Critique Ciné : WARM BODIES – RENAISSANCE de Jonathan Levine

critiquecin-.jpg

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1364256025.jpg

 

FICHE TECHNIQUE :

 – REALISATEUR : Jonathan Levine

 – AVEC : Nicolas Hoult, Teresa Palmer

 – GENRE : Romance, Comédie, Horreur

 – DUREE :

 – SITE OFFICIELhttp://www.warmbodies.fr/

 – DATE DE SORTIE : 20 Mars 2013

 

AVERTISSEMENT

DES SCENES, DES PROPOS OU DES IMAGES PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITE DES SPECTATEURS

 

 

BANDE ANNONCE :

 

SYNOPSIS : R. est un zombie qui vit dans un aéroport entouré
d’autres congénères. Un jour où la fin le tiraille il part s’attaquer à un groupe d’humains à la recherche de provisions mais durant l’assaut il découvre la belle Julie et décide
de la protéger des autres zombies. A se protéger mutuellement des autres revenants et des derniers survivants humain, R. et Julie vont progressivement développé
des sentiments hors normes.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1364257615.jpg

 

CRITIQUE : Maintenant que la saga Twilight est terminée, tous les studios hollywoodiens sont  à la recherche d’un
sucesseur quitte a adapter tous les romans qui sont passés sur les plates bandes de Stephenie Meyer. C’est ainsi qu’aprés nous avoir sorti les histoires d’amours entre humain et
vampires, loup garou ou sorcière, voici maintenant le couple Humain et Zombie avec l’adaptation de Warm Zombies, roman de Isaac Marion.

C’est à nouveau le studio Summit Entertainment à l’origine de l’adaptation de Twilight qui poursuit les romances inter espèces pseudo horrifique. Un film qui
cible avant tous les adolescents que les véritables amateurs de films de zombie qui vont sans aucun doute bien rester sur leur faim. Ça démarre plutôt bien car le film comme le livre prend le
zombie comme narrateur de son histoire. Un point de vue pour le moins inédit qui ajoute de l’humour à cette histoire. On pense alors se retrouver devant l’équivalent d’un Bienvenue à
Zombieland
ou d’un Shaun Of The Dead. Le Zombie prénomé simplement R raconte son quotidien de zonard dans un aéroport, l’occasion de raconter ce qu’il s’est passé et
d’égratigner le comportement humain.

Au bout d’une dizaine de minutes, on se rend compte que le film n’a pas grand chose d’horrifique, les zombies sont très propres et le film n’est franchement pas très gore. Surtout qu’une fois que
R. rencontre l’humaine Julie le film perd totalement ses notions de films de zombies. En tombant amoureux, le mort vivant reprend petit à petit tous ses traits
humains : il retrouve la parole et s’améliore physiquement. Tout passe beaucoup trop vite et n’est franchement pas crédible. L’amour qui ressuscite les morts, ce n’est pas très crédible et le
scénario du film très convenu sur un amour interdit façon Roméo et Juliette traîne franchement des pieds et est tellement remplis d’incohérences qu’on s’ennuie ferme !

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1364257121.jpg

 

Il faut dire que Summit Entertainment n’a pas forcement fait le bon choix en proposant à Jonathan Levine de réaliser ce long métrage. Certes le réalisateur avait
commencé sa carrière avec le slasher (raté) Tous Les Garçons Aiment Mandy Lane mais son dernier film était la comédie dramatique 50/50. Autant dire qu’il n’est
pas franchement un spécialiste de l’horreur et cela se voit rapidement. Ca manque clairement de référence aux genre qui auraient pu être source de gags supplémentaires. Comparés aux autres
comédies de morts vivants le film n’est vraiment pas à la hauteur d’autant plus que les zombies les plus dégradés sont entièrement en images de synthèse de très mauvaise qualité qui ne feront
peur à personne.

Le rôle du mort vivant R. est interprété par Nicolas Hoult, jeune acteur à la côte montante découvert tout jeune dans Pour Un Garçon et qui
enchaîne depuis peu les rôles en tête d’affiche. On le retrouve dès le 27 en héros de Jack Le Chasseur de Géants. Sa conquête humaine est incarnée par Teresa
Palmer
découverte du film 2h37 revue plus récemment dans L’Apprenti Sorcier et Numéro 4. On a franchement du mal à croire en leur
couple tant l’histoire est improbable, La jeune actrice est aussi fade que Kristen Stewart dans Twilight comme si c’était le même coach pour les consignes
de jeu. En seconds rôles on trouve Analeigh Tipton qui joue la meilleure amie et Rob Corddry qu’on a connu bien plus drôle dans d’autres comédies qui joue lui
aussi un zombie guérit de façon encore moins crédible. A signaler aussi la présence de John Malkovich venu clairement cachetonner dans un rôle ou il est loin de donner le
meilleur.

Que ce soit en matière de romance ou comédie avec des zombies, dans les deux cas on a déjà vu bien mieux que ce Warm Bodies. Encore un roman qui aurait bien pu se passer d’une
adaptation cinématographique. Malgré un début prometteur le soufflet retombe très vite et le reste du film manque clairement de second degrés et de frisons pour emballer.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1364257220.jpg

 

MON AVIS : 1/5

 

 

A LIRE AUSSI

 – la critique de 50/50 de Jonathan Levinehttp://xav-b.over-blog.com/article-89483320.html

 – la critique de BIENVENUE A ZOMBIELANDhttp://xav-b.over-blog.com/article-40115234.html

 – la critique de 28 SEMAINES PLUS TARDhttp://xav-b.over-blog.com/article-12612896.html