VIRAL de Henry Joost & Ariel Schulman [Critique Blu-Ray et DVD]

 

Viral

 

Une semaine à peine après Split, Blumhouse Pictures nous propose de découvrir Viral, le nouveau film des réalisateurs de Nerve, qui sort directement en Blu-Ray et DVD ce 1er mars 2017.

 

 

SYNOPSIS : Alors qu’une épidémie appelée la Grippe Du Ver a frappé le monde entier, Emma et Stacey Drakeford se retrouvent séparés de leurs parents coincés par la mise en quarantaine de leur région. Alors qu’elles n’avaient pas le droit de sortir de chez elles, les deux sœurs vont partir faire la fête. Mais sur place un infecté va attaquer les jeunes fêtards et contaminer Stacey. Bien décidé à sauver sa sœur, Emma va tout faire pour la protéger des méthodes radicales du C.D.C. pour stopper l’épidémie.

 

Présenté en avant première au Festival Fantastique de Gerardmer, Viral, le nouveau film d’Henry Joost et Ariel Schulman arrive directement en Blu-Ray et DVD sept mois à peine après la sortie en salles de Nerve cet été. Il aurait même pu sortir bien avant puisqu’aux Etats Unis, les deux films sont carrément sortis la même semaine de juillet. En fait c’est parce que Viral est longtemps resté dans un tiroir que les sorties ont étés si proches. Et pourtant Viral aurait mérité un bien meilleur sort tant il s’avère une bonne surprise.

 

Viral

 

Viral marque en fait le retour à l’horreur d’Henry Joost et Ariel Schulman qui ont réalisé précédemment Paranormal Activity 3 et 4. C’est encore avec Blumhouse Pictures qu’ils sortent ce nouveau long métrage qui fût un temps également prévu d’être tourné selon le procédé du Found Footage si on se fie à l’ancien synopsis où Emma devait réaliser un reportage sur sa famille au moment où l’épidémie se déclara. Heureusement pour nous, les deux réalisateurs ont finalement opté pour une mise en scène plus traditionnelle et bien plus soignée avec une photo toujours très lumineuse et un peu orangée qui rappelle un peu la première saison de Fear The Walking Dead. D’autant plus même qu’il se déroule lui aussi en grande partie dans une cité pavillonnaire avec des militaires aux méthodes ridicules.

Il n’est cependant pas question de zombies dans Viral, mais d’un autre thème très fréquent dans le cinéma horrifique, celui du vers parasite qui transforme les hôtes en créatures féroces. C’est une version pour teenagers que semble avoir voulu réaliser les deux metteurs en scène eux mêmes encore très jeunes puisqu’ils sont nés en 1981. Sans faire dans l’originalité, ils arrivent tout de même a se montrer particulièrement efficace pour faire monter la tension et réussir à la maintenir sans aucun temps mort. Ils ne lésinent pas sur les effets spéciaux à la limite du gore qui rendent particulièrement mal à l’aise mais bien sur pour le plus grand plaisir des amateurs du genre. On pourra cependant reprocher la facheuse habitude de Blumhouse Pictures de vouloir transformer chaque film en franchise en n’offrant pas de véritable conclusion à cette histoire.

 

Viral

 

La bonne idée de Viral est de nous faire vivre cette histoire d’infection par le biais de deux sœurs. On suivra particulièrement la plus jeune et la plus sage Emma jouée par Sofia Black-D’Elia vue au cinéma dans les navrants Project Almanach et Ben Hur, c’est ici la première fois qu’elle ne joue pas juste le rôle de la petite amie et démontre qu’elle est parfaitement capable de tenir un long métrage sur ses épaules. Sa grande sœur rebelle est jouée par Analeigh Titpon, une habituée des seconds rôles vues dans Lucy et Warm Bodies qui aurait mérité d’être un peu plus mis en avant pour rendre le film un peu plus dérangeant. Ces deux sœurs aux styles très opposées ne se comprennent plus trop mais vont se rapprocher dans la tragédie.

C’est cette fois ci le garçon Evan qui sert de faire valoir dans le rôle du voisin pour lequel Emma a le béguin qui va se retrouver coincé avec elles. Il est joué par Travis Tope, vu dans les films Men, Women & Children et Independence Day : Resurgence. Bien connu pour son rôle dans la série House Of Cards, Michael Kelly joue le père des deux filles également prof de sciences qui aiment écœurer ses élèves (et donc les spectateurs) avec des images particulièrement dégoûtantes. On y verra aussi le rappeur Machine Gun Kelly dans le rôle du petit ami lui aussi rebelle de Stacey.

 

Viral

 

Après Nerve qui avait montré qu’Henry Joost et Ariel Schulman étaient capable de tenir une caméra et faire de belles images lorsqu’ils laissent tomber le Found Footage, Viral confirme leur talent pour installer une véritable tension. Avec un plus gros budget, ils pourraient bien devenir des réalisateurs sur lesquels il faudra compter. Les amateurs de frissons en auront clairement pour leur argent tant l’histoire est prenante et les effets spéciaux sont réussis. Viral est bien plus qu’un simple Direct To Video et aurait largement mérité une sortie au cinéma.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

LE BLU-RAY : Faute de pouvoir découvrir Viral au cinéma,  le blu-ray nous propose une belle image qui rend justice aux choix de couleurs très vives qui souligne le coté californien du film. Au niveau du son, le film nous réserve quelques bonnes surprise et ne ménagera pas le caisson de basse dans la grande scène finale. Question bonus c’est la déception car nous n’aurons le droit qu’à la bande annonce du film alors qu’on aurait bien aimé profiter de  quelques scènes coupées et découvrir les coulisses des effets spéciaux.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEURS : Henry Joost et Ariel Schulman
  • AVEC : Sofia Black D’Elia, Analeigh Tipton et Travis Tope
  • SCÉNARISTES : Barbara Marshall et Christopher Landon
  • COMPOSITEUR : Rob Simonsen
  • GENRE : Horreur Épouvante
  • DURÉE : 1h29
  • NATIONALITÉ : Américain
  • ÉDITEUR : Wild Side
  • SITE OFFICIEL :
  • DATE DE SORTIE : 1er mars 2017
  • BONUS : Bande Annonce