GODS OF EGYPT de Alex Proyas [Critique Ciné]

 

Gods Of Egypt

 

C’est précédé d’une très mauvaise réputation qui lui a valu un échec colossal aux Etats Unis qu’arrive Gods Of Egypt sur nos écrans. Plutôt qu’écouter ces mauvaises critiques, laissons donc une chance au trop rare réalisateur Alex Proyas qui jusque là ne nous a jamais déçu.

 

 

SYNOPSIS : A une époque où les Dieux cohabitaient avec les humains sur Terre, l’Egypte coupée en deux était régie par les frères Osiris et Seth. N’appréciant pas qu’Osiris cède son trône à son fils Horus,  Seth décide de s’emparer de tout le royaume en tuant son frère et en aveuglant Horus le poussant  à l’exil. Avec l’aide d’un jeune humain qui croit en lui, Horus va reprendre espoir pour se venger.

 

Il faut bien l’avouer, lorsqu’est parue la première bande annonce et la première série de posters, Gods Of Egypt faisait franchement mal aux yeux. Un déluge d’images flashy et incompréhensibles qui laissait craindre le pire. Le contraste entre l’univers très sombre de The Crow et Dark City et ce nouveau film totalement à l’opposé laissait à penser qu’Alex Proyas fonctionnait désormais à l’acide. Quelques semaines plus tard, une nouvelle campagne promo nous avait cependant rassuré sur le film qui semblait finalement digne d’intérêt.

 

Gods Of Egypt

 

En créateur d’univers, Alex Proyas a imaginé une version très comic book de l’Egypte Antique. Un heureux croisement entre Le Choc Des Titans de Louis  Leterrier et le 300 de Zack Snyder. L’histoire se déroule dans un monde imaginaire dans lequel l’Egypte ne serait pas un pays mais une planète aussi plate qu’un disque. La face supérieure est contrôlée par des Dieux aux veines remplis d’or qui vivent en harmonie au milieu des humains même si ils sont deux fois plus grand qu’eux. Ils sont aussi capable de se transformer en créatures mythologiques revêtues d’armure d’or. La face inférieure est le monde de la mort contrôlé par Anubis qui guident les âmes errantes jusqu’au passage vers l’au delà.

Gods Of Egypt a un coté Buddy Movie dans l’alliance improbable entre Horus, dieu en quête de revanche joué par Nikolaj Coster-Waldau (Game Of Thrones) et Bek, un voleur humain aux allures d’Aladin joué par Brenton Thwaites (The Giver). La seule chance de revanche d’Horus est que Bek l’aide à retrouver ses yeux volés par Seth (Gerard Butler) tandis que Bek attend de lui qu’il sauva sa petite amie Zaya jouée par la très belle Courtney Eaton (Mad Max Fury Road) . Ensemble, ils vont devoir affronter une série d’épreuves et affronter de dangereuses créatures mises sur leur chemin par Seth. Ils seront aidé aussi dans leur quête par la déesse Hathor interprété par Elodie Young (Daredevil saison 2). Nikolaj Coster-Waldau porte très bien ce premier grand rôle dans un film d’action tandis que face à lui Gerard Butler nous sert une version méchante du Leonidas de 300 détestable à souhait.

 

Gods Of Egypt

 

On aurait pu craindre le pire avec ce scénario écrit par Matt Sazama et Burk Sharpless, les auteurs des catastrophiques Le Dernier Chasseur De Sorcières et Dracula Untold auquel était déjà attaché le réalisateur Alex Proyas en 2007. Même si le long métrage n’est pas loin de la série B d’action, on passe un très agréable moment porté par cette histoire à condition de ne pas trop réfléchir. Gods Of Egypt fait souvent penser à d’autres films du même genre mais se montre bien plus réussi en tout cas que les deux récents films sur Hercule et bien moins ennuyeux que le Exodus Gods & Kings de Ridley Scott. Le réalisateur Alex Proyas est habitué à voir tous ses films descendus par la critique à leur sortie avant d’être réhabilités des années plus tard. Nul doute que cela sera le cas une nouvelle fois de ce Gods Of Egypt qui mérite franchement d’être vu.

On ne peut pas nier certains des reproches fait au film par les critiques qui ont démolis le film d’Alex Proyas. Toutes les scènes qui nous avaient fait craindre le pire dans la première bande annonce sont bien là. Il est assez difficile de comprendre comment le film peut parfois sembler vraiment magnifique et subitement passer à des séquences où les acteurs ne semblent plus correctement incrustés dans les décors en image de synthèse. La pire scène étant sans aucun  doute le premier combat en armure entre Horus et Seth qui semble avoir été sous traité par l’équipe des effets spéciaux de Sharknado. A coté de cela, on pourra se régaler de décors et costumes sublimes et d’autres scènes d’action vraiment spectaculaires.

 

Gods Of Egypt

 

 

Le dicton « peu importe le flacon tant qu’on ait l’ivresse » pourrait s’appliquer à merveille à Gods Of Egypt qui même si il fait parfois mal aux yeux réussit parfaitement sa mission première de nous divertir. Un pop corn movie sans aucune prétention qui se suit avec le plus grand plaisir grâce à ses acteurs charismatiques. On a un peu l’impression par moment de voir Jaime Lannister vs Leonidas mais va t’on vraiment se plaindre de retrouver ses deux personnages mythiques ? On pourrait bien sur reprocher énormément de choses à ce Gods Of Egypt loin d’être parfait mais le spectacle est tel qu’on balayera rapidement les défauts. Si le long métrage d’Alex Proyas ne rencontrera probablement pas son public en salles, le film est assuré de faire un carton en Blu-Ray et DVD avec un beau boitier steelbook.

 

MON AVIS : 4/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Alex Proyas
  • AVEC : Nikolaj Coster-Waldau, Gerard Butler, Brenton Thwaites, Elodie Yung & Courtney Eaton
  • SCÉNARISTES : Matt Sazama & Burk Sharpless
  • MUSIQUE : Marco Beltrami
  • GENRE : Péplum, Fantastique,
  • DURÉE : 2h08
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : SND
  • SITE OFFICIELhttps://www.lionsgate.com/movies/godsofegypt/
  • DATE DE SORTIE : 6 avril 2016

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *