LIFE : ORIGINE INCONNUE de Daniel Espinosa [Critique Ciné]

 

Life : Origine Inconnue

 

Dans sa volonté de profiter eux aussi du revival du space opera, Sony Pictures dégaine Life : Origine Inconnue. Un film entre science fiction et horreur  qui semble sortir de nul part mais qui voudrait bien installer une franchise. Encore faut il que ce premier épisode porté par un casting alléchant mérite vraiment d’être vu…

 

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

 

SYNOPSIS : L’équipage de la Station Spatiale Internationale a la lourde tâche de récupérer une sonde venue de Mars contenant des échantillons de la plus haute importance pour tenter de percer le mystère de la planète. Alors qu’ils se réjouissaient d’y avoir trouvé des cellules vivantes, celles-ci vont finalement très vite former un organisme intelligent qui se révélera être une véritable menace. Doivent ils prendre le risque de la ramener sur Terre ou la détruire avant qu’il ne soit trop tard ?

 

Alors que Ridley Scott prépare pour le mois prochain le retour de la saga Alien dans Alien : Covenant, Sony Pictures vient lui couper l’herbe sous le pied en sortant ce 19 avril 2017 le film Life : Origine Inconnue. Un projet  très semblable mais qui semble sortir subitement de nul part tant nous n’en avions pas du tout entendu parler avant la sortie de la première bande annonce en octobre 2016. C’est à l’initiative des producteurs Dana Goldberg et David Ellison qu’est née cette idée dont l’écriture du scénario a été confiée à Rhett Reese et Paul Wenrick, auteur des scripts de Deadpool 1 et 2 et de Bienvenue A Zombieland.

 

Life : Origine Inconnue

 

Curieusement, ce n’est pas à un spécialiste de la science fiction qu’a été confié la réalisation de Life : Origine Inconnue mais au metteur en scène suédois Daniel Espinoza, plus habitué aux films d’action et qui s’est fait connaitre à l’international avec Enfant 44. Si l’équipe reconnait s’être influencé du premier Alien de Ridley Scott, on ressent aussi clairement l’influence de Gravity dans le réalisme porté à la reconstitution de la vie à bord d’une Station Spatiale mais aussi dans ses scènes d’action à l’extérieur. On sera vraiment épaté par la reconstitution très réaliste des déplacements en apesanteur qui nous donnera presque l’impression que le film a vraiment été tourné dans l’Espace. On en regrettera d’ailleurs que le film n’ait curieusement pas été tourné en 3D alors que ses images n’en auraient été qu’encore plus spectaculaires.

Question casting, le spectateur en aura vraiment pour son argent. Avec ses scénaristes de Deadpool, Ryan Reynolds retrouve le même genre d’humour que dans le film de super héros en technicien de la bande. Jake Gyllenhaal joue le pilote de l’équipe tandis que la belle Rebecca Ferguson, découverte dans Mission Impossible : Rogue Nation, joue la responsable de la mise en quarantaine. Hiroyuki Sanada connu pour son rôle dans la série Helix est curieusement le seul à qui les scénaristes ont offert un vrai background d’handicapé des deux jambes et de nouveau papa alors qu’il n’est pourtant pas le rôle principal. Moins connus que les autres Ariyon Bakare vue dans Jupiter Le Destin De L’Univers incarne le scientifique de la bande et l’actrice russe Olga Dihovichnaya est la capitaine de la Station.

 

Life : Origine Inconnue

 

Life : Origine Inconnue rentre très vite dans le vif du sujet sans prendre vraiment le temps d’installer son intrigue et de présenter ses personnages. Cela nous est résumé tellement rapidement qu’on aura du mal à  tout bien retenir et comprendre mais pas de panique car cela n’a au fond pas bien d’importance. Ce qu’on veut voir c’est ce fameux parasite. Là où Sony a bien fait les choses, c’est que les bandes annonces nous ont laissé le mystère sur l’évolution de ce monstre qui finira par devenir une terrible menace croisement entre une sorte de poulpe et un xenomorphe d’Alien. Une fois que la créature aura atteint sa taille finale, Life : Origine Inconnue tourne alors au survival horrifique alors que l’équipage de la Station Spatiale Internationale se fait trucider les uns après les autres. On sera d’ailleurs surpris de voir quel personnage sera le premier à faire les frais de cet élimination.

Si le film comporte pas mal de bon moment de tension, on ne pourra cependant s’empêcher de s’ennuyer lorsque le réalisateur veut installer un peu d’émotion, n’hésitant pas à tirer un peu trop sur la corde pour nous émouvoir. Ce sera cependant bien souvent raté car il aurait fallu avoir présenté un peu plus les personnages pour que l’on puisse s’y attacher. Mais le plus regrettable dans Life : Origine Inconnue, c’est l’impression de n’avoir vu qu’une grosse scène d’exposition pour une éventuelle suite tant la fin est ouverte. Ce n’est pourtant pas gagner d’avance pour que le film connaisse un second épisode vu comment la promotion du film est resté très discrète.

 

Life : Origine Inconnue

 

C’est avec l’impression de voir une prequel d’une histoire inconnue que l’on suit Life : Origine Inconnue. Il semble clairement manquer un début et une fin à cette histoire qui ressemble beaucoup à une longue scène d’introduction à un bien meilleur film. En lui-Même, Life : Origine Inconnue n’est pas un mauvais film car la reconstitution de la station et des déplacements en apesanteur sont remarquables mais l’impression d’avoir déjà vu plusieurs fois ce genre d’histoire de scientifiques confrontés à une découverte qui les dépassera nous empêchera d’être totalement convaincu par l’utilité de ce film. Reste à savoir si on aura vraiment le droit à une suite où si cette histoire est déjà rattachée à une saga que l’on connaîtrait déjà.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Life
  • RÉALISATEUR : Daniel Espinosa
  • AVEC : Jake Gyllenhaal, Ryan Reynolds, Rebecca Ferguson et Hiroyuki Sanada
  • SCÉNARISTES : Rhett Reese et Paul Wernick
  • COMPOSITEUR :
  • GENRE : Science Fiction, Horreur
  • DURÉE : 1h44
  • NATIONALITÉ : Américain
  • SITE OFFICIELhttp://www.lifemovie.com/
  • DATE DE SORTIE : 19 avril 2017