NEMESIS de Christophe Deroo [Critique Blu-Ray et DVD]

 

Nemesis

 

Après s’être forgé une très bonne réputation en festival à travers le monde entier sous le titre Sam Was Here, c’est finalement sous celui de Nemesis que sort directement en Blu-Ray, DVD et VOD le premier film de Christophe Deroo ce 4 avril 2017.

 

 

SYNOPSIS : en 1998, Sam un V.R.P. en porte à porte est envoyé en prospection dans le désert californien. Il sera rapidement surpris de ne trouver personne à chacun de ses arrêts comme si tout le monde cherchait à l’éviter, même sa femme ne répond plus au téléphone. Alors qu’une étrange lumière rouge est apparue dans le ciel, Sam va commencer à recevoir d’étranges messages d’insultes sur son pager et lorsqu’un policier apparaîtra enfin, ce sera pour le prendre en chasse. Dans quel cauchemar Sam s’est il retrouvé ?

 

On ne dirait pas comme ça mais Nemesis est un film français ! On connait les difficultés que les jeunes réalisateurs de notre pays peuvent avoir lorsqu’ils veulent offrir des long métrages différents des coutumes du cinéma français plus habitués aux drames et aux comédies. Bien conscient du problème, le réalisateur Christophe Deroo a choisi d’aller tourner son premier long métrage dans le désert californien et en anglais afin d’offrir une chance à son film de connaître une carrière qui dépasserait les frontières de notre pays.

 

Nemesis

 

Connu initialement sous le titre Sam Was Here lorsqu’il faisait  le tour des festivals internationaux l’année dernière, c’est sous le titre Nemesis que nous parvient enfin le film de Christophe Deroo, malheureusement pas dans les salles obscures faute d’exploitants prêts à programmer le film mais directement en Blu-Ray, DVD et VOD. Ce nouveau titre permet d’afficher le lien de parenté avec le court métrage Polaris que le jeune réalisateur avait sorti en 2013 dont il est une sorte de réadaptation ou de version longue.

C’est comme une sorte d’épisode de La Quatrième Dimension où de véritable cauchemar éveillé dans lequel Christophe Deroo a choisi de nous plonger avec Nemesis. L’histoire de ce V.R.P. complètement seul dans le désert californien ne tardera pas à nous scotcher à notre canapé par son mystère et son étrangeté. Alors qu’on pourrait le croire être le dernier humain sur Terre, des indices nous laissent à penser le contraire et que les habitants de ce coin de la Californie ne sont peut si loin de lui. La preuve flagrante qu’il n’est pas seul est le talk show qu’il peut entendre toute la journée à la radio qui évoque la traque d’un meurtrier d’enfant. Alors que le mystère s’épaissit, on en finira presque par se demander si ce ne serait pas lui ce tueur.

 

Nemesis

 

Ce qui frappe au premier abord, c’est la beauté des images de Nemesis. Avec une carrière débuté en tant que directeur photo, Christophe Deroo nous offre des plans qui ne laissent en rien deviner que nous sommes devant un petit film indépendant tourné en à peine douze jours. On en regrettera presque de ne pas avoir pu découvrir le film sur grand écran tant l’immensité des plaines désertiques sont bien mises en scène avec de beaux plans filmés au drone. La superbe bande son electro qui rappelle un peu le travail de Kavinsky sur Drive et les films de John Carpenter composé par le groupe Christine accompagne à merveille ces images pour faire de Nemesis une claque visuelle et sonore qui pourrait bien faire date.

Si le réalisateur n’était pas chaud à l’idée d’avoir Rusty Joyner dans le rôle principal, l’acteur à la carrure solide est au contraire parfait aussi bien dans les scènes de doute et « d’enquête » que dans les scènes d’action. C’est qu’il en faut du talent pour pouvoir rester seul à l’écran pendant la quasi majorité du film sans ennuyer le spectateur et il y arrive parfaitement. Les autres acteurs ne sont principalement que des voix où de brèves apparitions le temps d’une scène.

 

Nemesis

 

Pour un premier film, Christophe Deroo tutoie de peu le chef d’oeuvre. Des images splendides accompagnées d’une bande originale idéale au service d’une intrigue pleine de suspense, tous les éléments étaient presque là pour faire de Nemesis un très grand film.  Il n’y a que la fin qui nous laissera un goût d’inachevé même si c’est ainsi que le réalisateur l’a voulu. Que cela ne vous empêche cependant pas de découvrir ce long métrage qui donne espoir en une nouvelle génération de réalisateurs français.
MON AVIS : 4/5

 

 

LE BLU-RAY : Les magnifiques images de Nemesis sont parfaitement mise en valeur par l’édition Blu-Ray du film qu’on aimerait pouvoir se projeter sur grand écran. En bonus, l’entretien avec le réalisateur Christophe Deroo d’une durée de quinze minutes est bien utile pour comprendre ses intentions sur le film et notamment sur sa fin et apprendre quelques anecdoctes sur la préparation et le tournage. On aurait aimé cependant y retrouver le court métrage Polaris à l’origine du film.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Sam Was Here
  • REALISATEUR : Christophe Deroo
  • AVEC : Rusty Joyner, Sigrid La Chapelle, Rhoda Pell & Hassan Galedary
  • SCÉNARISTE : Christophe Deroo
  • COMPOSITEUR : Christine
  • GENRE : Fantastique, Thriller
  • DURÉE : 1h15
  • NATIONALITÉ : Français, Américain
  • ÉDITEUR : Condor Entertainment
  • SITE OFFICIEL :  http://christophederoo.com/sam-was-here/
  • DATE DE SORTIE : 4 avril 2017
  • BONUS :
    • Entretien avec Christophe Deroo (15 minutes)