Critique Ciné : [REC] 4 APOCALYPSE de Jaume Balaguero

CritiqueCiné2014

 http://nsm08.casimages.com/img/2014/11/17//14111702560517742612710957.jpg

Voici enfin la conclusion promise par Jaume Balaguero et Paco Plaza à leur saga horrifique. Un quatrième opus qui s’est fait attendre puis-qu’avant de poursuivre l’histoire entamée dans les deux premiers films, Paco Plaza a tenu d’abord à revenir aux origines du mal avec un troisième épisode aux allures de Spin Off. Avec [REC]4, Jaume Balaguero reprend là où nous en étions à la fin du deuxième film pour un final annoncé comme apocalyptique.

 

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

Avant la destruction de l’immeuble infecté, les militaires découvre que la journaliste Angela Vidal est encore en vie. Sauvée in extremis, elle se réveille le lendemain à bord d’un bateau en pleine mer. Ne comprenant pas ce qu’elle fait ici, elle va découvrir qu’elle fait l’objet d’une surveillance attentive de scientifiques cherchant un remède à l’infection qui menace le monde. Mais lorsqu’un singe servant de cobaye s’échappe dans les coursives du bateau, le cauchemar ne va tarder à recommencer…

L’idée d’envoyer Angela dans un bateau alors qu’elle menaçait dorénavant le monde entier est plutôt un parti pris étonnant. Au lieu de donner l’ampleur espéré à leur franchise Paco Plaza et Jaume Balaguero ont choisi d’opter à nouveau pour des huis clos : une cérémonie de mariage dans [REC]3 et maintenant un cargo russe dans [REC]4. On hésite entre le manque d’ambition ou le manque de budget pour justifier ce choix assez décevant.

 http://nsm08.casimages.com/img/2014/11/17//14111702560217742612710954.jpg

Si [REC]4 Apocalypse abandonne lui aussi le Found Footage au profit d’un tournage traditionnel, Jaume Balaguera abuse de Shaky Cam pour donner un coté plus frénétique à toutes les attaques d’infectés. Les maquillages et les déluges de gore étaient pourtant suffisants pour faire un bon film de morts vivants. Avec ce procédé épileptique, le réalisateur rend certaines scènes totalement incompréhensibles et du coup totalement ennuyantes. Puisqu’on y comprend rien, on attend que ça passe sans se prendre au jeu ou avoir peur.

Le manque de frisson et de tension était déjà le gros problème de tous les précédents épisodes à l’exception de [REC]² qui développait intelligemment la véritable source du mal de cette franchise. Un terrible virus d’origine démoniaque qui laissait envisager un prolongement vraiment original entre film de mort vivants et film d’exorcisme. Dans ce quatrième opus, les scientifiques à la recherche d’un remède n’apporteront jamais de solution car Jaume Balaguero préfère miser tout sur des scènes d’action plutôt que sur la réelle résolution de l’épidémie.

 http://nsm08.casimages.com/img/2014/11/17//14111702560417742612710956.jpg

Absente du troisième opus, Manuela Velasco rempile dans le rôle de la journaliste Angela Vidal. Une héroïne qui semble directement inspiré du personnage de Ripley (Sigourney Weaver) dans la saga Alien avec son petit marcel sexy ou d’Alice dans les films Resident Evil. La journaliste n’est cependant pas aussi téméraire et préfère souvent la fuite aux affrontements. Elle regarde beaucoup mais agit peu, à tel point qu’on pourrait se demander comment elle a réussi à survivre jusque là.

On verra à nouveau très vite quelques personnages du premier [REC] au début du film, mais en dehors de cela c’est un casting renouvelé que l’on trouve ici. Des acteurs espagnols pas franchement connus au delà des Pyrénées mais qui tient leur rôles. C’est le cas de Paco Manzanedo qui joue le militaire qui a sauvé Angela, Ismael Fritschi qui joue un grand fan de la journaliste pour la touche comique et Héctor Colomé, inquiétant scientifique dont on se demande quelles sont ses vraies motivations dans cette histoire. Enfin il y a tout de même Maria Alfonsa, seule survivante de [REC]3 pour une autre touche d’humour.

 

http://nsm08.casimages.com/img/2014/11/17//14111702560317742612710955.jpg

MON AVIS :

2/5

Jaume Balaguero nous promettait l’Apocalypse mais c’est finalement un pétard mouillé que nous livre le réalisateur  en guise de final à la saga horrifique. Tous les espoirs mis dans [REC]² n’étaient finalement qu’une exception dans cette franchise dont tous les autres épisodes ont étés toujours bien décevants. Une bonne idée trop mal exploitée par un manque d’ambition ou une lassitude des réalisateurs qui ne s’attendaient peut être pas au succès du premier film.

 

FICHE TECHNIQUE :

  •  – REALISATEUR : Jaume Balaguero
  •  – AVEC : Manuela Velasco, Paco Manzanedo & Héctor Colomé
  •  – SCENARISTE : Jaume Balaguero
  •  – GENRE : Horreur
  •  – DUREE : 1h35
  •  – MUSIQUE : Arnau Bataller
  •  – NATIONALITE : Espagnol
  •  – DISTRIBUTEUR : The Jokers / Le Pacte
  •  – SITE OFFICIELhttp://movies.filmax.com/rec4/
  •  – DATE DE SORTIE : 12 Novembre 2014

A LIRE AUSSI :