UNDERWORLD : BLOOD WARS de Anna Foester [Critique Ciné]

 

Underworld : Blood Wars

 

Kate Beckinsale fait son grand retour en vampire dans Underworld : Blood Wars, cinquième volet de la franchise créé par le réalisateur Len Wiseman qui ne cesse de prouver sa médiocrité d’épisode en épisode. Avec une nouvelle réalisatrice à la barre, est ce que nouveau film arrivera enfin à relever l’intérêt de cette série ?

 

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

 

SYNOPSIS : Devenu une paria dans son propre camp depuis qu’elle tué les grands anciens, Selene est maintenant pourchassée par les Lycans  aussi bien que par les siens. Face à la menace que représente Marcus, le nouveau chef des Lycans, elle va finalement être à nouveau accepter chez les vampires et réalisera trop tard qu’elle est tombée dans un piège. C’est seulement avec David qu’elle se lancera dans l’offensive contre Marcus qui souhaite mettre la main sur sa fille Eve.

 

Comme la saga Resident Evil, le succès des Underworld demeure un mystère ! Qu’est-ce qui peut vraiment motiver Sony Pictures à poursuivre ces deux franchises qui ne sont pourtant pas de gros cartons ? Curieusement, c’est à un mois d’intervalle que ces deux sagas font leur retour sur grand écran comme si il existait véritablement une forte communauté de fans. Le précédent film Underworld : Nouvelle Ere n’a pourtant attiré qu’un peu moins de 470 000 spectateurs en France. On pouvait donc espérer que quitte à faire un nouveau film, celui ci saurait redresser la barre pour attirer plus de spectateurs mais malheureusement ce ne sera pas le cas…

 

Underworld : Blood Wars

 

Parce que justement les gens qui iront s’aventurer devant Underworld : Blood Wars sont probablement plus des curieux que de véritables fans qui se repassent les films en boucle, le long métrage commence par un bref résumé des épisodes précédents. Il n’y a en fait pas grand chose à dire car cela fait cinq fois maintenant que la saga raconte la même chose à savoir la guerre éternelle entre Vampires et Lycans qui semble s’enliser de films en films. C’est encore avec la même impression que l’histoire n’a absolument pas avancé qu’on sortira à nouveau de la salle.

Le terme de film d’action n’est même plus vraiment d’actualité tant Underworld : Blood Wars semble compter plus de tunnels de dialogues que de scènes de combat. Il y aura tellement de trahisons en 1h30 que l’histoire tiendra difficilement la route. C’est à se demander comment des vampires qui ont cohabité ensemble pendant des millénaires peuvent subitement se retourner les uns contre les autres sans avoir été démasqués avant. Cela donne vraiment plus l’impression de voir un mauvais  soap opera qu’un véritable film d’action.

 

Underworld : Blood Wars

 

Les scènes d’action que l’on attendait avec impatience histoire d’être un peu diverti n’auront malheureusement aucun dynamisme, ni virtuosité. Il est assez aberrant de voir des vampires et des loups garous s’engager dans des fusillades plutôt qu’utiliser leurs pouvoirs pour se battre. Les vampires n’ont jamais l’air assoiffé de sang et les Lycans en image de synthèse mal animés et tous identiques sont juste trop idiots pour faire des adversaires convenables. Mais la scène la plus ridicule est certainement celle où Marcus le chef des Lycans et David persiste à se tirer des rafales de mitraillettes à bout portant en pleine tête alors que cela ne leur fait aucun effet. De plus on ne voit pas trop en quoi le film est interdit aux moins de 12 ans car en dehors de deux micro secondes sanguinolentes, il n’y aura rien de bien perturbant.

Alors qu’elle avait jeté l’éponge pour le troisième volet, Kate Beckinsale reprend pour la quatrième fois le rôle de Selene faute de trouver d’autres rôles plus intéressant et il faut reconnaître que le pantalon en cuir lui va toujours aussi bien. En dehors de cela c’est une prestation sans motivation qu’elle nous sert ici. La nouvelle chef des vampires est joué par Laura Pulver surtout connu pour son apparition dévêtue dans la série Sherlock. Deux acteurs de Game Of Thrones rejoignent le casting a commencer par l’excellent Charles Dance qui en plus des habituels négociations de bureau nous délivrera un combat à l’épée assez réussi même si il est un peu court. L’autre est Tobias Menzies (Benjen Stark) qui joue ici le nouveau chef des Lycans loin d’être aussi redoutable qu’annoncé.

 

Underworld : Blood Wars

 

On dit que la curiosité est un vilain défaut et nous avons encore été bien puni en voulant vérifier si la saga Underworld allait enfin s’améliorer avec ce nouvel épisode. En embauchant Anna Foerster, une réalisatrice de séries TV, Underworld : Blood Wars donne juste l’impression d’être justement un mauvais épisode d’une série qui n’avance pas et ose nous laisser sur un cliffhanger comme si on avait encore envie de voir un sixième épisode. Vu la réussite de ce nouveau film, il serait temps que Sony débranche définitivement la prise.

 

MON AVIS : 0/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Anna Foerster
  • AVEC : Kate Beckinsale, Theo James, Tobias Menzies et Laura Pulver
  • SCÉNARISTE : Cory Goodman
  • COMPOSITEUR :
  • GENRE : Action, Fantastique, Epouvante – Horreur
  • DURÉE : 1h31
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Sony Pictures Releasing France
  • SITE OFFICIELhttp://www.underworldbloodwars-movie.com/site/
  • DATE DE SORTIE : 15 février 2017