Critique Ciné : LE PETIT PRINCE de Mark Osborne


 

Le Petit Prince

 

Adapter Le Petit Prince s’est s’attaquer à un monument ! Le livre d’Antoine de Saint Exupery est en effet le best-seller le plus vendu après La Bible avec 145 millions d’exemplaires et d’autant plus de lecteurs. C’est dire l’importance de ne pas se planter. A ce périlleux exercice, c’est un producteur français qui initie une nouvelle adaptation qui mélange l’oeuvre originelle à une histoire plus moderne. Une bonne idée ?

 

A PARTIR DE 3 ANS

 

Pour réussir à rentrer dans une prestigieuse école, une petite fille est poussée par sa mère à suivre un planning d’études très stricte. Alors que sa mère est au travail, elle fait la connaissance de son voisin, un vieil illuminé qui se dit pilote. Devant la tristesse de la vie de cette jeune fille, il décide de lui raconter sa rencontre avec Le Petit Prince.

Déjà adapté sous plusieurs formes (comédies musicales, série animée,…) Le Petit Prince n’avait jusque là était adapté qu’une seule fois au cinéma en 1974 sous la forme d’un film live très fidéle réalisé par Stanley Donnen. Quarante ans plus tard, le jeune producteur français Dimitri Rassam a eu l’envie à son tour de porter la formidable histoire de Saint Exupery sur grand écran. Pour cela, il a réunit une équipe internationale dirigée par Mark Osborne, le réalisateur de Kung-Fu Panda.

Le Petit Prince

Allez savoir pourquoi, plutôt que simplement reprendre l’histoire qui a bercé tant d’enfance dans son intégralité, les scénaristes de ce long métrage ont choisi de l’enrober d’une toute autre histoire. Celle d’un monde gris et sinistre où tous les adultes ont perdu depuis longtemps leurs âmes d’enfants et où les plus jeunes doivent faire preuve d’excellence dans le but de réussir dans la vie. La jeune héroïne vit seule avec sa mère qui pense plus à sa réussite sociale qu’à son bonheur, elle a visiblement privilégié elle même sa carrière sur sa vie privée puisque le père n’est plus à la maison et ne se soucie guère de sa fille. Dans ce monde, il reste cependant un seul individu haut en couleur et plein de rêves. C’est l’aviateur de l’histoire de Saint Exupery qui va chambouler la vie de sa petite voisine.

Les deux histoires se mélangent en utilisant chacune une technique d’animation différente. La nouvelle histoire est tout en image de synthèse tandis que l’histoire originel du Petit Prince a été tournée en animation images par images (stop motion). Si les images de synthèse sont assez quelconque et clairement pas au niveau d’un Pixar, en revanche les parties en stop motion subliment l’histoire originelle avec des personnages très fidèles aux dessins de l’auteur. Cela apporte toute la poésie nécessaire à ces scènes enchanteresses qui sont clairement le point fort du long métrage.

Le Petit Prince

Que ce soit en Français ou en Anglais, le film bénéficie d’un casting vocal de grande qualité. André Dussolier est l’aviateur, un conteur qui a fait ses preuves et parfait dans le rôle. Florence Foresti joue la mère de famille dans une prestation toute en retenue, Vincent Cassel est un Renard excellent. En anglais, Jeff Bridges est l’aviateur, Rachel McAdams joue la mère et James Franco le renard. Marion Cotillard joue la Rose pleine de charme dans les versions françaises et anglaise.

A coté de l’oeuvre poétique de Saint Exupery, l’histoire brodée pour cette adaptation fait pale figure. Le plus dur à digérer sera cependant la toute dernière partie qui voudrait carrément donner une suite au récit de l’auteur. Le livre est trop rapidement expédié en n’hésitant pas même à supprimer des personnages et des scène entières pour laisser la place à cette histoire qui ne mérite pas le coup. Les puristes finiront de s’étouffer en découvrant ce qu’ils ont osé faire au Petit Prince. Autre défaut du film, il faudra aussi réussir à supporter les horripilantes chansons de Camille Dalmais qui reviennent en boucle tout le long du film.

 

Le Petit Prince

 

 

MON AVIS :

 2/5 

Il serait franchement criminel de faire découvrir l’histoire du Petit Prince à ses enfants avec le long métrage de Mark Osborne. Si les scènes qui adapte vraiment le livre de Saint Exupery sont fidèles bien que trop résumées et expédiées vite fait, elles restent tout de même très émouvantes. On n’ose cependant pas imaginer que certains enfants puissent penser que les rajouts à ce récit fassent réellement partie de cette histoire. Totalement dépourvus de poésie, leur coté sombre et lugubre risque d’emplir la tête de nos chères têtes blondes d’un message sinistr qu’ils auront bien du mal à comprendre. On est pas passé loin d’un grand film, dommage de s’être planté ainsi !

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Mark Osborne
  • AVEC LES VOIX DE : André Dussolier, Florence Foresti & Vincent Cassel
  • SCÉNARISTES : Irena Brignull & Bob Persichetti
  • MUSIQUE : Hans Zimmer, Richard Harvey & Camille Dalmais
  • GENRE : Animation
  • DURÉE : 1h46
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISTRIBUTEUR : Paramount Pictures France
  • SITE OFFICIEL : http://www.lepetitprince-lefilm.com/
  • DATE DE SORTIE : 29 juillet 2015

 

 

BONUS : La véritable histoire du Petit Prince

 

 

A LIRE AUSSI :