THE WAVE de Roar Uthaug [Critique Ciné]

 

The Wave

 

C’est une coutume, a chaque été son film catastrophe ! Après Black Storm et San Andreas, voici donc cette année The Wave mais contrairement à d’habitude ce nouveau film ne nous provient pas d’Hollywood mais de Norvège où il a fait un véritable carton. En sera t’il de même chez nous ?

 

 

SYNOPSIS : Kristian a passé des années à surveiller les flancs des montagnes qui surplombent le Fjord de Geiranger craignant une nouvelle catastrophe. C’est au moment où il décide de quitter son travail pour une nouvelle carrière en ville qu’un pan de la montagne s’effondre. Kristian le sait, il ne faudra que dix minutes pour que le tsunami provoqué ne balaye Gerainger. Aura t’il le temps de mettre sa famille à l’abri.

 

Pour être honnête, ce qui nous pousse avant tout à aller découvrir The Wave, c’est que son réalisateur Roar Uthaug a été choisi pour mettre en scène la nouvelle adaptation du jeu vidéo Tomb Raider grâce à l’énorme carton du film dans son pays d’origine. Un million de spectateurs dans un pays qui ne compte que cinq millions d’habitants, cela doit faire rêver plus d’un producteur mais The Wave méritait il vraiment un tel succès ?

 

The Wave

 

Comme San Andreas l’année dernière, The Wave est une histoire vraie qui n’est pas encore arrivée. Le scénario du film se base sur ce qui arrivera forcement un jour dans cette région de la Norvège déjà frappée en 1934 par un tsunami qui avait fait 40 victimes. La catastrophe qui leur pend au nez pourrait être bien plus importante la prochaine fois sans cependant être aussi dangereuse que le tsunami qui a frappé la Thailande il y a plusieurs années où ce qui se passera le jour où la faille de San Andréa se réveillera pour de bon.

En lui même, le film The Wave ressemble beaucoup à ce qu’on a pu voir auparavant dans la majorité des films catastrophes. Un expert trop consciencieux qui n’est pas écouté par ses collègues et au bout d’une demi heure, le drame inévitable. Le problème c’est que le spectateur n’attend que ça de voir la catastrophe arriver et au final le manque de budget ne permet pas de voir en détail le tsunami s’abattre sur le Fjord.

 

The Wave

 

The Wave a donc plutôt des allures de téléfilms Syfy que de véritable blockbuster digne de ce nom. Mais ce qui gâche l’ensemble, c’est l’utilisation de toutes les grosses ficelles habituelles de ce genre de films. On a un peu l’impression de connaître par avance tout ce qu’il va se passer et on aura généralement tout bon. Reste de très belles images dépaysantes qui se transforment en véritable enfer sur terre après le passage de la catastrophe.

Le héros de The Wave est joué par Kristoffer Joner, un acteur dont on n’a pas encore retenu le nom malgré une belle filmographie. Il était à l’affiche de The Revenant, Dead Snow 2 et BabyCall. Moins connue, sa femme est jouée par Ane Dahl Torp vu dans Dead Snow. On ne pourra s’empêcher de comparer physiquement les deux comédiens à Norman Reedus et Laurie Holden, les acteurs de The Walking Dead que l’on verrait bien dans le remake.

 

The Wave

 

The Wave, c’est un peu une tempête dans un verre d’eau. Moins crétin qu’un blockbuster américain, le film de Roar Uthaug n’arrive cependant pas  à atteindre le même niveau d’émotion que The Impossible sur la tragédie thaïlandaise. La faute à une histoire qui se focalise trop sur une famille sans nous montrer vraiment les dégâts pour l’ensemble des habitants du Fjord. The Wave se suit avec plaisir avec de très belles images et des acteurs crédibles mais manque cruellement d’originalité pour marquer durablement les esprits.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL :  Bølgen
  • RÉALISATEUR : Roar Uthaug
  • AVEC : Kristoffer Joner, Ane Dahl Torp, Fridtjov Såheim et Eili Harboe
  • SCENARISTES : John Kåre Raake et Harald Rosenløw-Eeg
  • GENRE : Film Catastrophe, Action, Drame
  • DURÉE : 1h50
  • NATIONALITÉ : Norvégien
  • DISTRIBUTEUR :  Panorama Films
  • SITE OFFICIELhttp://www.magpictures.com/thewave/
  • DATE DE SORTIE :  27 juillet 2016

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *