VERTIGES de Erik van Looy [Critique Blu-Ray et DVD]

 

Vertiges

 

Avoir un casting alléchant ne met pas pourtant à l’abris de voir son film sortir directement en vidéo. La preuve en est avec Vertiges dont la distribution fera craquer plus d’une spectatrice et qui sortira pourtant directement en Blu-Ray et DVD au mois de novembre.

 

 

SYNOPSIS : Cinq amis mariés décident de s’offrir un loft dans un luxueux immeuble afin de pouvoir s’offrir de petits 5 à 7 en toute discrétion sans soulever les soupçons de leurs épouses. Tout se passe bien pendant un an, jusqu’au jour où Luke découvre en arrivant dans le loft un matin le cadavre d’une femme menotté au lit. Les cinq hommes savent pertinemment que celui qui a fait ça est forcement l’un d’entre eux, mais lequel ?

 

Si l’histoire de Vertiges vous rappelle peut être quelque chose, c’est parce que le nouveau film d’Erik van Looy est en fait le remake américain de Loft, un long métrage belge tourné en flamand qu’il avait lui même mis en scène en 2008. C’est même en fait la troisième adaptation de cette histoire car un remake hollandais est déjà sorti en 2010. Cette nouvelle version est cependant la seule à sortir officiellement en France.

 

Vertiges

 

Vertiges est un « Whodunnit » qui tire clairement ses influences chez Alfred Hitchcock. Cela est accentué par le titre français du film clin d’œil à Vertigo alors que le titre original est simplement The Loft, mais aussi dans le scénario plein de suspense et de rebondissement inattendus. Si cela ne suffisait pas le compositeur John Frizzell semble largement s’être inspiré de Bernard Herrmann, compositeur attitré d’Hitchcock. on reconnait là l’instrumentation basées sur les cordes qui n’est malheureusement pas forcement toujours utilisé à bon escient.

La construction de Vertiges est faite de flash-backs incessants qui nous permettront de tenter de découvrir le coupable. Le réalisateur s’amuse à multiplier les fausses pistes pour nous tromper. Au début, on ne sait même pas qui est cette victime, deux blondes vues dans les flash-backs pourraient être celle qui a mal fini nous faisant peser nos soupçons sur l’un ou l’autre de ces cinq amis. Très malin, sera celui qui arrivera à découvrir le véritable coupable avant la fin car les rebondissements sont nombreux et l’intrigue n’est pas aussi évidente que ce qu’on pourrait croire au premier abord.

 

Vertiges

 

Erik van Looy a réuni une belle brochette d’acteurs pour son premier film américain. Le film est mené par Karl Urban, l’acteur du Seigneur Des Anneaux, Star Trek et Dredd qu’on est pas habitué à voir ainsi au naturel. En grand séducteur il est en compétition ici avec James Marsden, connu pour son rôle de Cyclop dans la saga X-Men. Wentworth Miller, célèbre héros de la série Prison Break, joue ici le plus coincé de la bande.  Le réalisateur a fait appel à Matthias Schoenaerts déjà présent dans le film original pour reprendre son rôle de Filip, le plus incontrôlable de la bande. A coté des ces beaux gosses, le cinquième larron Eric Stonestreet est là pour apporter une touche d’humour bien sympathique.

Forcement une histoire qui parle de coucherie se devait avoir un casting féminin à la hauteur. On retrouve pour cela les sublimes Isabel Lucas vue dans Transformers 2 et Daybreakers et Rachael Taylor, vue dans Jessica Jones, les deux blondes qui viendront mettre le trouble dans cette histoire. Il y a aussi les épouses trompées mais pas dupes jouées entre autre par Rhona Mitra et Valerie Cruz. Il faut cependant signaler que tous ces rôles féminins manquent de caractères et ont malheureusement un peu l’air de potiches cruches à qui l’on peut tout faire subir.

 

Vertiges

 

Pas aussi sulfureux qu’on aurait pu l’imaginer, Vertiges est cependant un thriller plus qu’honnête dont on ne décrochera pas avant la fin. L’intrigue est solide et nous tiendra en haleine grace à ses nombreux rebondissements. Il faudra cependant s’accrocher à la fin pour tout saisir tant les révélations se bousculent. Les spectatrices seront certainement aux anges devant cette bande de beaux gosses mais risquent de ne pas trop apprécier le traitement des personnages féminins. Le public masculin lui profitera bien en tout cas du charme d’Isabel Lucas et Rachael Taylor.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : The Loft
  • RÉALISATEUR : Erik van Looy
  • AVEC : Karl Urban, James Marsden, Wentworth Miller, Matthias Schoenaerts & Isabel Lucas
  • SCÉNARISTES : Wesley Strick & Bart De Pauw
  • COMPOSITEUR : John Frizzell
  • GENRE : Thriller
  • DURÉE : 1h48
  • NATIONALITÉ : Américain
  • ÉDITEUR : Metropolitan Vidéo
  • SITE OFFICIELhttp://theloftthemovie.com/
  • DATE DE SORTIE : 7 novembre 2016

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *