Critique Ciné : EXPENDABLES 3 de Patrick Hughes

CritiqueCiné2014

http://nsm08.casimages.com/img/2014/08/26/14082602522517742612478560.jpg

En sortant de la projection du premier puis du second épisode de Expendables, on se jurait à chaque fois de ne plus y retourner. Pourtant l’annonce des nouvelles têtes au casting suscite forcement la curiosité avec le fol espoir que ces nouvelles recrues donne un nouveau souffle à la franchise et que Sylvester Stallone corrige le tir. Mais alléché par les dollars, c’est malheureusement à nouveau la même recette qui nous attend.

 

AVERTISSEMENT
DES SCENES, DES PROPOS OU DES IMAGES PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITE DES SPECTATEURS

 

Après une opération ratée qui a laissé Caesar à la frontière de la mort, Barney Ross décide de mettre à la retraite les Expendables pour leur laisser la vie sauve. C’est avec une équipe de jeunots expérimentés qu’il compte se venger et régler son compte à son ancien partenaire Conrad Stonebanks qui a retourné sa veste pour devenir trafiquant  d’armes.

Alors que le second épisode reprenait exactement la même trame que le premier film, ce troisième opus corrige au moins ce défaut en se libérant des conventions. Cependant cela n’est pas forcément pour le meilleur car au lieu d’une scène d’introduction explosive, celle d’Expendables 3 est bien peu spectaculaire. Fort heureusement l’action se poursuit immédiatement après le générique là ou elle se stoppait net pour au moins une demi heure dans les autres films. La balance entre scènes de discussions sans intérêt et scène d’action est ici bien plus équilibrée et permet de ne pas subir trop de temps morts contrairement aux précédents films.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/08/26/14082602522017742612478557.jpg

Peut être est-ce du au nouveau changement de réalisateur ? Le metteur en scène australien Patrick Hughes remplace Sylvester Stallone et Simon West qui avaient réalisé les précédents épisodes. Un jeune réalisateur quasi débutant dont le premier film Red Hill est sorti directement en DVD chez nous. Un choix très discutable de la production car ce jeune réalisateur ne se montre pas le meilleur pour filmer les scènes d’actions. Nous sommes dans le très conventionnel et les combats filmés en trop gros plan sont souvent tellement brouillon que l’on y reconnait même pas les acteurs.

Les nouvelles recrues d’Expendables 3 sont avant tout Mel Gibson qui tente une nouvelle fois la rédemption après ses nombreux déboires dans le rôle du méchant de service de ce nouvel opus. Ce deuxième rôle de Bad Guy après celui tenu dans Machete Kills va très bien à l’ex Mad Max et Martin Riggs qui démontre qu’il est un acteur bien au dessus du lot du reste de la distribution. Fraîchement sorti de prison, Wesley Snipes rejoint les Expandables dans le rôle d’un prisonnier sauvé par l’équipe. Après avoir montré ses talents au début du film, il est vite éclipsé dans le trop grand nombre d’acteurs. Harrison Ford est venue remplacer Bruce Willis dont le personnage a été tué parce que l’acteur a demandé un trop gros cachet pour revenir. Il trouve l’occasion de répéter son rôle d’Han Solo en interprétant ici un as du pilotage d’hélicoptère. On a en revanche franchement pitié pour Antonio Banderas, venu se ridiculiser complètement en soldat à moitié cinglé. On est bien loin du personnage de Desperado qui a fait sa gloire à l’international.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/08/26/14082602522217742612478559.jpg

De la vieille équipe on retrouve autour de Sylvester Stallone les habituels Arnold Schwarzenegger,Jason Statham, Randy Couture, Dolph Lugren, Jet Li et Terry Crews. Ils sont cependant mis sur la touche pour faire la place à de jeunes recrues dont la plus connue reste Kellan Lutz vu dans Twilight à ses cotés un acteur quasi inconnu Glen Powell, le boxeur Victor Ortiz et un atout féminin la championne de MMA un peu trop carré pour être réellement sexy. Ils ne sont là que pour rajeunir le casting et n’auront que trop peu l’occasion de briller en dehors de l’acte qu’il est leur est consacré.

On se demande bien pourquoi Sylvester Stallone continue ainsi à vouloir perpétuer un genre de films d’action qui sent sévèrement le vidéo club des années 80. L’âge avancé de ces Actionners aurait mérité de  miser à fond sur le second degrès comme peut le faire Robert Rodriguez dans Machete pour être réellement distrayant. L’équipe autour de Stallone n’est pas formée d’acteurs capable de réellement performer, il faut les voir chouiner devant leur amis a l’hopital pour voir le ridicule de la situation ! Il faudra aussi fermer les yeux sur les nombreuses incohérences du scénario, les héros semblent invincibles capable d’éliminer à dix une armée entière sans qu’un seul ne soit blessé ou tué. L’idée de réunir tous ces acteurs qui furent quasiment tous un jour les héros de films qui ont marqués pour toujours l’histoire du cinéma était bonne mais en trois film Sylvester Stallone n’a jamais réussi à l’exploiter correctement ne faisant qu’écorner un peu plus l’image de ces acteurs devenus pour certains définitivement has been.

 

 http://nsm08.casimages.com/img/2014/08/26/14082602522117742612478558.jpg

MON AVIS

1/5

Que l’on puisse faire un si mauvais film avec autant de vedettes, cela relève du challenge. Pourtant Patrick Hughes arrive à se vautrer complètement avec un troisième épisode soulignant l’âge avancé de ces actionners qu’on voudrait mettre à la retraite mais qui s’attachent. A l’exception d’un Mel Gibson magistral, aucune nouvelle recrue n’arrivera à sauver du naufrage ce troisième épisode annoncé comme l’ultime volet de la saga et qui aurait  bien mérité de sortir directement en VHS.

 

FICHE TECHNIQUE

 – TITRE ORIGINAL : THE EXPENDABLES 3

 – REALISATEUR : Patrick Hughes

 – AVEC : Sylvester Stallone, Mel Gibson & Jason Statham

 – SCENARIO : Sylvester Stallone, Creighton Rothenberger & Katrin Benedikt

 – GENRE : Action

 – MUSIQUE : Bryan Tyler

 – SITE OFFICIELhttp://www.theexpendablesmovie.net/

 – DATE DE SORTIE : 20 août 2014

A LIRE AUSSI :

 – la critique de EXPENDABLEShttp://xav-b.over-blog.com/article-55040934.html

 – la critique de EXPENDABLES 2http://xav-b.over-blog.com/article-109361731.html

 – la critique de HOMEFRONT avec Jason Stathamhttp://xav-b.over-blog.com/article-122034889.html

 – la critique de EVASION avec Arnold Schwarzenegger & Sylvester Stallonehttp://xav-b.over-blog.com/article-121170392.html

 – la critique de MACHETE KILLS avec Mel Gibsonhttp://xav-b.over-blog.com/article-120449453.html

 – la critique de LA PIO QUE HABITO avec Antonio Banderashttp://xav-b.over-blog.com/article–82490834.html