de banques, une truie mère au foyer de 25 enfants délaissé par son mari, un autre cochon fan de danse, une porc-épic fan de rock largué par son copain, une éléphante trop timide pour chanter et une souris crooneuse qui va s’attirer des ennuis avec des ours mafieux. Cela fait bien trop de personnages pour pouvoir développer chacune de leur histoire et le film nous donne rapidement l’impression de ne pas raconter grand chose et aurait mieux fait de continuer à nous faire rire en racontant les coulisses d’un spectacle plutôt que s’éparpiller.

Inutile de préciser que Tous En Scène doit impérativement être vu en en version originale à la vue de l’incroyable casting qu’il réunit : Matthew McConaughey, Rheese Witherspoon, Scarlett Johansson, Seth Mac Farlane (Ted) et Taron Egerton (le futur jeune Han Solo) cela à tout de même plus de gueule que Patrick Bruel, Jenifer, Laurent Gerra et des chanteurs de télé crochet ! Une bonne occasion de mettre ses enfants à l’anglais dès le plus jeune age.

 

Tous En Scène

 

A l’image de Comme Des Bêtes, Tous En Scène est un long métrage très réussi graphiquement mais qui souffre d’un scénario particulièrement déceptif. Tous les bons passages du film ont en fait déjà été montré dans les différentes bandes annonces et l’histoire que l’on découvrira est bien loin de celle à laquelle on s’attendait. A mettre en scène des personnages pour la plupart malheureux, Tous En Scène prêtera plus souvent à sourire qu’à vraiment rire franchement. On ne pourra s’empêcher de trouver parfois le temps long face à cette histoire qui s’éparpille et s’éloigne de son sujet et dont les numéros musicaux seront loin d’être aussi réussis que ce qu’on aurait été en droit d’espérer.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Sing
  • RÉALISATEUR : Garth Jennings et Christophe Lourdelet
  • AVEC LES VOIX EN V.O. DE : Matthew McConaughey, Reese Witherspoon, Scarlett Johansson et Seth MacFarlane
  • SCÉNARISTE : Garth Jennings
  • COMPOSITEUR : Joby Talbot
  • GENRE : Animation, film musical
  • DURÉE : 1h48
  • DISTRIBUTEUR : Universal Pictures International France
  • SITE OFFICIEL :
  • DATE DE SORTIE : 25 janvier 2017