DEAD RISING 4 : FRANK’S BIG PACKAGE sur Playstation 4 [Test Jeux Vidéo]

 

Dead Rising 4 : Frank's Big Package

 

Après la sortie des versions remasterisés de Dead Rising 1 et 2, Frank West est de retour sur Playstation 4 dans Dead Rising 4 : Frank’s Big Package, l’adaptation du jeu sorti il y a un an sur Xbox One et PC accompagné de tous ses DLCs pour des heures de délires gore et zombiesque.

 

 

SYNOPSIS : Seize ans après les événements du premier Dead Rising, Frank West est contraint de revenir dans cette bonne vieille ville de Willammette au moment de Noël alors qu’une nouvelle invasion de zombies a éclaté juste avant l’inauguration d’un nouveau grand centre commercial à l’occasion du Black Friday. Alors qu’il avait choisi de ne plus jouer les reporters, il sera chargé d’enquêter sur une organisation militaire secrète dont les expérimentations seraient la source de cette nouvelle épidémie.

 

 

On s’en doutait, si Capcom avait enfin porté le tout premier Dead Rising sur Playstation 4 l’année dernière, c’était pour préparer le terrain pour une sortie du nouveau jeu Dead Rising 4. Un an tout pile après sa sortie en exclusivité sur Xbox One et PC, le jeu arrive sur la dernière console de salon de Sony le 5 décembre 2017 dans une nouvelle version très avantageuse puisque celle-ci rebaptisée Dead Rising 4 : Frank’s Big Pakage comprendra tout le contenu disponible dans le season pass en terme de missions supplémentaires avec l’Avénement de Frank, de compléments de jeu avec de nouvelles armes et costumes bonus mais aussi un tout nouveau mode de jeu Capcom Heroes qui permettra de revivre la même aventure avec une nouvelle manière de jouer. De quoi largement s’occuper des heures entières dans l’hémoglobine et la bonne humeur.

 

 

Plus qu’une suite à une saga dont Frank West n’était plus le héros des second et troisième épisode, Dead Rising 4 : Frank’s Big Package a plutôt des allures de soft reboot. Si l’intrigue se passe bien seize ans plus tard, le fait de se retrouver à nouveau coincé dans un centre commercial au moment de Noël nous donne bien une impression de déjà vu. En fait Capcom semble avoir choisi de puiser dans ce qui s’est fait de mieux dans les trois précédents épisodes pour nous offrir le volet le plus abouti de la franchise. La première bonne nouvelle est que comme Dead Rising 3, il n’y a plus de temps limité pour explorer cette fois Willamette. Comment à partir de là ne pas avoir envie d’aller faire son shopping dans toutes les boutiques de cet immense centre commercial ! Cela sera de toute manière nécessaire si vous voulez être certain de collectionner tous les vêtements et accessoires pour augmenter la garde robe de Frank mais aussi pour trouver de nouvelles armes et les plans de crafting pour échafauder un arsenal encore plus destructeur et délirant. En plus de cela, Dead Rising 4 ne se contente pas du centre commercial comme unique décor mais nous permettra également d’explorer la ville de Willamette et ses alentours comme un vrai jeu en open world digne de ce nom.

Après un prologue se déroulant quelques mois plus tôt qui nous permet de faire connaissance avec une ancienne élève journaliste de Frank avec qui elle voudrait enquêter sur cette nouvelle sombre affaire, cette fois ci c’est en s’écrasant en hélico au milieu du centre commercial que commence réellement Dead Rising 4 : Frank’s Big Package. C’est avec l’impression de se retrouver dans l’adaptation du film culte Zombie de George A. Romero que l’on avancera dans cette histoire faisant la connaissance de nouveau type de zombies bien plus féroces qu’avant car fraîchement infectés ou génétiquement modifié en laboratoire mais comme dans tous bon survival, il faudra aussi se méfier des derniers survivants bien fêlés qui n’hésiteront pas à ouvrir le feu à notre approche. Une fois sorti du centre commercial après quelques heures de jeu, il sera préférable de se trouver un véhicule pour se promener en ville car les morts vivants sont très nombreux à occuper toute la ville. Vouloir faire le ménage dans cette horde nous offrira un spectacle particulièrement gore où l’hémoglobine coule à flot et recouvre tout. Pour se défendre, Frank dispose de trois types d’armes avec tout d’abord un arsenal d’arme blanche allant du poing américain à la tronçonneuse en passant par la batte de Baseball, des armes à feux allant du simple six coups au différentes mitraillettes et des armes de jet allant des boites de clous au grenade. Tout cela sans parler de tout l’arsenal redoutable et amusant que l’on pourra fabriquer en combinant différents objets. Il pourra aussi par moment s’équiper d’un exosquelette permettant de porter des armes plus lourdes. A vrai dire, ce n’est pas pour son scénario que l’on jouera à Dead Rising 4 car celui-ci n’est pas franchement captivant mais surtout par envie de découvrir tout ce que les développeurs ont pu inventer comme délires et simplement se défouler.

 

Dead Rising 4 : Frank's Big Package

 

Forcement pour nous laisser profiter de ce vaste monde ouvert, les graphismes de Dead Rising 4 : Frank’s Big Package  ne sont pas les plus beaux que l’on puisse voir sur Playstation 4. Ils donnent un peu l’impression qu’il ne s’agit que d’un très gros lifting du premier jeu. Si le jeu ne souffre pas d’aliasing, on pourra parfois constater des problèmes de collisions dans certains objet. En revanche même au milieu de centaines de zombies, le jeu ne souffre d’aucun ralentissement. L’assemblage des décors donne lieu à un univers riche et varié qui donne rarement l’impression de déjà vu. L’ambiance sonore est elle très réussie avec de nombreuses chansons de noël dans des arrangements façons crooner souvent très amusantes. En terme de jouabilité il y a des hauts et des bas. Si les commandes sont faciles à prendre en main on regrettera de parfois avoir du mal à attraper les objets que l’on souhaite lorsqu’il y a en plusieurs cote à cote. On regrettera aussi de ne pas pouvoir cibler les adversaires dans les affrontements en tête à tête face à des ennemis rapides car les coups ont tendance à tomber à coté et la gestion de la caméras nous le fera souvent perdre de vue.

Question durée de vie, il y aura de quoi faire. Si on peut assez vite terminer les missions principales en une dizaine d’heure, vous allez forcement passer beaucoup de temps à fouiller tous les recoins de la carte à la recherche d’objets et de vêtements. On pourra aussi passer des heures à défourailler du mort vivant juste pour le plaisir puisque la source paraît intarissable. Il faudra de toute manière passer du temps à farmer pour monter en niveau et pouvoir débloquer à sa guise les options sur plusieurs arbres d’évolution améliorant la santé, l’endurance et les capacités de combat. Il y aura du boulot pour mettre la main sur tous les plans pour crafter les armes et véhicules de même pour récupérer les ressources nécessaires pour les fabriquer. En plus de cela, il faudra trouver différents objets comme des journaux et des téléphones portables ou prendre des photos pour remplir des sous-quêtes. Mais attention tout cela devra être fait avant de finir toutes les missions car il sera malheureusement plus possible de continuer à se promener dans Willamette une fois la fin du jeu atteinte pour des raisons scénaristiques.

Dans ce qui a de plus intéressant dans ce « Gros Paquet » qui accompagne Dead Rising 4 c’est avant tout le DLC qui prolonge l’histoire où le chronomètre est de retour pour nous laisser seulement une heure et demi pour tenter de sauver Frank avant le bombardement de la ville. Il faudra éviter au maximum de mourir car le chrono continue à défiler mais cela ne sera pas facile car les différents bonus à débloquer le seront grâce à des mini jeux pas forcement évidents. L’autre intérêt est l’ajout du mode Capcom Heroes qui fait son apparition spécialement pour cette sortie. Il s’agit de refaire tout le jeu mais au lieu de ramasser constamment de quoi se défendre c’est ici des étoiles qu’il faudra trouver pour remporter différents costumes de personnages cultes des jeux Capcom avec les pouvoirs qui vont avec qui permettront des attaques ravageuses. Le Mini-Golf fait aussi son retour avec ses balles géantes et des zombies à abattre tout en se s’assurant de mettre la balle dans le trou dans le nombre de coup autorisé. C’est surtout en multijoueur que ce jeu de golf sera le plus intéressant en permettant de comparer ses scores avec les autres joueurs.

 

Dead Rising 4 : Frank's Big Package

Ça n’a jamais été aussi pour ses aspect techniques que la saga Dead Rising a connu le succès mais surtout pour son coté très fun pour un survival horror et Dead Rising 4 : Frank’s Big Package ne déroge pas à cette règle. Il ne faudra pas être trop regardant sur les graphismes un peu en retard technologiquement mais juste profiter du plaisir de pouvoir défourailler des tonnes de morts vivants dans un déluge gore et humoristique digne d’un Braindead de Peter Jackson ou du Zombie de Georges A. Romero.  Tout bon fans d’horreur ne peuvent pas passer à coté du jeu de Capcom surtout dans cette édition ultime qui promet des heures et des heures de jeu même avec ce petit coté old school plutôt plaisant.

 

MON AVIS : 4/5

GRAPHISMES : 4/5
SON : 4/5
JOUABILITÉ : 4/5
DURÉE DE VIE : 5/5
INTÉRÊT : 5/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • NOMBRE DE JOUEUR : 1
  • GENRE : Action / Survival Horror / Beat’Em All
  • DÉVELOPPEUR : Capcom Vancouver
  • ÉDITEUR : Capcom
  • DISPONIBLE SUR : PS4, Xox One et PC
  • SITE OFFICIEL : https://deadrising.com
  • DATE DE SORTIE : 05 décembre 2017

 

Dead Rising 4 : Frank's Big Package