UNCHARTED 4 : A THIEF’S END sur Playstation 4 [test Jeu Vidéo]

 

Uncharted 4 : A Thief''s End

 

Attendu de pied ferme par tous les possesseurs de Playstation 4, Uncharted 4 : A Thief’s End est enfin disponible ! Le dernier jeu de Naughty Dog a su se faire attendre pour nous promettre une aventure hors du commun. Tient on ici le meilleur jeu de la PS4 ?

 

 

SYNOPSIS : Après ses dernières aventures, Nathan Drake a promis de se ranger est s’est trouvé un travail plus tranquille. Pourtant la visite inattendue de son frère qu’il pensait mort depuis quinze ans va le forcer à reprendre du service. Ensemble, les deux hommes vont repartir poursuivre leur rêve d’enfance : trouver le trésor du Capitaine Avery.

 

Comme d’habitude, ce nouvel épisode d’Uncharted 4 : A Thief’s End débute par une intense scène d’action en guise de prologue. Cette fois ci nous sommes en pleine mer en route vers une île mystérieuse et poursuivi par des ennemis prêts à tout pour nous faire couler. Le premier chapitre du jeu nous ramènera loin en arrière alors que Nathan âgé alors d’une dizaine d’année vit dans un orphelinat dont il va fuguer pour une escapade avec son frère Sam. Une fois échappé, le jeu nous fait à nouveau voyager dans le temps une dizaine d’année plus tard. Nathan et Sam se sont volontairement fait enfermé dans une prison d’Amérique du sud pour trouver un indice sur le trésor du Capitaine Avery. Après une conclusion pleine de suspense, l’intrigue du jeu revient au présent quinze années plus tard ce que l’on vient de voir et trois ans après les événements d’Uncharted 3 : L’Illusion De Drake.

 

Uncharted 4 : A Thief's End

 

Ce qui frappe aux premiers abord est l’absolu beauté des graphismes d’Uncharted 4. Les développeurs nous avaient mis l’eau à la bouche à travers de nombreuses bandes annonces pendant près de deux ans mais ce n’est rien par rapport à la sensation lorsqu’on a la manette à la main. Depuis ses débuts sur Playstation 3, la saga Uncharted a toujours su nous émerveiller par ses graphismes et son animation qui n’ont fait que s’améliorer au fil des épisodes. Il n’y avait donc aucune raison qu’il n’en soit pas de même pour ce quatrième opus des aventures de Nathan Drake. L’impression de jouer à un véritable film interactif n’a jamais été aussi grande grâce à des niveaux encore plus vastes laissant souvent plusieurs choix d’itinéraires nous laissant l’impression d’être le véritable metteur en scène du jeu.

Après avoir laissé le soin à Amy Henning de s’occuper seule de la mise en scène et de l’histoire d’Uncharted 3 afin de réaliser The Last Of Us, Neil Druckman reprend en main cette nouvelle aventure de Nathan Drake avec l’aide de son camarade  Bruce Straley pour la mise en scène et Josh Scherr pour le scénario. Ensemble les trois hommes semblent presque avoir voulu effacer le travail effectué par celle qui les avaient pourtant secondé sur les précédents épisodes en ne tenant pas compte de certaines événement survenus dans le troisième jeu dans lequel ils n’étaient pas impliqués. Cela se remarque dans le scénario qui ne semble pas coller avec ce qu’on avait appris sur la jeunesse de Nathan dans le troisième jeu et dans un retour en arrière dans le gameplay plus proche de celui du premier et second épisode.

 

Uncharted 4 : A Thief's End

 

Les habitués de la franchise retrouveront rapidement leurs habitudes dans la prise en main d’Uncharted 4 : A Thief’s E qui garde exactement les mêmes touches d’action dont on a l’habitude. Le système de visée et d’attaque semble être redevenu plus basique et il n’est désormais à nouveau plus possible de retourner les grenades qu’on nous lance. Cela donne l’impression que les combats mis en avant dans le troisième épisode pour en faire la référence du T.P.S. ne sont désormais plus  la priorité de Naughty Dog sur ce nouvel opus. Celui-ci laisse clairement la place au développement du scénario et à l’exploration de magnifiques paysages dans un esprit plus proche de celui de The Last Of Us. D’ailleurs il suffit de voir le nombre de mode de difficulté disponible pour se rendre compte que les développeurs ont vraiment voulu viser le public le plus large possible de l’archi-débutant jusqu’au Hard Core Gamer. Que ces derniers se rassurent, lorsqu’il faudra vraiment sortir son arme, le jeu promet tout de même des affrontements parfois ardus et le nombre d’opposants est loin d’avoir été revu à la baisse.

Malgré ce retour aux origines, ce n’est pas pour autant que Neil Druckman et Bruce Straley se sont endormis sur leurs lauriers. Uncharted 4 : A Thief’s End propose tout de même de nombreuses nouveautés dans son gameplay avec l’arrivée d’un grappin dans l’inventaire de Nathan Drake. Celui-ci lui permettra désormais de s’accrocher au parois pour des sauts encore plus incroyables en exploration mais aussi pendant les combats les rendant encore plus dynamiques. L’autre grosse nouveauté, c’est la possibilité de réellement pouvoir piloter des véhicules pour se déplacer dans certains niveaux. Les célèbres poursuites qui ont fait le succès de la saga n’en sont que plus spectaculaires et mouvementées et accentuent l’impression de liberté dans le jeu. Les créateurs ont aussi trouvé l’idée de faire glisser Nathan sur certaines surfaces et ne se sont pas gênés pour en mettre partout. Notre héros dispose aussi plus tard d’un piton d’escalade bien utile sur certaines surfaces.

 

Uncharted 4 : A Thief's End

 

La durée de vie d’Uncharted 4 : A Thief’s End reste dans la lignée des précédents épisodes. Il faudra compter une vingtaine d’heure de jeu en moyenne si on veut vraiment se laisser le temps de profiter des magnifiques décors du jeu. Difficile de résister à l’envie d’explorer tous les chemins possibles devant tout ce choix. Il sera visiblement cependant possible de le terminer en mois de six heures pour les accrocs au speedrunning. Il faudra bien sur encore une fois tenter de mettre la main sur plus d’une centaine de trésors cachés dans les décors repérables par un point brillant. Il est plutôt dommage de voir là aussi un retour en arrière alors que les trésors étaient bien modélisés dans les décors dans le précédent opus. En plus des trésors que vous aurez déjà probablement bien du mal à tous les dégoter, il faudra aussi mettre la main sur des éléments à rajouter à son carnet d’explorateur. De quoi s’occuper donc pendant un moment mais aussi de donner envie de rejouer plusieurs fois afin de tout trouver et revivre des scènes fabuleuses.

Uncharted 4 : A Thief’S End propose aussi un mode multijoueurs très classique mais diablement efficace. La bonne idée des développeurs est de proposer un mode échauffement qui permet aux débutants de s’améliorer dans ces affrontements avant de se retrouver confrontés aux habituels acharnés dans les autres modes de jeu. On retrouve les trois modes habituels de mise à mort à qui arrivera le premier au nombre de 40 victimes, la prise et conservation de zones et la capture d’idole à ramener dans son camp. Les décors variés reprennent les paysages traversés dans le jeu dans des maps spécialement conçus. Vous pourrez y incarner au choix quasiment l’ensemble des protagonistes gentils et méchants des quatre jeux et les personnaliser en débloquant tenus, armes et gadgets. Le gameplay  en multi reste le même avec cependant la possibilité supplémentaire d’utiliser son grappin pour assommer les ennemis.

 

Uncharted 4 : A Thief's End

 

Le voici enfin le jeu qui méritait que l’on s’achète une Playstation 4 ! Uncharted 4 : A Thief’s End est à ce jour la meilleure vitrine technique de la console de Sony en terme de possibilité graphiques mais aussi en terme de développement d’histoire. Jamais l’impression de jouer à un film n’a jamais été aussi grande. Avec un jeu de cette qualité, nous n’avons clairement pas besoin d’une véritable adaptation cinématographique car elle ne pourra jamais égaler cette expérience vidéo-ludique. Tout ce qu’on pourra éventuellement reprocher à Uncharted 4 est son léger retour en arrière dans le gameplay pas vraiment justifié là où on aurait préféré plus de nouveautés. Cela ne gâchera pas notre plaisir devant cette ultime aventure de Nathan Drake qui laisse cependant la porte ouverte à une éventuelle suite que l’on attend déjà avec impatience.

 

MON AVIS : 5/5

GRAPHISMES : 5/5

SON : 5/5

JOUABILITÉ : 5/5

DURÉE DE VIE : 5/5

INTÉRÊT : 5/5

 

 

FICHE TECHNIQUE  :

RÉALISATEURS : Neil Druckman et Bruce Straley

SCÉNARISTES : Neil Druckman et Josh Scherr

DÉVELOPPEURS : Naughty Dog

ÉDITEUR : Sony Computer

GENRE : Action / Aventures

SITE OFFICIELhttp://www.unchartedthegame.com/fr-fr/

DATE DE SORTIE : 10 mai 2016

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *