HIGH-RISE de Ben Wheatley [Critique Ciné]

 

High-Rise

 

Révélé par son rôle de Loki dans la saga Thor des Marvel Studios, Tom Hiddleston poursuit son ascension en tenant des rôles principaux dans des films à l’univers très particuliers. Après le Crimson Peak de Guillermo Del Toro le revoici dans High-Rise, le nouveau film du réalisateur Ben Wheatley entre drame et anticipation.

 

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

 

SYNOPSIS : De part sa réputation Le docteur Robert Laing s’est vu offrir la possibilité d’emménager  près du sommet d’une luxueuse tour de 45 étages. Rapidement son arrivée dans l’immeuble va susciter la curiosité des habitants mais le docteur n’aime pas trop les mondanités et a bien du mal à se fondre dans ce microcosme bourgeois. Après une panne de courant qui a privé d’électricité les étages inférieurs, une véritable révolte éclate dans l’immeuble dans laquelle il se retrouvera mêlé sans le vouloir.

 

Le nom du réalisateur Ben Whitley ne parlera probablement qu’aux cinéphiles un peu curieux. C’est grâce à son  second film choc Kill List qu’il a fait parler de lui dans les festivals où il a pu passer. Même si le film sorti au cœur de l’été 2012 n’a pas été un gros carton en France tout comme le suivant Touristes, le metteur en scène y a gagné les galons pour pouvoir aujourd’hui réaliser High-Rise, l’adaptation du roman I.G.H. de J.G. Ballard.

 

High-Rise

 

Lorsque les premiers grandes tours ont fleuries en banlieue parisienne dans les années 60, tout le monde pensait qu’il s’agirait d’une formidable opportunité pour ses habitants. On sait maintenant que ces grands ensembles sont désormais devenus pour la plupart insalubres et le paradis vanté alors a tourné à l’enfer. C’est déjà un peu cela qu’imaginait J.G. Ballard dans son roman I.G.H. écrit en 1975, dernière partie de sa « Trilogie de Béton » initiée par Crash que David Cronenberg avait adapté au cinéma.

Dès le début du film, on voit que les choses vont finir par déraper. Tom Hiddleston joue le Dr Robert Laing, les vêtements déchirés, l’appartement ressemblant à un champ de bataille en train de tranquillement se faire griller une patte de chien au barbecue. Retour en arrière lorsque le docteur vient tout juste d’emménager et fait la rencontre de sa charmante voisine d’au dessus joué par Sienna Miller. Elle va l’introduire dans la haute société qui habite dans cette tour, habituée à faire tous les soirs de grosses orgies. Puis il rencontrera ensuite Helen (Elisabeth Moss), une jeune femme vivant dans les étages inférieurs et découvrira que la vie en bas est bien moins rose.

 

High-Rise

 

High Rise fait penser à tous ces films aux univers dystopiques mais reproduit ici dans une seule tour un peu comme Snowpiercer, Le Transperceneige le faisait dans un train. En haut, il y l’architecte (Jeremy Irons) persuadé d’avoir inventé un paradis terrestre avec piscine, salle de sport et supermarché intégré dont profite allègrement les plus riches habitants. Dans les étages inférieurs c’est la galère. En plus des fins de mois difficiles, ils doivent aussi faire avec les problèmes d’électricité récurrents. Il n’est pas étonnant donc que ça finisse par péter. C’est Luke Evans dans le rôle d’un reporter qui décide de mener une révolte contre les habitants du dessus en reprenant ses droits sur les tous avantages que ceux ci ont monopolisés.

Le début du film est particulièrement prometteur. La réalisation est impeccable avec de très belles images soignées. On est intrigué par cette histoire qui mélange des influences très Kubrickiennes à celles de la série Mad Men. Malheureusement le film contient trop de personnages pour pouvoir ne faire que deux heures. Le réalisateur opte pour de nombreux montages musicaux pour faire avancer plus vite l’intrigue mais fini du coup par perdre les spectateurs. La situation dans l’immeuble empire sans qu’on ne sache trop pourquoi et on comprends mieux pourquoi tant de réalisateurs se sont cassés les dents sur ce projet.

 

High-Rise

 

Il y avait très certainement un très bon film à tirer du roman de J.G. Ballard mais malheureusement le réalisateur Ben Wheatley s’est perdu en cours de route probablement juste pour de grossière erreurs de montages. Une histoire aussi riche que celle d’High-Rise avec autant de personnages serait certainement plus adapté à un format série TV. Peut être que ceux qui ont lu le roman, seront moins perdus dans l’intrigue que le spectateur lambda. Tout n’est cependant pas raté car l’ensemble des acteurs et la réalisation sont absolument impeccables et mérite largement le déplacement. Il faudra peut être en fait voir le film plusieurs fois pour pouvoir réellement l’apprécier à sa juste valeur.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Ben Wheatley
  • AVEC : Tom Hiddleston, Jeremy Irons & Sienna Miller
  • SCÉNARISTE : Amy Jump
  • MUSIQUE : Clint Mansell
  • GENRE : Drame, Anticipation
  • DURÉE : 1h59
  • NATIONALITÉ : Anglaise
  • DISTRIBUTEUR : The Jokers / Le Pacte
  • SITE OFFICIELhttp://www.highrisefilm.com/
  • DATE DE SORTIE : 6 avril 2016

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *