AVE, CESAR! de Ethan et Joel Coen [critique ciné]


Ave, Cesar!

Retour à la comédie pour les Frères Coen avec leur nouveau long métrage Ave, Cesar!. Après la comédie dramatique Inside Llewyn Davis et le western True Grit, Joel et Ethan Coen retrouve le ton absurde de Burn After Reading pour rendre hommage aux productions hollywoodiennes des années 50 en nous plongeant dans les coulisses d’un studio.

Selon Ethan Coen, Ave, Cesar! conclu la trilogie des idiots débutée avec Intolérable Cruauté et continuée dans O’ Brother. Trois films qui ont pour dénominateur commun la présence de George Clooney. L’acteur joue ici le rôle de Baird Whitlock, célèbre acteur du studio Capitole qui tourne actuellement un grand péplum sur lequel le studio compte beaucoup, qui va se faire enlever. Il n’est donc pour une fois pas le rôle principal.

Ave, Cesar!

C’est Josh Brolin qui est le héros de cette histoire. Il est Eddie Mannix, un cadre du studio qui ne compte jamais ses heures pour gérer tous les problèmes du studio. Trouver un acteur à la dernière minute, s’assurer qu’un film ne choque aucune communauté religieuse et contrôler la réputation des acteurs face à la presse à scandales sont les tâches quotidiennes qu’il a habituellement à gérer.

Toutes ces allées et venues dans le studio donnent presque l’impression d’un film à sketchs où de nombreux acteurs réputés, pour la plupart des fidèles des Frères Coen, sont venus faire une courte apparition le temps d’une scène ou deux. Scarlett Johansson qui était dans The Barber joue une actrice au fort accent et nous offre une belle chorégraphie aquatique. Tilda Swinton (Burn After Reading) nous régalera dans le rôle de sœurs jumelles travaillant pour deux journaux à scandales différents. Il ne faut pas oublier l’incontournable Frances McDormand qui joue ici une monteuse.

Ave, Cesar!

Pas mal de nouveaux venus aussi à commencer par Channing Tatum qui apparaît dans un grand numéro de claquette rappelant la grande époque du genre. Jonah Hill qui endosse tous les problèmes légaux dans une apparition trop courte. Ralph Fiennes est très amusant dans le rôle d’un metteur en scène s’arrachant les cheveux de de devoir tourner avec une star de western incapable de jouer correctement joué par Alden Ehrenreich (Sublimes Créatures).

Il faut saluer ici les excellentes idées de mise en scène des Frères Coen qui ont opté pour une photo très coloré rappelant le technicolor des films de cet époque. Le cadrage du film change aussi pour montrer une différence entre les extraits de films et la « vraie vie ». L’influence de The Budapest Hotel dans les images mais aussi dans le casting et le ton sont flagrantes avec aussi peut être des soupçons de The Artist. En revanche, question scénario il manque une véritable intrigue capable de lier toutes les bonnes idées du film.

 

Ave, Cesar!

 

 

MON AVIS :

 2/5 

Malgré son casting cinq étoiles, les Frères Coen n’arriveront pas à nous convaincre avec ce nouveau long métrage dans la lignée de Burn After Reading. A quoi bon prendre autant de vedettes pour les faire apparaître si peu ? Mais surtout on passe le film à se demander ce qu’a bien voulu nous raconter le duo. Les scènes sont souvent amusantes mais manquent clairement d’un fil conducteur pour nous accrocher. Reste une mise en scène impeccable mais cela ne suffira pas pour faire d’Ave, Cesar! un long métrage incontournable dans la filmographie des frangins.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Hail Caesar !
  • RÉALISATEURS : Joel & Ethan Coen
  • AVEC : Josh Brolin, George Clooney, Scarlett Johansson & Channing Tatum
  • SCÉNARISTES : Joel & Ethan Coen
  • MUSIQUE : Carter Burwell
  • GENRE : Comédie
  • DURÉE : 1h40
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Universal Pictures International France
  • SITE OFFICIEL : http://www.avecesar-lefilm.com/
  • DATE DE SORTIE : 17 février 2016

 

 

 


Une pensée sur “AVE, CESAR! de Ethan et Joel Coen [critique ciné]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *