SUCKER PUNCH de Zack Snyder [Critique Ciné]

 

A peine cinq mois après le magnifique dessin animé Le Royaume de Ga’Hoole, le réalisateur Zack Snyder est déjà de retour avec son quatrième film live, nouvelle claque graphique à la hauteur de 300 et Watchmen.

 

 

SYNOPSIS : Apres la mort de sa mère, Babydoll tue accidentellement sa soeur en essayant de la sauver de son beau-père qui voulait les éliminer toutes les deux. Trop content de pouvoir se débarrasser d’elle, l’homme en profite pour la placer dans un asile psychiatrique pas comme les autres…

 

Après un remake, deux adaptations de roman graphique et l’adaptation d’un livre pour enfants, Sucker Punch est le premier scénario original du réalisateur. Une histoire qu’il avait en tête déjà depuis quelques années et qu’il a pu enfin porter sur grand écran grâce au succès de ses précédents films. Zack Snyder a pu complètement se lâcher et imaginer les scènes les plus folles et exploser tout ce qu’on a pu voir jusque là dans un film d’action. Le résultat est tout simplement spectaculaire, aucun Star Wars, Matrix ou autre Avatar n’étaient allez aussi loin dans l’esthétique graphique.

Film à tiroir, Sucker Punch se déroule dans différents univers. L’intrigue principale se situe dans les années 60, tandis que les autres scènes qui prennent place dans l’inconscient de Baby-Doll passe du japon médiéval a une ville futuriste en passant par la seconde guerre mondiale contre des nazis zombies et un château sorti du Seigneur Des Anneaux. Toutes les influences du réalisateur se bousculent dans le film qui reprend l’esthétique de 300 et Watchmen à la sauce manga et jeux vidéos.

Les spartiates de 300 sont remplacés par cinq guerrières rebelles et sexy tout aussi courageuses que Leonidas et ses soldats. vêtues de jupes courtes proches des tenues d’écolières japonaises ou de bas résilles et porte jarretelles on est en plein délire fétichiste. Chacune des actrices a été parfaitement bien choisies, pas forcement encore très connues, elles devraient se faire un nom grâce au film de Zack Snyder. Emily Browning vue dans les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire tient le premier rôle. La plus connue de toutes est Vanessa Hudgens, star de High School Musical qui trouve un rôle a mille lieux du personnage qui l’a fait connaitre même si il est mineur. On retrouve aussi dans le film Carla Cugino vu dans Watchmen,  et Jon Hamm, héros de la série Mad Men joue un petit rôle.

Sous ses allures de film d’action, Sucker Punch cache une véritable réflexion. Comment faire pour trouver la force en son fort intérieur de faire le deuil du passé pour se libérer ? La dernière réplique du sage dans le film devrait résonner dans la tête des spectateurs comme un encouragement a prendre sa vie en main. Alors même si le scénario peut par moment paraître complexe ou pas assez détaillé pour tout saisir avec ces changements de dimension, on ne peut en revanche pas reprocher a Zack Snyder de ne pas avoir fait dans l’originalité.

 

Apres l’excellent Watchmen, Zack Snyder réussit à aller encore plus loin dans l’esthétique et la réflexion avec un film d’action réellement intelligent. Forcement ceux qui n’avaient déjà pas accroché à Watchmen, ne supporteront toujours pas plus les effets de caméra du réalisateur et son équipe. Tant pis pour eux car les autres se régaleront sans aucun doute.

 

 

MON AVIS : 5/5

 

 

BONUS : Les cinq premières minutes du film.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  •  – AVEC : Emily Browning, Abbie Cornish, Jena Malone, Vanessa Hudgens & Jamie Chung
  •  – REALISATEUR : Zack Snyder
  •  – GENRE : Science Fiction
  •  – DUREE : 1h50
  •  – SITE OFFICIELhttp://suckerpunchmovie.warnerbros.com/
  •  – DATE DE SORTIE : 30 Mars 2011