PREMIER CONTACT de Denis Villeneuve [Critique Ciné]

 

Premier Contact

 

Choisi pour réaliser la suite de Blade Runner, le réalisateur Denis Villeneuve a préféré  s’échauffer avant en faisant ses premiers pas dans la science fiction avec Premier Contact. Une nouvelle histoire d’invasion extra-terrestre loin de ce qu’on pourrait imaginer au premier abord.

 

 

SYNOPSIS : Après l’arrivée de douze vaisseaux spatiaux au dessus de notre planète, Louise Banks, experte en linguistique,  est appelée par l’armée américaine pour tenter de communiquer avec les extra-terrestres. Alors que les autres pays ont choisi de passer à l’attaque pour éliminer cette menace, la linguiste va s’acharner pour tenter de trouver la clé de leur langage.

 

Ceux qui connaissent la filmographie du réalisateur Denis Villeneuve se doute bien que Premier Contact ne sera pas un nouvel Indepedence Day. Si le thème de l’invasion extra-terrestre est bien le même et qu’on peut éventuellement trouver des similitudes entre le personnage joué par Charlotte Gainsbourg dans le film de Roland Emmerich et celui tenu ici par Amy Adams, cela s’arrête ici. Car là où le réalisateur allemand mise sur la destruction massive bête et méchante, Denis Villeneuve lui a choisi d’adapter une nouvelle bien plus intelligente écrite par Ted Chiang.

 

Premier Contact

 

Après une introduction proche de celle du dessin animé Là-Haut commence l’invasion extra-terrestre. Dès le début des événement l’histoire suscite un mélange de curiosité et d’angoisse comme si on la vivait pour de vrai. Tout est vu du point de vue de la linguiste Louise Banks qui au début ne connait du problème que ce qu’elle a vu à la télé. Ce n’est que lorsqu’elle arrivera vraiment devant le vaisseau stationné aux Etats Unis que l’on aura l’occasion de le découvrir nous aussi vraiment pour la première fois. La musique de Jóhan Jóhannsson fait tout pour nous faire frissonner de cette découverte et pourtant Denis Villeneuve choisi de couper la scène juste au moment de ce premier contact avec les Extra-Terrestres.

Si cela paraît frustrant sur le coup, c’est en fait parce qu’on aura l’occasion très voir trop souvent de voir cette même scène où humains et Extra-Terrestres tentent vainement de communiquer séparé par une vitre. Il faudra des mois pour que Louise arrive à décoder leur langage et si au début on est intrigué, on fini par trouver ses scènes répétitives et de moins en moins captivantes. On ne comprendra pas sur le coup les visions dont est victime régulièrement la linguiste. Elles ont pourtant une explication qui viendra à la manière d’un twist censé expliquer l’arrivée des Extra-Terrestres sur notre planète mais celui-ci soulèvera au final plus d’interrogations que de réponses.

 

Premier Contact

 

Il faudra être particulièrement vigilant de la première à la dernière minute pour réussir à récolter tous les indices disséminés par Denis Villeneuve tout le long du film et notamment bien prêtrer attention au nom de la fille de Louise en palindrome. Mais même avec cela, l’histoire laisse tout de même une grande liberté à chacun de se faire sa propre théorie sur la conclusion du film. Cela plaira certainement à tous ceux qui aime extrapoler en regardant un film mais les spectateurs qui voulaient juste profiter d’une bonne histoire d’invasion d’extra-terrestre à la Rencontre Du Troisième Type risque de ressortir bien déçu après avoir mis de grands espoirs dans le début très réussi du film.

Tout le film repose sur les épaules d’Amy Adams qui incarne Louise. Une belle prestation pour l’actrice dont la première rencontre avec les Extra-Terrestres remonte au Man Of Steel de Zack Snyder. Elle a du cependant se sentir bien seul car Jeremy Renner dans le rôle de son collègue scientifique a un rôle bien maigre qui nous donnera bien du mal à comprendre leur rapprochement. Pareil pour Forest Whitaker en haut gradé militaire qui fait presque allure de figurants de luxe.

 

Premier Contact

 

Le début de Premier Contact laissait présager un très bon film de science fiction sérieux et ambitieux qui nous donne vraiment l’impression de ressentir les mêmes sentiments mélange de peur et de curiosité que les personnages mais telle une baudruche, le film de Denis Villeneuve n’arrêtera pas de se dégonfler et de décevoir. L’apparence des Extra-Terrestres, la répétition des scènes, et la fin trop ouverte laissée à la libre interprétation du spectateur nous laissera clairement sur notre faim. Au final, le film s’adresse clairement aux spectateurs les plus cérébraux, ceux qui cherchaient un film de science fiction plus divertissant feront probablement mieux de se rabattre sur Rogue One, A Star Wars Story qui sort la semaine suivante

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Arrival
  • RÉALISATEUR : Denis Villeneuve
  • AVEC : Amy Adams, Jeremy Renner, Forest Whitaker & Michael Stuhlbarg
  • SCÉNARISTE : Eric Heisserer
  • COMPOSITEUR : Jóhan Jóhannsson
  • GENRE : Science Fiction
  • DUREE : 1h56
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Sony Pictures Releasing France
  • SITE OFFICIELhttp://www.arrivalmovie.com/
  • DATE DE SORTIE : 07 décembre 2016

 

 

Une pensée sur “PREMIER CONTACT de Denis Villeneuve [Critique Ciné]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *