SEARCHING – PORTÉE DISPARUE de Anneesh Chaganthy [Critique Ciné]

 

Searching - Portée Disparue

 

Le réalisateur et producteur Timur Bekmambetov reprend la même recette que pour Unfriended dans le thriller Searching-Portée Disparue loin d’être aussi original et prenant que ce que l’on voudrait nous faire croire.

 

 

SYNOPSIS : Élevant seul sa fille depuis la mort de son épouse, David Kim s’inquiète de ne plus avoir de nouvelles d’elle depuis la veille. Absente au lycée et à son cours de piano, elle ne répond plus non plus aux nombreux messages qu’il lui a laissé. Alors que la police piétine dans cet affaire, il va lui même se lancer dans une grande enquête en cherchant tous les indices possibles dans l’ordinateur de sa fille.

 

Face au « white washing » de plus en plus fréquent, un mouvement s’était organisé sous le hashtag #StarringJohnCho il y a deux ans pour prouver à Hollywood qu’il était tout à fait possible de donner le premier rôle d’un film à un acteur asiatique en détournant les affiches de plusieurs blockbusters. Il faut croire que le producteur russe Timur Bekmambetov a pris le message au mot en confiant à l’acteur John Cho le premier rôle de Searching – Portée Disparue qui porte quasiment à lui seul l’intégralité du film.

 

 

Ceux qui parlent d’originalité à propos de Searching – Portée Disparue n’ont pas du voir Unfriended, déjà produit par Timur Bekmanbetov. Le premier film réalisé par Aneesh Chaganty exploite en effet exactement le même procédé que le film d’horreur sorti il y a trois ans où l’écran de cinéma se transforme en écran d’ordinateur. Il n’y aura aucune prise de vue directe, tout est filmé par la webcam ou bien il s’agit de vidéo visibles sur internet. Dés le début du film, le réalisateur ne fait pas dans l’originalité en copiant sans se cacher la première scène du dessin animé La Haut des studios Pixar pour tenter de nous émouvoir avant même que l’on connaissent les personnages.

Passant d’un PC sous Windows 95 à un Mac pour souligner le temps qui s’est écoulé, le film ne fait que suivre John Cho en père désemparé qui se rend compte qu’il ne connait pas du tout la vie de sa fille lorsqu’il doit remonter sa piste. Heureusement, il n’aura aucun mal à faire sauter tous ses mots de passe pour aller fouiller le moindre recoin de son ordinateur. Véritable publicité pour Facebook, Facetime, Instagram, YouTube et même le désuet Tumblr, on passera la plupart du film à regarder des pages internet avec des gros plans mal filmés de John Cho en webcam. Entièrement traduit en français à l’écran, l’interface de l’ordinateur demandera d’être vigilent au moindre article même à moitié masqué car il se cache des informations qui sont parfois à la limite du spoiler pour la fin de l’histoire. Il sera cependant frustrant de voir tous les textes en français même dans les séances du film en version originale tant on aurait aimé voir le film tel qu’il a été réellement conçu.

 

Searching - Portée Disparue

 

Multipliant les fausses pistes, le scénario de Searching – Portée Disparue ne cessera d’enchaîner les rebondissements les plus improbables. On se doute bien dès le début qu’il n’y aurait certainement pas eu de long métrage si la jeune héroïne n’était pas encore en vie. On aura donc du mal à croire aux diverses hypothèses sur lesquelles la police mène l’investigation. Loin d’être pris par le suspense du film, on est surtout tenté de cogiter plus vite que le héros pour percer le mystère. La révélation finale se montrera tellement ridicule et improbable qu’elle finira de plomber le film.

Avec sa mise en scène particulière, il n’y avait pas besoin de beaucoup d’acteurs. C’est souvent seul face à son écran que l’on retrouve un John Cho dans un registre bien différent des rôles qui l’ont fait connaître. Il est vraiment crédible en père dépassé par les événements. Son principal interlocuteur dans cette histoire est Debra Messing qui tient le rôle de l’inspectrice Vick exaspérante de bêtise jusqu’au bout en flic lambda. Il y a aussi Joseph Lee en frère du héros dont on se demandera longtemps ce qu’il vient faire là et la jeune Michelle La qui joue la fille disparue que l’on verra surtout dans des vidéos confidence laissée sur un site.

 

Searching - Portée Disparue

 

N’apportant rien de plus qu’Unfriended a utilisé le même procédé d’écran d’ordinateur sur grand écran, Searching- Portée Disparue peine à créer l’ambiance tendue pour un bon thriller. Mais surtout le scénario remplis de rebondissement auxquels on ne croit pas un instante nous laissera de marbre à la sortie de projection. Le film se suit sans déplaisir grâce à la prestation de John Cho mais ne restera certainement pas bien longtemps en mémoire.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Searching
  • RÉALISATEUR : Aneesh Chaganty
  • AVEC : John Cho, Debra Messing, Michelle La & Joseph Lee
  • SCÉNARISTES : Aneesh Chaganty & Sev Ohanian
  • COMPOSITEUR : Torin Borrowdale
  • GENRE : Thriller
  • DURÉE : 1h42
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Sony Pictures Releasing France
  • SITE OFFICIELhttp://www.searching.movie/site/#
  • DATE DE SORTIE : 12 septembre 2018