RAID DINGUE de Dany Boon [Critique Ciné]

 

Raid Dingue

 

Dany Boon aurait-il un faible pour les uniformes ? Après les tenues de facteur et de douanier, c’est celle de membre du R.A.I.D. qu’il a choisi d’enfiler pour Raid Dingue, son cinquième film  en tant que réalisateur.

 

 

SYNOPSIS : Depuis longtemps, Johanna Pasquali rêve d’intégrer les forces du R.A.I.D. Le problème c’est qu’elle est totalement nulle et bien trop maladroite pour prétendre à ce travail. Et pourtant, son dossier va finalement être validée grâce à son père, Ministre de L’Intérieur, qui espère la dégoutter du métier avant qu’elle ne se fasse tuer. C’est Eugène Froissard, un instructeur misogyne qui va avoir la lourde tâche de la pousser à bout mais Johanna est prête à tout pour faire ses preuves.

 

On a aimé Dany Boon en postier dans Bienvenue Chez Les Ch’tis ou en douanier dans Rien A Déclarer, mais l’idée de le voir en agent du R.A.I.D. a de quoi nous laisser sceptique. Cette police d’élite semble à mille lieux de l’univers de l’humoriste plutôt habitué aux rôles de sensibles et de gentils. C’est peut être pour nous préparer à le voir dans un rôle différent qu’il a accepté avant cela de jouer le Radin pour Fred Cavayé. Avec les abdos bien dessinés, il se glisse dans la peau de ce policier d’élite misogyne mais ne pourra pas empêcher  le naturel de revenir au galop.

 

Raid Dingue

 

Avec Raid Dingue, Dany Boon avait envie de se frotter à la comédie d’action mais à la vue de la première scène, on réalisera très vite que nous ne sommes pas dans le nouveau Die Hard. L’image est trop propre, trop lisse et trop coloré pour que l’on croit à cette attaque terroriste dont rêve l’héroïne. Dommage que Dany Boon n’ait pas opté pour une image plus léchée qui aurait donné au film un aspect plus cinématographique. C’est à se demander si le film n’a pas directement été conçu pour coller à l’image des téléfilms de T.F.1. où il fera toujours plus d’audience que dans les salles obscures.

Il faut en fait vraiment voir Raid Dingue comme une simple comédie destinée à nous divertir sans poser de questions si on veut l’apprécier vraiment. Dany Boon n’a clairement pas voulu faire un documentaire sur le R.A.I.D. et semble plutôt imaginer une  unité d’élite un peu fantaisiste dont les unités sont là plus pour nous faire rire que pour castagner comme un véritable film d’action. On pourra cependant lui reprocher le manque de modernité d’un humour qui ne se renouvelle pas trop et n’évite pas quelques clichés dérangeants.

 

Raid Dingue

 

Ce n’est pas Dany Boon qui est le véritable histoire de Raid Dingue mais Alice Pol présente dans une majorité des scènes en jeune femme volontaire et maladroite qui enchaînera les catastrophes. Si dans Supercondriaque, elle semblait surtout être là pour passer les plats, l’actrice démontre ici un véritable talent comique qu’on ne lui connaissait pas trop entre Gaston Lagaffe, Pierre Richard et l’héroïne de Zootopie. Dany Boon est ici un peu son faire valoir comme il l’était déjà avec Kad Merad dans Bienvenue Chez Les Ch’tis ou Benoît Poelvoorde dans  Rien à Déclarer. Leur duo a déjà fait ses preuves dans Supercondriaque et marche plutôt bien même si la romance qui s’installera semble un peu tiré par les cheveux.

Comme toujours Dany Boon a soigné sa distribution avec des seconds rôles savoureux. Tout d’abord Michel Blanc excellent en ministre de la justice et Yvan Attal étonnant en leader du groupe de gangster au cœur de l’intrigue et maître du déguisement mais aussi François Levantal en chef du R.A.I.D., Florent Peyre en instructeur et Urbain Cancelier en Président de La République. On sera moins convaincu en revanche par Patrick Mille en petit ami et Sabine Azema en belle mère, deux bourgeois coincé et très clichés.

 

Raid Dingue

 

Ce n’est probablement pas avec Raid Dingue que Dany Boon réussira le même carton qu’avec Bienvenue Chez Les Ch’tis. Pas assez ambitieux pour  vraiment pouvoir être qualifié de comédie d’action, le film reste cependant un bon divertissement qui dévoilera le talent comique d’Alice Pol. Il faudrait cependant que Dany Boon se renouvelle un peu si il veut à nouveau redevenir le roi du Box Office car son humour a tendance à vieillir et perd en efficacité en utilisant des clichés éculés.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Dany Boon
  • AVEC : Dany Boon, Alice Pol, Michel Blanc & Yvan Attal
  • SCÉNARISTES : Dany Boon & Sarah Kaminsky
  • COMPOSITEURS : Michael Tordjman & Maxime Desprez
  • GENRE : Comédie
  • DURÉE : 1h45
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISTRIBUTEUR : Pathé Films
  • SITE OFFICIELhttp://www.pathefilms.com/film/raiddingue
  • DATE DE SORTIE : 1er février 2017