Critique Ciné : LE MONDE FANTASTIQUE D’OZ de Sam Raimi

critiquecin-.jpg

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1363737073.jpg

 

FICHE TECHNIQUE :

 – TITRE ORIGINAL : Oz The Great & Powerful

 – REALISATEUR : Sam Raimi

 – AVEC : James Franco, Mila Kunis & Michelle Williams

 – GENRE : Fantastique

 – DUREE : 2h07

 – SITE OFFICIELhttp://disney.go.com/thewizard/

 – DATE DE SORTIE : 13 Mars 2013

 

 

BANDE ANNONCE :

 

SYNOPSIS : Magicien roublard et dragueur invétéré, Oscar Diggs est obligé de s’enfuir en ballon pour échapper à un mari
jaloux. Il n’avait pas vu qu’une tempête se préparait et se retrouve piégé dans l’oeil du cyclone qui le projette dans un autre monde. Serait il le magicien de la prophétie qui doit se
débarrasser de la terrible sorcière qui terrorise les habitants du pays d’Oz ?

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1363745170.jpg

 

CRITIQUE : Ayant renoncé à continuer de s’occuper des aventures de Spider-Man, le réalisateur Sam Raimi se cherchait une
nouvelle grande histoire à conter. C’est Disney qui lui a apporté ce projet de reprendre l’histoire du Magicien d’Oz pour en raconter les origines. C’est au tour
du grand classique de L. Frank Baum de connaître les affres du prequel hollywoodien, une bonne idée ?

Tout le monde ne sait pas que l’histoire du Magicien d’Oz ne s’arrête pas à un seul livre mais compte en fait quatorze tomes. Ce qu’on en connaît le plus est l’adaptation culte
signé Victor Fleming qui date de 1939 qui a apporté tant de choses marquantes qui n’appartiennent pas au roman. Depuis les années 50 Disney a acquis les droits des romans mais
pas ceux du film de Fleming. Ils avaient fini par produire une suite Oz, Un Monde Extraordinaire juste avant de perdre les droits. Un film qui prenait déjà de grande libertés
avec l’oeuvre de L. Franck Baum tout comme le film de Sam Raimi qui au lieu d’adapter les livres, invente une toute nouvelle histoire jamais écrite : comment le
Magicien d’Oz est il arrivé au Pays d’Oz ?

Le Monde Fantastique d’Oz est un projet signé par les producteurs du Alice Au Pays Des Merveilles de Tim Burton. Le film s’inscrit totalement
dans la lignée avec le même abus d’images de synthèse et un aspect très colorés. Les deux films sont esthétiquement tellement proche qu’on pourrait les croire liés. En plus de cela c’est à
nouveau Danny Elfman qui se charge de la musique. Le compositeur est en en effet aussi bien le compositeur attitré de Tim Burton que celui de Sam
Raimi
. Comme à son habitude, il signe une magnifique partition et enrichit le monde d’Oz de nouveaux thèmes différents de ceux du film de Victor
Fleming
.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1363745389.jpg

 

En hommage au film de 1939, Sam Raimi a choisi lui aussi de commencer son film en noir et blanc et en 4/3 avant de basculer en plein écran et en couleurs éclatantes dès que le
Magicien arrive au Pays d’Oz. Le résultat est assez inégal allant d’images somptueuses à des scènes ou les images de synthèse sont trop flagrante et les acteurs mal intégrés, la
3D accentuant encore ces défauts par moment. Dans une veine vraiment Disney, le réalisateur a réussi a mettre quelques petites touches personnels qui réjouiront ses fans dans la scène de la
tempête, dans le combat contre la sorcière qui rappelle celle de Jusqu’en Enfer et dans la courte apparition de Bruce Campbell, le héros de la trilogie Evil Dead, acteur fétiche
du réalisateur.

Après avoir proposé à Johnny Depp et à Robert Downey Jr le rôle du magicien, c’est finalement à James Franco qu’il a été confié. L’acteur qui a
déjà joué sous la direction de Sam Raimi dans la trilogie Spider-Man délivre une trés bonne prestation. De plus en plus touche à tout et adepte des changements de look, sa
carrière commence à faire penser à celle de Johnny Depp avec tout de même moins de brio. Il faut dire que son personnage roublard et égoïste n’est pas aussi attachant que la
petite Dorothy du livre de L. Frank Baum. Trois belles actrices incarnent les différentes sorcières du roman : Mila Kunis et Rachel
Weisz
vraiment bonnes et Michelle Williams moins convaincante. En fait ce sont les personnages en image de synthèse qui sont les plus drôles et les plus touchants et
spécialement le singe volant Finley, véritable réussite de ce long métrage.

Film à grand spectacle, Le Monde Fantastique d’Oz réussit à divertir par son scénario plein de rebondissements et son humour. Sam Raimi et
Disney apporte une pièce essentielle et inédite à la saga de L. Frank Baum avec cette préquelle qui respecte bien l’univers de l’auteur. On regrettera tout de
même l’absence des personnages clés même si de petits clins d’oeil sont glissé ici et là.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1363745022.jpg

 

MON AVIS : 3/5

 

 

A LIRE AUSSI :

 – la critique de JUSQU’EN ENFER de Sam Raimihttp://xav-b.over-blog.com/article-32035195.html

 – la critique de SPRING BREAKERS avec James Francohttp://xav-b.over-blog.com/article-115987749.html

 – la critique de BLACK SWAN avec Mila Kunishttp://xav-b.over-blog.com/article-66909907.html

 – la critique de MY WEEK WITH MARYLIN avec Michelle Williamshttp://xav-b.over-blog.com/article-103781228.html

 – la critique de ALICE AU PAYS DES MERVEILLES de Tim Burtonhttp://xav-b.over-blog.com/article-47026836.html