LA CHUTE DE LONDRES de Babak Najafi [Critique Ciné]

 

La Chute De Londres

 

Après avoir ravagé la maison blanche dans un premier opus réalisé par Antoine Fuqua, la nouvelle franchise menée par Gerard Butler continue de marcher sur les plate-bandes de Die Hard en mettant cette fois ci le feu à Londres. Pas satisfait du scénario, Antoine Fuqua a préféré ne pas rempiler à la réalisation de cette suite. Le public qui n’a pas eu la chance de pouvoir lire le scénario par avance, devra lui prendre le risque d’aller voir ou non ce nouveau film d’action.

 

 

SYNOPSIS :  Tous les chefs d’états du monde entier sont attendus à Londres pour assister aux funérailles du Premier Ministre. Très nerveux après l’attaque de la Maison Blanche par des terroristes coréens, Mike Banning et l’équipe de sécurité du président américain ne sont pas très rassurés par ce voyage imprévu. Ils auront bien vite raison d’être sur la défensive alors que des explosions dans tous Londres semblent viser chacun des dirigeants qui comptait se rendre aux funérailles.

 

Lorsque La Chute De La Maison Blanche est sorti en mars 2013, le film d’Antoine Fuqua était en concurrence avec un projet très similaire White House Down réalisé par Roland Emmerich et  porté par Channing Tatum et Jamie Foxx.  SND peut être cette fois ci rassuré car au lieu de s’attaquer seulement à Londres, Roland Emmerich va détruire notre planète entière dans le second Independance Day prévu pour le 20 juillet 2016. Pas de véritables concurrence donc pour cette nouvelle aventure de Mike Banning qui profite de l’absence de son grand modèle John McLane qui prépare son grand retour.

 

La Chute De Londres

 

Gerard Butler reprend donc son rôle de Mike Banning dans cette  suite qui se déroule quelques années après l’attaque de La Maison Blanche sans que l’on sache exactement combien de temps s’est écoulé. Curieusement on a l’impression que personne ne veut parler de cet événement pourtant choquant et qui aurait du avoir des conséquences géopolitiques, probablement pour permettre aux spectateurs qui n’ont pas vu le premier film de ne pas se sentir largué. Aaron Eckhart est toujours le président Benjamin Asher dans ce qu’on comprend être son second mandat. Tout ce qu’on aura comme notion de temps et qu’il s’est passé deux ans entre un événement qui introduit le film et sur lequel on ne révélera rien et ses conséquences que l’on verra détaillés dans le film.

Le réalisateur iranien Babak Najafi remplace Antoine Fuqua à la réalisation de cette suite. Pas vraiment encore connu, il avait signé le film Easy Money qui lui avait permis d’être repéré à Hollywood. Dans la veine du premier film, La Chute De Londres paraît très plausible dans son attaque de la capitale anglaise. Impossible en repensant aux attentats parisien du 13 novembre 2016 de ne pas penser qu’une autre attaque d’envergure pourrait faire encore facilement encore plus de dégâts. Le Royaume Uni avait été aussi frappé à Londres de l’explosion dans la même matinée de quatre bombes faisant 56 morts et la bande annonce de L’Attaque de Londres a réveillé de tristes souvenirs aux internautes anglais. Avec la montée du terroriste, nos capitales ne sont désormais plus à l’abris de se transformer en champ de bataille et c’est ce que veut montrer ce long métrage sous les allures d’un film d’action.

 

La Chute De Londres

 

A vouloir viser plus gros pour cette suite, les quatre scénaristes du film se sont cependant fourvoyé à plusieurs reprises. Autant on peut imaginer qu’un homme seul bien entraîné puisse sauver son Président dans un bâtiment fermé, on a plus de mal à croire qu’il puisse se débarrasser à lui d’une véritable armée de terroristes. D’autre part on ne saura jamais ce qui a motivé des policiers et militaires à subitement se retourner contre les leurs sous les ordres d’un terroriste. Enfin si cinq pays venait à perdre leur Chef d’État, Londres serait certainement immédiatement rempli de militaires prêt à en découdre. En tant que spectateur français, on pourra s’étonner du choix de représenter le président français comme un grand maigre qui on ne sait pourquoi se trouve quasi seul dans un petit bateau sur la Tamise. On ne voit pas trop a qui ils ont voulu le faire ressembler alors que la chancelière allemande fait forcement tout de suite penser à Angela Merkel.

Contrairement à Antoine Fuqua, l’ensemble des acteurs principaux n’a pas hésiter à rempiler pour cette suite. En plus de Gerard Butler et Aaron Eckhart sont également de retour Morgan Freeman devenu vice président, Angela Basset et Melissa Leo. Radha Mitchell répond aussi présent dans le rôle de la femme de Mike Banning qui attend un heureux événements. Parmi les petits nouveaux on retiendra la présence de Jackie Earle Haley, le Rorschach de Watchmen, dans un rôle trop discret et la jolie Charlotte Riley, vue dans la seconde saison de Peaky Blinders, en agent du MI-6.

 

La Chute De Londres

 

A la vue de La Chute De Londres, on comprend parfaitement pourquoi Antoine Fuqua n’a pas souhaité le réaliser. Là  où La Chute De La Maison Blanche paraissait être un film intelligent et crédible, sa suite est en revanche remplies d’incohérences qui deviennent de plus en plus dérangeantes au fur et à mesure que le long métrage cherche à surenchérir dans l’action. Il démarrait cependant plutôt bien avec une idée de base assez plausible mais aussi terriblement angoissante mais trop c’est trop et on finira par regretter de ne pas avoir renoncer à cette suite comme l’a sagement fait Antoine Fuqua.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL :  London Has Fallen
  • RÉALISATEUR : Babak Najafi
  • AVEC : Gerard Butler, Aaron Eckhart & Morgan Freeman
  • SCÉNARISTES : Katrin Benedikt, Creighton Rothenberger & Chad St. John
  • GENRE : Action
  • DURÉE : 1h39
  • NATIONALITÉ : Américain, Anglais, Bulgare
  • DISTRIBUTEUR : SND
  • SITE OFFICIELhttp://www.londonhasfallen.com/
  • DATE DE SORTIE : 2 mai 2016