MISSION : IMPOSSIBLE – FALLOUT de Christopher McQuarrie [Critique Ciné]

 

Mission : Impossiblle - Fallout

 

Après la déculottée au box office prise par La Momie, Tom Cruise fait son grand retour avec la franchise Mission : Impossible qu’il s’est totalement accaparée comme un monument à sa gloire. Retrouvera-t-il le chemin du succès avec ce Mission : Impossible – Fallout ?

 

 

SYNOPSIS : Après avoir échoué dans leur mission de mettre la main sur trois ogives nucléaires, Ethan Hunt et son équipe vont s’engager dans une véritable course contre la montre pour empêcher que les apôtres de Solomon Lane ne puissent les utiliser pour provoquer une catastrophe en chaîne. Leur seul chance est d’arriver à démasquer le dangereux John Lark à l’initiative du plan des bombes atomiques.

 

Vingt deux ans déjà que Tom Cruise s’est emparé de la série Mission : Impossible pour en faire sa plus grande franchise n’hésitant pas à tuer le héros de la série télé Jim Phelps dans le premier film pour installer à la place son personnage d’Ethan Hunt. Une trahison qui n’était peut être pas bien passer auprès des plus grands fans de la série télé mais dont le grand public n’a pas eu l’air de s’offusquer vu le succès des cinq précédents films. Trois ans après Mission : Impossible – Rogue Nation, le sixième épisode Mission : Impossible – Fallout s’inscrit comme la suite directe de l’histoire avec pour la première fois le même réalisateur à la barre, le fidèle Christopher McQuarrie que Tom Cruise ne quitte plus depuis qu’il avait écrit le scénario de Walkyrie qui a aussi écrit le scénario de ce nouveau film en s’inspirant définitivement des derniers James Bond pour leur donner un coup de vieux en copiant Christopher Nolan.

 

Mission : Impossible - Fallout

 

Si on pouvait reprocher aux films Mission : Impossible d’avoir vite oublié ce qui avait fait le succès de la série, le nouveau film Mission : Impossible – Fallout commence cette fois ci sur une note nostalgique avec la réception par Ethan Hunt d’un colis avec un projecteur miniature enfermé dans un livre pour lui donner sa nouvelle mission. Ce ne sera cependant la seule touche « old school » du nouveau film de Christopher McQuarrie qui donne tout de suite le ton avec un générique composé d’un montage spoliant toutes les scènes d’action du film. Ce n’est pas très sympa pour les spectateurs qui avaient évité de regarder toutes bandes annonces avant d’entrer en salles pour garder la surprise ! Pour la suite, pas vraiment de surprise. Les scènes d’action monopoliseront toujours la majorité du film laissant très peu de place au développement des personnages et à une intrigue vraiment poussée. On a une impression de scénario complexe mais cela est simplement dû au fait que le film ne prendra jamais le temps de bien expliquer son intrigue pour ne pas en souligner sa réelle pauvreté.

Dès la seconde scène, Tom Cruise arrive déjà à mettre les mains sur les têtes nucléaires sans que l’on sache comment il a réussi à entrer en contact avec le vendeur. Il se les fera cependant très vite piquer pour lancer la course contre la montre qui va nous occuper tout le reste du film. C’est cette fois ci à Paris que se passe une grande partie du film avec une grande scène de bagarre au Grand Palais, suivi d’une course poursuite à moto dans les rues de Paris. Vraiment spectaculaire, celle ci prouve qu’avec le talent et en se donnant les moyens notre capitale peut être le décor de vrais films d’action bien plus réussi qu’un Taxi. Forcement, pour les spectateurs parisiens, il n’y aura pas vraiment de dépaysement dans cette destination surtout que l’on y découvrira rapidement des incohérences dans ses déplacements si on connait la ville. Autre incohérence, alors qu’il se fait subitement renverser en moto, Ethan Hunt semble déjà connaitre le moyen de s’échapper de là et retrouver sans peine ses camarades qui n’avaient pourtant rien pour le repérer. C’est encore une grande poursuite qui nous attendra encore dans les rues de Londres avec la fameuse scène où Tom Cruise s’est cassé la cheville conservée au montage alors qu’on voit bien qu’il souffre mais cela ne l’empêchera pas de repartir à fond la caisse après l’avoir vu pourtant bien boiter.

 

Mission : Impossible - Fallout

 

Le point le plus incompréhensible de cette histoire est pourquoi les apôtres ont choisi d’aller poser leurs deux bombes atomiques dans un pauvre village isolé de tout au lieu de la planter à Londres ou Paris où elles auraient pu faire bien plus de dégâts dans la dernière partie du film. Là encore une grosse scène d’action en hélicoptère vient encore prouver l’invulnérabilité d’Ethan Hunt capable de monter à la corde sur un hélicoptère en mouvement, se battre pour en prendre les commandes et s’engager dans une poursuite sans même laisser paraître le moindre signe de fatigue. Si on nous vante que Tom Cruise a lui même piloter l’hélico, on se doute que les grosses scènes de crash n’ont pas du être tourné pour de vrai. Après cet atterrissage mouvementé, il arrivera encore à trouver la force d’affronter un adversaire de vingt centimètres de plus et bien plus costaud sans problème tandis qu’en bas ses acolytes se démènent encore avec le coup du désamorçage de bombe déjà trop vu au cinéma.

Comme si Tom Cruise voulait être certains de ne pas se faire voler la vedette, le rôle des membres de l’I.M.F. semble encore avoir été réduit comme peau de chagrin dans ce nouveau film. Simon Pegg et Ving Rhames n’apparaîtront qu’occasionnellement dans l’histoire. C’est bien dommage car Simon Pegg aurait pu mettre un peu d’humour dans ce long métrage qui se prend bien trop au sérieux. On sera surpris de retrouver Rebecca Fergusson découverte avec le précédent épisode qui n’a pas grand chose de plus à jouer par rapport au premier film. Tom Cruise a voulu d’emblée que l’on sache qu’Henry Cavill incarne un personnage double qui se montrera très efficace dans les scènes d’actions mais qui n’aura pas grand chose à défendre à coté. Sean Harris reprend le rôle de Solomon Lane mais ne se montrera pas très inquiétant malgré l’importance du personnage.

 

Mission : Impossible - Fallout

 

Alors oui Mission : Impossible – Fallout assure le grand spectacle que l’on attend d’un blockbuster dans ses scènes d’action mais à y regarder de plus près, son scénario alambiqué et dénué d’originalité ne tient absolument pas la route à poursuivre à travers le globe le même personnage qui est à coté d’Ethan Hunt depuis le début. Que ce soit les scènes d’installation ou même d’action, elle paraissent toutes trop longues et le film de Christopher McQuarrie aurait mérité d’être largement raccourci pour se montrer plus captivant. A réserver aux fans inconditionnels de Tom Cruise et aux fans de films d’action décérébré.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Christopher McQuarrie
  • AVEC : Tom Cruise, Henry Cavill, Simon Pegg, Ving Rhames, Rebecca Ferguson & Michelle Monaghan
  • SCÉNARISTE : Christopher McQuarrie d’après la série créée par Bruce Geller
  • GENRE : Action, Espionnage
  • DURÉE : 2h27
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Paramount Pictures France
  • SITE OFFICIELhttps://seances.missionimpossiblefallout.fr/
  • DATE DE SORTIE : 1er août 2018